Mosel-Region

01 février 2018 12:22; Act: 01.02.2018 13:58 Print

«Aktenzeichen XY»: Polizei erhielt zahlreiche Tipps

LUXEMBURG/TRIER - Bei «Aktenzeichen XY» waren am Mittwoch zwei Raubüberfälle mit Bezug zu Trier und Luxemburg Thema. Bei der Polizei liefen danach die Drähte heiß.

storybild

So soll das Täterpaar laut einem Phantombild aussehen. (photo: Polizei Trier)

op Däitsch
Sur ce sujet

Nach der ZDF-Sendung «Aktenzeichen XY... ungelöst» laufen bei der Police Grand-Ducale die Drähte heiß. Man habe insgesamt 30 Hinweise zu einem Raubüberfall erhalten, teilt eine Sprecherin am Donnerstagmittag auf Nachfrage von L'essentiel mit. Diese müssten nun überprüft werden. Ob sich die Hinweise für die Ermittlungen verwerten lassen, werde sich zeigen.

Die Kollegen in Trier haben zu einem ähnlichen Raubüberfall sowie dem Diebstahl teurer Sportwagen in Rheinland-Pfalz rund 50 Tipps erhalten. Bislang gebe es aber noch keine heiße Spur, teilte ein Polizeisprecher in der Moselstadt mit. Die Hinweise müssten zunächst ausreichend überprüft werden. Bei «Aktenzeichen XY» hatten am Mittwochabend mehr als sechs Millionen Zuschauer eingeschaltet.

Zwei brutale Überfalle in der Mosel-Gegend

Ein Räuberpaar hatte im vergangenen April bei Palzem an der Obermosel einen 29 Jahre alten Autofahrer in einen Waldweg gelockt und dort zusammengeschlagen. Rund einen Monat zuvor, am Morgen des 18. März, wurde eine ähnliche Tat in Luxemburg in der Nähe von Ehnen verübt.

In der Fernsehsendung war auch nach Hinweisen zu dem Diebstahl von sieben Sportwagen gesucht worden. Einem Trierer Autohändler waren die wertvollen Autos vor knapp zwei Jahren vom Hof gestohlen worden.

(jt/dpa/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).