Suisse

09 mai 2010 20:35; Act: 09.05.2010 20:40 Print

La belle Xenia s'est dégonflée

Invitée à tester la nouvelle attraction d’Aquaparc devant la presse, la belle Tessinoise s’est défilée. Elle a eu peur!

lire la vidéo

«Il y a un malentendu! Mon agent ne m’avait pas dit que je devrais m’élancer dans le toboggan avec le looping le plus rapide du monde!», s’est exclamée Xenia Tchoumitcheva à Aquaparc. «Le Booster Loop est terrifiant. De l’extérieur, il me faisait déjà peur, mais lorsque je me suis rendue à son sommet, c’était pire! Je suis déjà paniquée rien qu’à l’idée de prendre l’avion, alors imaginez là...», a raconté, tétanisée, la dauphine de Miss Suisse 2006, vêtue d’un minibikini marron et perchée sur une paire de talons aiguilles.

Malgré les engagements contractuels stipulant qu’elle devait tester le nouveau toboggan-vedette d’Aquaparc, l’«intrépide Xenia Tchoumitcheva», annoncée comme telle par le service de presse du centre aquatique, s’est contentée de prendre des poses suggestives devant le Booster Loop. La direction d’Aquaparc n’envisage pas de réclamer un rabais sur le montant (confidentiel) du cachet offert à la star suisse de 22 ans.

À la décharge de Xenia Tchoumitcheva, et après l’avoir nous-mêmes testé, il est vrai qu’il faut avoir le cœur bien accroché pour dévaler les 102 m du tube du Booster Loop. Le départ s’effectue au-dessus d’une trappe à 21 m de hauteur qui s’ouvre d’un coup, la vitesse moyenne est de 40 km/h avec une pointe à plus de 80 km/h et 3G d’accélération en prime!

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).