Neue Texte

02 janvier 2018 14:06; Act: 02.01.2018 15:20 Print

Petition fordert eine U-​​Bahn für Luxemburg

LUXEMBURG – Zum Jahreswechsel haben zahlreiche Bürger neue Petitionen bei der Chamber eingereicht. Einem von ihnen ist die neue Tram offenbar nicht genug.

storybild

Eine neue Petition fordert, dass alle Geschäfte einen barrierefreien Zugang für Rollstuhlfahrer bereitstellen müssen. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet

Kaum ist die feierliche Einweihung der Tram über die Bühne gegangen, soll in Luxemburg-Stadt das nächste Großprojekt für den öffentlichen Verkehr angegangen werden – jedenfalls, wenn es nach dem Willen eines Bürgers geht. In seiner Petition, die er Ende Dezember einreichte, fordert er den Bau einer hauptstädtischen U-Bahn, die an alle bestehenden Verkehrsnetze angeschlossen wird.

Ein weiterer Text sieht vor, dass im gesamten Großherzogtum Feuerwerkskörper künftig weder verkauft, noch genutzt werden dürfen. Er wurde passenderweise an Neujahr eingereicht. Zudem fordert ein Vorschlag, dass Grundschüler künftig auch im Falle eines Umzuges ihrer Familie weiterhin an ihrer «alten» Schule bleiben dürfen. Derzeit müssen die Kinder üblicherweise in Klassen ihrer neuen Gemeinde wechseln.

Um die Rechte behinderter Menschen sorgen sich die Verfasser zweier weiterer Petitionen. Darin geht es um den kostenlosen öffentlichen Transport für Menschen, die eine Behindertenrente beziehen, einen obligatorischen barrierefreien Zugang für Geschäfte. Außerdem hat ein Text das Ziel, dass Parlamentsberichte in Zukunft im Internet frei zugänglich sind. Bevor die genannten Petitionen unterschrieben werden können, müssen sie noch von der zuständigen Kommission freigegeben werden.

(sw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).