Dr. Sex

11 novembre 2020 19:07; Act: 12.11.2020 12:50 Print

«Comment lui donner goût aux rapports sexuels?»

Au bout de cinq mois de relation, Ron aimerait aller un peu plus loin et avoir des rapports sexuels avec sa copine. Sauf que cette dernière ne l'entend pas de cette oreille.

storybild

Ron doit se rapprocher et apprécier ce qui est possible. (photo: Istock)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Ron à Dr. Sex

J'ai 20 ans et cela fait maintenant cinq mois que je sors avec ma petite amie. J'aimerais bien aller un peu plus loin et avoir des rapports sexuels avec elle. Car le sexe est très important pour moi! Et tous mes amis disent qu'ils n'ont pas attendu aussi longtemps pour avoir des rapports sexuels.

Malheureusement, elle ne semble pas vouloir répondre à mes désirs et préfère attendre. Elle est une personne réservée et j'aimerais tellement qu'elle s'ouvre davantage. Mais j'ai aussi conscience qu'il ne faut pas la brusquer. Ce n'est pas mon but!

Ce qui me frustre le plus, c'est que j'ai l'impression de parler à un mur. Aurais-tu éventuellement des conseils à me donner sur la façon dont je pourrais lui donner goût au sexe sans la mettre sous pression et peut-être la pousser à faire le premier pas?

Réponse de Dr. Sex

Cher Ron,

Quand on parle de sexe, on fait souvent de drôles d'analogies. L'une des plus fréquentes est d'associer sexe et nourriture, ce qui donne lieu à des formulations telles que les tiennes: «Donner goût au sexe à quelqu'un».

Cela implique que pour les rapports sexuels, ce n'est qu'une question de temps avant qu'on y prenne goût et qu'on puisse les apprécier, un peu comme manger des légumes pour les enfants. Or, ce n'est pas le cas!

Certaines personnes se passent volontiers de sexe tout au long de leur vie. Elles tombent amoureuses et certaines expriment même cet amour par des gestes de tendresse et une proximité physique, sans pour autant être attirées par ce que l'on appelle communément le sexe.

Je ne veux pas insinuer par là que ta petite amie est asexuelle – c'est par ce terme qu'on désigne quelqu'un qui ne ressent pas ou peu d'attirance sexuelle pour une autre personne – même si je te conseille tout de même de réfléchir à cette possibilité.

Il est évident que c'est un véritable défi pour elle de s'offrir à toi sur le plan physique. Et dans la mesure où tu prends l'offensive, comme le suggèrent ces quelques lignes, tu lui rends la tâche encore plus difficile.

Ce que tes amis disent ou ce que tu as pu lire par ailleurs, n'a aucune importance. Il ne s'agit que de ce qui est possible entre toi et ta petite amie. Je suis sûr qu'elle se détendra quand tu lui montreras qu'il ne s'agit pas uniquement, pour toi, de passer à l'acte.

Il me paraît important de percevoir le parcours pour y arriver comme but et d'en apprécier chaque petit pas. Pourquoi ne pas considérer cela comme un voyage de découverte non seulement du corps, mais également de tout l'être de ta petite amie?

Il est utile de se rapprocher et d'apprécier ce qui est possible. Cela crée de la confiance, ce qui permet d'aller plus loin par la suite. C'est ainsi que s'ouvrira pour vous un tout nouveau monde fait d'intimité et de sexualité. Bon courage!

(L'essentiel/Bruno Wermuth)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.