Wirtschaft in Luxemburg

08 août 2017 09:53; Act: 08.08.2017 13:54 Print

China Everbright Bank legt Sitz nach Luxemburg

LUXEMBURG – Das chinesische Kreditinstititut richtet seinen Standort für seine europäischen Geschäfte im Großherzogtum ein.

storybild

Finanzminister Pierre Gramegna beim Asian Financial Forum. (photo: Editpress)

op Däitsch
Une faute?

Die China Everbright Bank verwaltet seine Europageschäfte künftig von Luxemburg aus. Das Kreditinstitut habe dafür bereits die Genehmigung von den luxemburgischen Behörden erhalten. Das berichtet das Blatt China Daily.

«Dieser Umzug nach Luxemburg passt zum Trend, dem viele chinesischen Banken folgen. Sie versuchen derzeit, ihren Markt in Europa zu erweitern und die Gefahren des Brexit zu meiden», wird der Finanzexperte Li Chengrong von der Anwaltskanzlei Zhong Lun Law Firm in London zitiert.

Siebter Umzug chinesischer Banken

Das Vereinigte Königreich genießt derzeit sogenannte Passporting-Rechte, die der Stadt London und dem Rest der Finanzindustrie im Land ermöglichen, Geschäfte in den anderen 27 EU-Nationen zu führen. Sollte das Vereinigte Königreich die EU verlassen, droht es diese Rechte zu verlieren. «Diese Unsicherheit hat viele chinesische Banken dazu veranlasst, sich auf andere Standorte wie Luxemburg, Dublin, Frankfurt und Paris zu verlagern», sagt Li.

Sechs weitere chinesischen Banken haben sich bereits ins Großherzogtum niedergelassen. Dies sind die Agricultural Bank of China, die Bank of China, die Bank of Communications, die China Construction Bank, die China Merchants Bank, sowie die Industrial and Commercial Bank of China.

(sw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).