Cinéma

12 mars 2013 10:37; Act: 13.03.2013 09:00 Print

Le Hobbit devait-​​il être interdit aux plus jeunes?

LUXEMBOURG - La Commission de surveillance des films est pointée du doigt dans son choix de classification pour des films jugés violents pour les enfants. Le ministère de la Culture se défend.

Une faute?

Le nouveau film de Peter Jackson, «Le Hobbit – un voyage inattendu», est-il trop violent pour les enfants? La question se pose, comme pour tous les films nouvellement diffusés, aux organes de classification nationaux. Au Luxembourg, c’est la Commission de surveillance de la classification des films (CSCF), qui détermine l’âge minimal. Mais le député Claude Adam a soulevé ce problème dans une question au ministre de la Culture, Octavie Modert. Interdit aux moins de 12 ans en Allemagne, il a été autorisé dès six ans au Luxembourg.

En cause, une classification différente et subjective car liée à l’organisation de chaque pays. En effet, au Luxembourg, comme ailleurs, le pays possède un système propre. Ainsi, aux USA, le film est classé PG-13 (déconseillé aux moins de 13 ans) pour «des séquences d’action fantastique intenses comportant de la violence, et des images terrifiantes». Le FSK en Allemagne l’a quant à lui classé FSK 12 pour «des scènes d’action guerrière» peu présentes et des «combats défensifs». En France, le ministère de la Culture lui a donné la mention «tous publics» (donc dès 1 an). Quant à la Belgique, la classification KT/EA concerne tous les films pour tous publics, jusqu’à 16 ans, sans restriction. Les différences sont donc frappantes, mais logiques: il n’existe pas de système de classification de 6 à 12 ans en France ou en Belgique, à la différence de l’Allemagne.

À quand un système pan-européen?

«Concernant le film susmentionné, la CSCF n’a pas été saisie par l’une des institutions relative à l’accès aux représentations cinématographiques», à savoir l’un des ministres de la Famille, de la Culture, ou des Médias, le procureur d'État ou l'un des membres de l'«Ombuds-Comité fir d’Rechter vum Kand». De même, «aucune réclamation n’a été adressée à la CSCF par une personne extérieure» non plus, ce qui n’a pas conduit l’organisme à réévaluer le film, majoritairement considéré pour tous publics dans les pays avoisinants. Mais, un membre de la commission «a transmis une réclamation en date du 21 décembre», arguant que les scènes guerrières n’étaient pas appropriées à un public de moins de six ans.

«Étant donné le court délai de diffusion des films et le fait qu’un grand nombre d’entrées au film se fait dans les jours qui suivent sa sortie», la CSCF a tenté de donner suite à la réclamation dans les plus brefs délais, en vain. En lieu et place, un avertissement concernant la violence a été apposé au film dans les cinémas. Le ministère de la Culture se défend alors en expliquant que «de manière constante, l'Allemagne semble être beaucoup plus stricte que les deux premiers pays». Alors à quand un système de classification pan-européen des films, à l'image du PEGI pour les jeux vidéo, lancé en 2003?

(Jonathan Vaucher/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Commentaires sélectionnés

Je peux rejoindre l'idée que culturellement nous ne serons pas "choqués" de la même façon que dans divers pays. Néanmoins cela ne veut pas dire que nous devons cautionner les dérives occasionnées par tablette numérique et ainsi de suite qui permettent aux enfants de "voir bien pire" de plus en plus tôt. Je trouve plutôt inquiétant qu'ils s'habituent à la vision de la violence celle-ci se banalisant. Donc oui, surprotégeons nos chères têtes blondes, il y a assez de violences dans les rues sans qu'ils aient à la subir sur les écrans au profit des grandes productions. – Charlotte

Les commentaires les plus populaires

  • Charlotte le 22.03.2013 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    Je peux rejoindre l'idée que culturellement nous ne serons pas "choqués" de la même façon que dans divers pays. Néanmoins cela ne veut pas dire que nous devons cautionner les dérives occasionnées par tablette numérique et ainsi de suite qui permettent aux enfants de "voir bien pire" de plus en plus tôt. Je trouve plutôt inquiétant qu'ils s'habituent à la vision de la violence celle-ci se banalisant. Donc oui, surprotégeons nos chères têtes blondes, il y a assez de violences dans les rues sans qu'ils aient à la subir sur les écrans au profit des grandes productions.

  • Mica le 12.03.2013 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, et puisque aujourd'hui c'est plutôt standard de voir des enfants avec des iphone ou des tablettes, je dirais qu'ils voient bien pire tous les jours...Après ce n'est que le hobbit, histoire qui au départ a été écrite pour les enfants, donc limite on s'en fiche. C'est pas non plus comme s'ils allaient regarder Hostel non plus.

  • Nick le 12.03.2013 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    La pudibonderie américaine nous touche aussi finalement. Tout surveiller, tout contrôler, tout interdire... Si vous voulez protéger vos enfants de la violence, fallait tout simplement pas en faire d'enfants. Vouloir interdire la violence c'est vouloir interdire le monde ! Dans ce monde TOUT est un rapport de force ! Préservez-les maintenant, ils ne seront pas prêt pour ce monde et plus tard. En plus là il s'agit d'une guerre du bien contre le mal (ricains Inside) donc c'est excusable non ?

Les derniers commentaires

  • fred le 26.03.2013 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    on voit une décapitation dans le film ! interdire cela aux moins de 12/13 ans me parait censé

  • Charlotte le 22.03.2013 18:21 Report dénoncer ce commentaire

    Je peux rejoindre l'idée que culturellement nous ne serons pas "choqués" de la même façon que dans divers pays. Néanmoins cela ne veut pas dire que nous devons cautionner les dérives occasionnées par tablette numérique et ainsi de suite qui permettent aux enfants de "voir bien pire" de plus en plus tôt. Je trouve plutôt inquiétant qu'ils s'habituent à la vision de la violence celle-ci se banalisant. Donc oui, surprotégeons nos chères têtes blondes, il y a assez de violences dans les rues sans qu'ils aient à la subir sur les écrans au profit des grandes productions.

  • Mica le 12.03.2013 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, et puisque aujourd'hui c'est plutôt standard de voir des enfants avec des iphone ou des tablettes, je dirais qu'ils voient bien pire tous les jours...Après ce n'est que le hobbit, histoire qui au départ a été écrite pour les enfants, donc limite on s'en fiche. C'est pas non plus comme s'ils allaient regarder Hostel non plus.

    • Nikola Tesla le 12.03.2013 18:43 Report dénoncer ce commentaire

      L'idée de l'auteur est très intéressante, un système européen voire mondial. Mais plutôt européen, moins difficile car les trucs "offensants" des japonais ne sont pas les même que les indiens, les américains ou les luxembourgeois... ;)

  • julie lescaut le 12.03.2013 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    en ce qui concerne les atrocités pas besoin d'aller au cinéma, il suffit d'ouvrir la télé aux heures de grandes écoutes et on a du réel

  • Nick le 12.03.2013 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    La pudibonderie américaine nous touche aussi finalement. Tout surveiller, tout contrôler, tout interdire... Si vous voulez protéger vos enfants de la violence, fallait tout simplement pas en faire d'enfants. Vouloir interdire la violence c'est vouloir interdire le monde ! Dans ce monde TOUT est un rapport de force ! Préservez-les maintenant, ils ne seront pas prêt pour ce monde et plus tard. En plus là il s'agit d'une guerre du bien contre le mal (ricains Inside) donc c'est excusable non ?