Dr. Sex

06 novembre 2019 18:01; Act: 07.11.2019 09:09 Print

«Faut-​​il choisir entre amour et sexualité?»

Dimitri est en souffrance, car sa compagne de longue date a d'autres priorités que lui en matière de sexualité et d'amour.

storybild

Dimitri et sa compagne de longue date ne sont pas sur la même longueur d'onde en matière de sexualité. (photo: Katarzynabialasiewicz)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Dimitri (35 ans) à Dr. Sex: Cela fait huit ans que je suis en couple. Ma compagne et moi nous aimons et nous partageons de nombreux centres d'intérêts. Mais côté sexualité, c'est plus compliqué. Déjà au bout de trois ans, nous ne faisions l'amour plus qu'une fois par mois. Aujourd'hui, c'est encore plus rare et c'est toujours moi qui en prend l'initiative. Je crois qu'elle ne couche avec moi que pour que je lui reste fidèle.

Sa passion et sa fougue me manquent, ainsi que le fait de me sentir désiré! Cette frustration se répercute de manière négative sur le quotidien, sur l'estime de moi-même et sur notre relation. J'en ai déjà parlé à ma compagne, qui m'a dit que pour elle, la qualité de nos rapports sexuels était bonne, mais qu'ils n'étaient pas absolument indispensables.

Je me demande s'il est au juste possible d'allier une relation de longue durée et des rapports sexuels de qualité ou s'il faut choisir entre amour et sexualité. L'union libre pourrait-elle être une solution dans mon cas?

Réponse de Dr. Sex

Cher Dimitri,

Dans ta question, tu utilises le terme «sexualité», comme s'il était évident de comprendre de quoi il s'agit. En parcourant la lecture de ton courrier, on s'aperçoit que cela englobe un certain nombre de besoins très différents les uns des autres.

En tant que conseiller, je constate au quotidien qu'on projette toutes sortes d'envies et de désirs, conscients et inconscients, sur la sexualité.

De nombreuses personnes souffrent du fait que la relation physique couvre toutes sortes d'exigences et de besoins qui n'ont pas grand-chose à voir avec ou ne doivent, du moins, pas forcément être satisfaits par un rapport sexuel. Et cela mène à d'interminables discussions et luttes de pouvoir au sein des couples.

Ce n'est que lorsque le besoin, de part et d'autre, d'être reconnu et accepté sur le plan physique prend une place centrale, qu'on arrive a faire avancer les choses et qu'on arrive à s'accorder. Les idées de solutions qui, en fin de compte, ne sont qu'une manière de lutter contre les symptômes, telles que l'union libre mentionnée ci-dessus, passent alors au second plan.

En définitive, la solution émane de conversations ouvertes et d'une réflexion critique, quand bien même celle-ci n'est que temporaire, en raison de l'évolution constante des besoins humains.

Tu parais être assez dépendant du comportement de ta compagne. Il pourrait donc être intéressant de te pencher sur toi-même, plutôt que de chercher la solution ailleurs, c'est-à-dire chez ta petite amie et dans la sexualité.

Rien n'est éternel et certains besoins et désirs demeurent impossibles à satisfaire parce qu'ils vont au-delà des agissements d'un(e) partenaire ou de ce qu'il est possible d'acheter avec de l'argent. Reconnaître cela permet d'ouvrir de nouvelles perspectives et de faire grandir son esprit. Bon courage!

(L'essentiel/wer)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Lëtzerbad le 07.11.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    À quoi sert ce Dr Sex qui ne fait que botter en touche à chaque article ? Pourtant, nous avons ici un témoignage auquel peuvent s'identifier de très nombreux hommes ; une réponse constructive aurait été bienvenue.

  • Jean-miche le 07.11.2019 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Je te conseille le cabinet thérapeutique Venizia a saarlouis, une fois par mois et ta frustration devrait ce dissiper

  • Pierre Henri le 09.11.2019 05:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de sexe, pas de couple, point barre. Arrêtez de vous prendre la tête, si la personne ne veut rien savoir, ne sait pas pourquoi elle ne veut pas de sexe, ne fait rien pour régler la situation (si elle le peut) où qu'il n'y a aucun espoir d'arrangement, soit vous acceptez cette situation, soit vous partez mais arrêtez de vous percez d’illusions en espérant un changement.

Les derniers commentaires

  • Dominique.S le 13.11.2019 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ma solution est d'aller voir ailleurs

  • Basta le 13.11.2019 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Si elle ne voudra plus de sexe alors elle doit être d'accord de sous-traiter le manque. Autrement elle a le droit de partir sans retour. Pas de sexe, pas de prise en charge complète.

  • Le sage le 13.11.2019 07:25 Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec les commentaires sur le Dr Sex. Dimitri n'est pas aidé sur ce coup là... Moi, je serais plus pour une thérapie de couple... si ta compagne est d'accord! Voir ce que l'un et l'autre veut exactement. Mettre en place certaines choses et surtout se dire les choses qui pourraient réanimer la flamme et surtout éliminer la routine...Et si cela ne fonctionne pas, ne pas commencer à chercher midi à 14h... Soit tu te contentes de ce que tu as et tu resteras frustré toute ta vie ou alors tu vas chercher ce qu'il te manque tout en respectant ce que tu viens de quitter.

  • Octo le 12.11.2019 22:17 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de sexe, pas de couple, mais un ménage.

  • francis jego le 12.11.2019 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Le dr Sex est vraiment a cote de la plaque. On nous expose un probleme concret de deux etres qui s'aiment mais n'ont plus les mêmes besoins sexuels. La solution est de trouver un équilibre et non pas de rentrer dans un moule psychologiquement correct. Un vrai conseiller tend a chercher des solutions pour cet equilibre. Au lieu de ça, le dr sex nous masturbe le cerveau avec des reflexions stériles...