Dr Sex

01 décembre 2021 16:19; Act: 01.12.2021 16:19 Print

«Dois-​​je tirer un trait sur mes fantasmes?»

Jonas a voulu mettre un peu de piment dans ses rapports sexuels et a fait part de ses fantasmes à sa petite amie. Or, cette dernière s'est totalement braquée.

storybild

Jonas a fait part de ses fantasmes à sa petite amie, qui ne les a pas bien accueillis. (Image symbole) (photo: Unsplash / Caseen Kyle Registos)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Jonas (31 ans) à Dr Sex:

Cela fait deux ans que je suis en couple. Nous nous entendons très bien et sommes comblés au niveau sexuel. Sauf que dernièrement, j’ai fait part de mes fantasmes sexuels à ma petite amie, ce que je n’aurais peut-être pas dû faire.

Elle a tout juste accepté le fait que j’aimerais qu’elle me ligote en douceur. Mais le fait que je rêve d’un plan à trois avec elle et un autre homme ou une autre femme et que j’aimerais aussi m’adonner à des jeux anaux allait trop loin pour elle.

Elle m’a dit clairement qu’elle ne voulait pas participer à cela, mais m’a proposé de réaliser ces fantasmes en dehors de notre relation. Or, ce n’est pas du tout ce que je veux! Mon idée était juste de pimenter un peu nos rapports sexuels. Faut-il que je tire un trait sur mes fantasmes ou dois-je attendre un peu et lui en reparler plus tard?

Réponse de Dr Sex

Cher Jonas,

Chacun de tes fantasmes est potentiellement susceptible de déclencher une crise dans ton couple. Ta petite amie a beaucoup de mérite pour avoir réagi aussi calmement et avec autant de générosité en te proposant même d’aller réaliser tes fantasmes ailleurs.

En ce qui la concerne, elle a exprimé clairement le fait qu’elle ne voulait pas prendre part à ces jeux sexuels. Et il faut l’accepter! Alors laisse reposer les choses et laisse provisoirement ta copine tranquille avec ces idées.

Essaie d'abord de savoir ce que tu veux!

Pour moi, la question fondamentale est de savoir si réaliser tes fantasmes est un véritable besoin pour toi. Car, il se pourrait bien que tu aies juste envie de partager avec ta compagne les idées qui te traversent l’esprit, car elles t’excitent.

Pour ce qui est des aspects que tu aimerais transposer dans la réalité, il convient également de clarifier la façon dont tu imagines leur mise en œuvre. Il y a mille et une façon de pratiquer, par exemple, le bondage. Est-ce-que tu rêves d’enchaîner ta partenaire ou s’agit-il simplement de ligoter ses mains avec la ceinture du peignoir?

Une fois que tu auras tiré tout cela au clair, tu pourras à nouveau évoquer le sujet avec ta compagne et lui faire part de tes envies.

Les jeux de rôles ont fait leurs preuves en matière de réalisation de fantasmes sexuels dans les relations de couple. Il s’agit de se glisser dans un rôle prédéfini lors d’un rapport. Au niveau contenu, la fantaisie n’a pas de limites.

Qui sait? Peut-être que ta petite amie acceptera de s’adonner à ces jeux une fois la situation clarifiée. Bon courage!

(L'essentiel/Bruno Wermuth)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • hanibal le 01.12.2021 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien de plus normal, quoi !

  • justucier le 01.12.2021 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle veut un plan à 4 pas 3 :)

Les derniers commentaires

  • justucier le 01.12.2021 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle veut un plan à 4 pas 3 :)

  • hanibal le 01.12.2021 17:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien de plus normal, quoi !