Attachement à la Gëlle Fra

25 février 2010 08:13; Act: 25.02.2010 15:46 Print

47% des Luxembourgeois contre son voyage

LUXEMBOURG – Selon un sondage TNS Ilres, 49% de la population luxembourgeoise sont opposés au prêt de la Gëlle Fra à l’exposition universelle de Shanghai.

Sur ce sujet
Une faute?

Si elle voulait un témoignage de sympathie, la statue en or peut être satisfaite : ce qui n’apparaissait que comme le simple voyage d’un monument luxembourgeois vers la Chine est devenu quasiment une affaire nationale. Selon un sondage réalisé par TNS Ilres depuis l’annonce de la nouvelle, lundi, seulement 39% des Luxembourgeois trouvent que c’est une bonne idée. Au contraire, ils sont 47% à penser que la statue, symbole de liberté et de la résistance du peuple luxembourgeois doit rester perchée sur son obélisque de 21 mètres, Place de la Constitution.

Un monument national doit rester sur son sol, c’est une des raisons invoquées par les opposants interrogées. Le coût et le risque d’endommagement sont aussi avancés. Et quand on leur dit que cela ne va rien coûter aux contribuables luxembourgeois, ils sont tout de même 92% à camper sur leurs positions.

Du côté des personnes favorables, on perçoit ça comme un geste authentique et on considère la Gëlle Fra comme la messagère de l’histoire et la culture luxembourgeoise.

Pas un sou des contribuables luxembourgeois

Lundi, le commissaire général gouvernemental pour l'exposition universelle avait annoncé le départ de la statue-symbole du 1er mai au 31 octobre. La Gëlle Fra sera transportée gratuitement dans un caisson spécial par Cargolux et sera hissée sur un socle de trois mètres à l’entrée du pavillon luxembourgeois de l’exposition. «La France va envoyer des toiles de maîtres, l'Italie des fresque romaines, nous avons décidé d'envoyer la statue pour accroître l'activité du pavillon luxembourgeois à Shanghai» avait expliqué Robert Goebbels.

Retour prévu en novembre avant un dernier toilettage –la Gëlle Fra n’a pas été restaurée depuis 1984 et son inauguration après sa redécouverte- pour une remise en place avant a fin de l’année. La statue est considérée comme le symbole de la résistance des Luxembourgeois aux côtés des Français et des Belges durant la Première Guerre mondiale. Créée par Claus Cito, la «Golden Lady of Luxembourg» avait été enlevée par les nazis car jugée trop francophile. Elle avait ensuite disparue jusqu’à sa redécouverte en 1981 sous les gradins du stade Josy Barthel. Et son inauguration Place de la Constitution en 1984.

MC/lessentiel.lu

Et vous? Pour ou contre ce voyage? Répondez à notre sondage ICI

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).