Tennis

03 mai 2010 22:48; Act: 03.05.2010 22:51 Print

Promu, le Luxembourg voit l'avenir avec sérénité

Entraîneur de l'équipe grand-ducale de Fed Cup, Anne-Laure Heitz analyse le succès des Luxembourgeoises en Arménie.

À la faveur de son succès face à la Finlande en barrages samedi (2-1), l'équipe luxembourgeoise a décroché son billet pour le Groupe 1 de la Zone Europe/Afrique de Fed Cup. Une montée pleine de promesses pour l'entraîneur national Anne-Laure Heitz. «Nous sommes vraiment contents de ce résultat. C'était très serré face aux Finlandaises et même menées lors du double, Anne Kremer et Mandy Minella ont su sortir la tête de l'eau», rappelle-t-elle, enchantée que sa première en Fed Cup ait été couronnée d'un tel succès.

Pourtant, tout n'a pas été facile: «Nous avons joué sur dur alors qu'il était prévu que ce soit de la terre battue. Pour chaque match, nous étions prévenus au dernier moment que nous allions jouer. L'organisation a été un peu dépassée mais les filles sont restées très pros».

Ce résultat ouvre de belles perspectives. «Mandy est en pleine ascension et elle peut nous emmener loin. Anne Kremer a de l'expérience et sait gérer les moments forts. Claudine Schaul, elle, est très polyvalente. Elle s'est blessée en simple mais elle peut apporter beaucoup», insiste Anne-Laure Heitz. Sans oublier qu'avec Tiffany Cornelius, Sarah Tremuth, Delphine Dethis ou Céline Schroeder, la relève promet.

Nicolas Martin

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).