30 novembre 2008 20:20; Act: 30.11.2008 20:31 Print

Winslet: «Leo et moi avons pris un coup de vieux»

Complice de Leonardo DiCaprio dans «Les noces rebelles», bientôt au cinéma, Kate Winslet a compté leurs rides!

Bande annonce

Sur ce sujet
Une faute?

À 33 ans, Kate Winslet est restée nature. À l’occasion du tournage avec Leonard DiCaprio des «Noces rebelles» (sortie en salles, le 21 janvier 2009), un drame des années 50 réalisé par son mari, Sam Mendès, elle n’a pas cessé de comparer le couple qu’elle forme avec Leo dans ce film à celui qu’ils incarnaient dans «Titanic», en 1997.

«Nous avons pris un coup de vieux. Leo a un peu moins de cheveux... Heureusement notre complicité est intacte», révèle-t-elle au magazine «Parade», dont elle fait la couverture.

«Quand je me suis vue à l’écran, j’ai noté des rides au-dessus des sourcils que je n’avais pas avant. J’aime voir mon visage changer, mais je prends conscience du fait que, lorsqu’on vieillit, la machine n’est plus aussi bien huilée qu’avant».

L’actrice évoque aussi ses enfants, Mia (6 ans), qu’elle a eue avec son premier mari, John Threapleton, et Joe (5 ans), fruit de son union avec Mendès.

«Quand ils auront grandi, je veux qu’ils se souviennent de moi à la cuisine ou les emmenant à l’école. Ils ont besoin d’une enfance normale pour bien se construire». C'est bien de voir que Kate Winslet n'a pas pris la grosse tête.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).