Dr Sex

23 novembre 2018 15:27; Act: 23.11.2018 15:34 Print

«Elle n'a plus de libido à cause des pornos!»

Nino est désespéré. Il rumine le passé et le présent n'est pas rose non plus. Le problème est-il dû au manque de relations sexuelles?

storybild

(photo: iStock/Yanyong)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Nino (42 ans) à Dr Sex: Cela fait dix ans que je suis avec ma femme. Elle est ma première conquête. En fait, je devrais être heureux, car j'ai d'excellents amis, de bons parents, une maison avec jardin et un bon travail. On fait de la randonnée, on va au cinéma ensemble et on partage l'amour pour les chats. Pourtant, depuis un certain temps, je suis en proie à l'ennui, je manque de motivation et me sens malheureux et vide.

Très tôt, j'ai commencé à regarder des pornos. Au début de la relation, mon addiction a fait l'objet de grosses disputes. Mais depuis cinq ans, elle tolère ma consommation. Sauf que depuis, plus rien ne va sur le plan sexuel, car elle n'a plus de libido. Dernièrement, on a refait une tentative, mais elle a fini par avoir des douleurs, bien qu'on ait utilisé du lubrifiant.

Je regrette d'avoir vécu jusqu'à l'âge de 30 ans chez mes parents et suis nostalgique de ma jeunesse. Est-ce que ça s'arrête là? Est-ce qu'après cinq ans de vie sexuelle avec une femme, je suis condamné à 40 ans d'abstinence dans un train-train quotidien? La séparation a plusieurs fois été à l'ordre du jour, mais les sentiments qu'on a l'un pour l'autre, les peurs existentielles et mon problème pour aborder les femmes m'en ont dissuadé. Que faire? Une thérapie, envisager une séparation, prendre mon mal en patience ou mettre fin à la relation?

Réponse de Dr Sex

Cher Nino,

Il y a manifestement un lien direct entre ta consommation de pornos et le manque de libido de ta compagne. Sinon, elle n'aurait pas cessé d'éprouver le besoin d'avoir des rapports sexuels précisément au moment où elle a commencé à se soumettre et à accepter ta consommation sans rechigner. Je suppose qu'elle a décroché intérieurement à ce moment-là.

On dirait qu'il y a quelques cadavres dans le placard de la relation que tu décris comme heureuse et – hormis l'absence de rapports sexuels – en grande partie harmonieuse. D'une part, la résignation et le mutisme de ta partenaire en ce qui concerne ta consommation de sexe sur Internet, d'autre part, ton humeur morose.

Au vu de ce que tu décris, j'ai tendance à penser qu'on se trouve en face d'une dépression légère à modérée. Certaines des humeurs et pensées mentionnées font notamment partie des symptômes de cette maladie psychique. Bien entendu, il ne s'agit que d'une supposition qu'il convient de clarifier.

C'est pourquoi je te conseille de prendre, sans plus attendre, rendez-vous avec un(e) spécialiste de la dépression. Au terme de l'anamnèse, le/la psychiatre sera en mesure de fournir un diagnostic précis. Étant donné que le type et l'intensité des symptômes varient d'une personne à une autre, le traitement sera également personnalisé.

Il est important que la manière dont tu gères ta vie soit le sujet de ta thérapie. Tu sembles fortement affecté par ton passé, ce qui te donne une vision déformée du présent. Par ailleurs, il faut absolument aborder la question de consommation de pornos – ne serait-ce qu'en raison du fort impact qu'elle a sur ta relation.

Il est probable que, dans ce contexte, ta compagne soit également amenée à prendre part à la thérapie lors de séances en couple. Dans le cas contraire, je vous conseille vivement de suivre une thérapie de couple en parallèle. Bon courage!

(L'essentiel/wer)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nath le 23.11.2018 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    là pour 1 fois conseils très pertinents et qui visent juste °

  • Sandro le 24.11.2018 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, il y a l'addiction au sexe, l'addiction au porno, l'addiction à l'alcool, et de plus en plus fréquents, l'addiction aux sites dits sociaux.

  • Rigoberta le 24.11.2018 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    elle le trompe. Il faudrait embaucher plutôt un détective privé.

Les derniers commentaires

  • patience le 26.11.2018 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les sites peuvent être reliés la cause au risque de substituer le conjoint. C est une réalité à ne pas prendre à la légère.

  • Rigoberta le 24.11.2018 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    elle le trompe. Il faudrait embaucher plutôt un détective privé.

    • DT57 le 24.11.2018 16:43 Report dénoncer ce commentaire

      Ca c'est drôle :-) !!

  • Sandro le 24.11.2018 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, il y a l'addiction au sexe, l'addiction au porno, l'addiction à l'alcool, et de plus en plus fréquents, l'addiction aux sites dits sociaux.

    • Cinori le 25.11.2018 16:41 Report dénoncer ce commentaire

      plutôt sites antisociaux.

  • Nath le 23.11.2018 23:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    là pour 1 fois conseils très pertinents et qui visent juste °