13 avril 2008 22:44; Act: 13.04.2008 22:46 Print

Une voix pour treize villes face au Grand-​​Duché

Patrick Weiten, maire de Yutz, a été élu président de la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville.

Une faute?

Les derniers seront les premiers. Une nouvelle fois, l’adage s’est vérifié. Dernier des 78 délégués des 13 communes de la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville, Patrick Weiten, seul candidat à la présidence, a été élu par 77 voix pour et un blanc et succède au maire de Thionville, Jean-Marie Demange, premier président de cette «com d’agglo» qui regroupe les communes d’Angevillers, Basse-Ham, Fontoy, Kuntzig, Havange, Illange, Lommerange, Manom, Rochonvillers, Thionville, Terville, Tressange et Yutz.

Et comme les dernières élections municipales ont remis à plat un jeu politique empoisonné par des rivalités assassines, Patrick Weiten a félicité ses collègues: «Vous avez su dépasser tout clivage politique, pour retenir ce qui fonde l’esprit de notre solidarité d’aujourd’hui et de demain: l’intérêt communautaire» Le nouveau maire de Thionville, Bertrand Mertz, a pu être élu premier vice-président, en charge des transports.

Le maire de Terville, Patrick Luxembourger, qui avait longtemps été écarté par Jean-Marie Demange, a fait son retour, en tant que deuxième vice-président, en charge des questions transfrontalières. «Je suis heureux d’avoir retrouvé une sorte de paradis de la politique locale», a-t-il expliqué.

Patrick Weiten veut désormais inscrire la communauté d'agglomération comme un interlocuteur privilégié du Grand-Duché. Denis Berche