Dr Sex

15. Oktober 2018 12:57; Akt: 15.10.2018 13:41 Print

«Comment lui dire que j’ai besoin de changement?»

Finn aimerait prendre une part plus active pendant l'acte sexuel, mais redoute de mettre sa relation en péril.

storybild

Finn (24 ans) aimerait prendre une part plus active pendant l'acte sexuel avec son petit ami. Or, il n'ose pas le lui dire, par peur de le perdre. (Bild: Beyond the Walls/Frakas Productions)

En français
Fehler gesehen?

Question de Finn (24 ans) à Dr Sex: Cela fait déjà six mois que je suis dans une relation homosexuelle avec mon petit ami. Nous sommes heureux et nous nous aimons. Or, depuis quelque temps, je ressens le besoin d'être plus actif pendant l'acte sexuel. En d'autres termes, j'aimerais que nous alternions un peu les rôles.

En principe, je n'aurais aucun problème à aborder la question. Nous parlons très ouvertement de nos désirs et fantasmes sexuels. Mais comme je sais que c'est précisément la raison pour laquelle sa dernière relation a échoué, notamment parce que son ex s'est rendu compte qu'il était tout de même plus actif qu'il ne le pensait, j'ai peur de soulever la question.

Je n'aimerais en aucun cas qu'on en arrive au même point et qu'il me quitte parce que je fous tout en l'air en exprimant mon souhait. Comment puis-je parler à mon partenaire de ce désir sans mettre en danger une relation épanouie?

Réponse de Dr Sex

Cher Finn,

Beaucoup de gens ont tendance à vouloir, très vite, en savoir le plus possible sur la dernière relation de leurs partenaires. Chez la plupart, cette action teintée de curiosité est motivée par de l'égoïsme pur, parce qu'en fin de compte, cela ne cache que le besoin de savoir si on fait l'affaire et si on fait «bien».

Cependant, certains n'arrivent plus à se défaire des esprits auxquels ils ont fait appel. Alors que certains peuvent avoir à lutter contre la jalousie, d'autres, comme toi, se retrouvent dans le besoin, parce qu'ils croient, à travers leurs recherches, avoir détecté des besoins qui ne sont pas compatibles avec ceux du nouveau partenaire.

En fonction de la façon dont les partenaires gèrent les différences ressenties au début d'une relation, c'est-à-dire s'ils sont capables d'exprimer ouvertement ce qu'il en est et si elles existent effectivement ou s'ils essaient de s'en accommoder, ils instaurent plus ou moins consciemment une culture pour y faire face à l'avenir.

Tu sembles, toi aussi, avoir atteint le stade où il s'agit de prendre cette décision fondamentale. Cependant, la crainte de voir ton partenaire tirer un trait sur votre relation représente pour toi une menace inquiétante.

Sache que la peur est mauvaise conseillère, car elle ne peut que se fier au passé, c'est-à-dire aux expériences déjà faites. Celles-ci sont alors, par la pensée, associées à une situation actuelle et projetées dans l'avenir. Logique que cela ne puisse se traduire que par une répétition de ce qu'on connaît déjà.

Celui qui veut une relation durable a besoin de ce que le philosophe suisse Hans Saner, décédé en 2017, désignait comme la tolérance de la différence - c'est-à-dire la capacité à supporter la différence et d'y faire face avec respect - même si elle remet en question ses valeurs personnelles et sa propre position de pouvoir.

N'aie pas peur de dire ce qui doit être dit - au risque de créer des tensions. Si ton petit ami venait à rompre par la suite, le bonheur dont tu as fait l'éloge aura sans doute été un malentendu. Bon courage!

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleißig – Tag für Tag gehen Hunderte Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in einer Fremdsprache verfasst. Wir geben nur Kommentare in den Landessprachen Luxemburgisch, Deutsch und Französisch frei. Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten, werden sofort gelöscht. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar oder in Versalien geschrieben sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken.

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

«L'essentiel» ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@lessentiel.lu
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

Kommentarfunktion geschlossen
Die Kommentarfunktion für diese Story wurde automatisch deaktiviert. Der Grund ist die hohe Zahl eingehender Meinungsbeiträge zu aktuellen Themen. Uns ist wichtig, diese möglichst schnell zu sichten und freizuschalten. Deshalb können Storys, die älter sind als 72 Stunden, nicht mehr kommentiert werden. Wir bitten um Verständnis.

Die beliebtesten Leser-Kommentare

  • Ils sont sérieux? am 15.10.2018 14:12 Report Diesen Beitrag melden

    Non, mais c'est une blague? Bon, je vais chercher une pelle, histoire de voir si on a touché le fond ou si on peut encore tomber plus bas...xD

  • Cricri am 16.10.2018 12:09 Report Diesen Beitrag melden

    On essaye vraiment de nous forcer à admettre que l'homosexualité est une chose banale, notez bien que je ne dis pas normale ce qui sous-entend anormale, non l'homosexualité n'est pas une chose pas banale, les homos souffrent eux-mêmes de leur différence qu'on veut aussi les forcer à admettre et on leur inflige en quatre par trois aux yeux de tous sur tous les murs, cela n'aide en rien les homos, d'ailleurs les agressions se multiplient ! Moi en tant qu'hétéro cela me mets mal à l'aise aussi on ne nous parle que ça ! Cricri

  • macaron am 15.10.2018 13:20 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Il a 24 ans ...

Die neusten Leser-Kommentare

  • Cricri am 16.10.2018 12:09 Report Diesen Beitrag melden

    On essaye vraiment de nous forcer à admettre que l'homosexualité est une chose banale, notez bien que je ne dis pas normale ce qui sous-entend anormale, non l'homosexualité n'est pas une chose pas banale, les homos souffrent eux-mêmes de leur différence qu'on veut aussi les forcer à admettre et on leur inflige en quatre par trois aux yeux de tous sur tous les murs, cela n'aide en rien les homos, d'ailleurs les agressions se multiplient ! Moi en tant qu'hétéro cela me mets mal à l'aise aussi on ne nous parle que ça ! Cricri

  • gigi57 am 16.10.2018 12:06 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    comme disait Charles Aznavour c est pas de leurs fautes mais c est la faute à la nature alors respectez les

  • Cricri am 16.10.2018 11:43 Report Diesen Beitrag melden

    Je ne m'y habituerais jamais, pourtant je n'ai rien contre l'homosexualité, mais c'est trop !

  • lia B am 16.10.2018 10:14 Report Diesen Beitrag melden

    ce n'est pas sale

  • Angelo51 am 16.10.2018 09:55 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Lénine tient des propos honteux alors que les homosexuels sont discriminés partout même ici en Europe, et en Russie il y a même carrément de vraies chasses à l'homme contre eux. Et nier leur existence comme Rigoberta n'est pas mieux.