Dr Sex

17 juillet 2019 11:21; Act: 18.07.2019 09:00 Print

«Et si les rapports sexuels s'avéraient compliqués?»

Benjamin a des soucis avec son prépuce. Son gland semble également lui poser problème. Son médecin généraliste lui a prescrit des pommades. Est-ce suffisant?

storybild

Les hommes qui souffrent de phimosis à l'âge adulte devraient envisager une ablation du prépuce.

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Benjamin (28 ans) à Dr Sex: Mon gland est ultrasensible, ce qui est douloureux lors d'une stimulation avec le prépuce rétracté. Quand le pénis est en érection, le prépuce est trop court, ce qui ne permet pas de le dérouler sur le gland sans occasionner de douleurs. Mon médecin généraliste m'a prescrit une crème, mais cela n'a rien changé.

J'ai toujours eu ce problème. À cela s'ajoute que le bout de mon gland est bleu. Mon médecin de famille m'a toutefois assuré que cette coloration était due à une veine et qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter. Si je mentionne ce phénomène, c'est parce que c'est précisément à cet endroit que les symptômes apparaissent lorsque le prépuce est rétracté.

Comme je n'ai, jusqu'à présent, jamais été dans une relation de longue durée, cela n'a jamais vraiment posé de problème. Mais en me masturbant de manière intensive, j'ai constaté que cela pouvait rapidement en devenir un. Je crains qu'en ayant une vie sexuelle active avec une partenaire, cela ne devienne un véritable souci. Que puis-je faire?

Réponse de Dr Sex

Cher Benjamin,

D'après des études, environ 8% des garçons âgés de 6-7 ans ont un phimosis. C'est ainsi qu'on appelle le rétrécissement du prépuce dans le jargon médical. Vers l'âge de 16-17 ans, ce chiffre n'est plus que d'environ 1%. Plus on avance dans l'âge, moins il est fréquent, car le prépuce s'assouplit et s'agrandit.

En dehors du phimosis congénital, il existe également le phimosis acquis. Dans ce dernier cas, le tissu cicatriciel entraîne un rétrécissement permanent du prépuce, notamment à la suite d'inflammations locales répétées ou de blessures liées à des décalottages répétés et forcés.

Étant donné que tu as déjà 28 ans, je suppose que dans ton cas, on a affaire au second type de phimosis. Même s'il est normal que ton médecin de famille essaie de t'épargner une ablation du prépuce et la perte de sensation qui en résulte lors des rapports sexuels, la crème n'a manifestement pas eu l'effet escompté. Il faudrait, par conséquent, voir s'il ne faudrait pas tout de même envisager une intervention chirurgicale.

À moyen terme, l'ablation du prépuce réduirait également l'hypersensibilité du gland, étant donné que la muqueuse se kératise avec le temps. Juste après l'opération, quand le gland est découvert et que la kératisation n'a pas encore eu lieu, ce sera tout de même un peu désagréable pendant un certain temps.

Le coût de l'opération varie en fonction de l'intervention et de l'endroit où elle est pratiquée. Dans un cabinet spécialisé, il faut compter environ 540 euros, dans un hôpital environ 900 euros. Et si tu fais appel à un chirurgien plastique, le coût sera encore plus élevé.

On estime à environ 30% le nombre d'hommes circoncis dans le monde. La circoncision est une pratique très répandue en Afrique du Nord et de l'Ouest, au Moyen-Orient et en Asie centrale, des pays où elle est principalement pratiquée pour des raisons religieuses et culturelles.

(L'essentiel/wer)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 17.07.2019 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une simple circoncision et le problème est réglé. Pourquoi souffrir?

  • okyg le 18.07.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai connu le même problème ado pourtant pas de problème d'hygiène donc circonsion. Un peu complexé au début pourtant je vous garantie que les femmes préfèrent.

  • suis pas doc mais suis un mec le 17.07.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    Dr. Sex, c'est sûrement remboursé par la sécurité sociale.... en plus dans le cas de ce jeune homme c'est pas esthétique mais bien un "vrai besoin".... Je profite de l'occasion pour rappeler à toutes les mères (et les pères) de décalotter régulièrement leurs jeunes garçons, y'a rien de sexuel là-dedans... faites le bien évidement avec douceur, mais parfois il faut "forcer" très légèrelement, cela évite les soucis tels que ceux du jeune homme ici....

Les derniers commentaires

  • glen sumertime le 19.07.2019 23:49 Report dénoncer ce commentaire

    Un gland bleu, cela fait partie de toute les variations de couleurs du gland. Il est hypersensible? c'est comme cela chez tous les jeunes il est possible de se désensibiliser partiellement. Un problème de prépuce? il existe plus de 7 méthodes pour le résorber sans opération, un phimosis secondaire aussi.

  • la deux le 19.07.2019 16:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Napoléon Bonaparte avait le même soucis. de nos jours une circoncision et le soucis est fini.

  • casandraniet le 19.07.2019 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    circoncis ou pas quand on se lave on est propre cassandra et tu baisse le pantalon d un homme pour voir quand tu le rencontre

  • okyg le 18.07.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai connu le même problème ado pourtant pas de problème d'hygiène donc circonsion. Un peu complexé au début pourtant je vous garantie que les femmes préfèrent.

  • casandraniet le 18.07.2019 12:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cassandra regarde toi dans une glace