Dr. Sex

20 novembre 2020 09:20; Act: 20.11.2020 12:11 Print

«Je suis troublée et ne comprends plus le monde!»

Miriam est troublée parce qu'elle a des sentiments et des fantasmes contradictoires. Cela pourrait avoir un rapport avec la pilule qu'elle prend depuis l'âge de onze ans.

storybild

Il arrive qu'on soit débordé par ses propres émotions. Dans ce cas, Dr. Sex a la solution. (photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Miriam (23 ans) à Dr. Sex

J'ai commencé à prendre la pilule à l'âge de onze ans. Mon enfance a été pleine de problèmes, et comme j'ai grandi seule avec ma mère, je n'ai jamais vraiment pu être une enfant. Depuis que je suis partie de la maison, je suis en thérapie. Ma psychiatre pense que je vais probablement repasser par une sorte de puberté dans ce processus.

Les conversations que j'ai avec elle libèrent énormément de choses chez moi. Je suis submergée par les émotions et la peur de la perte se manifeste également. J'ai souvent des crises de panique où je ne reçois presque plus d'air. Je me suis aussi retrouvée à avoir des fantasmes sexuels avec une femme. Est-il vrai que c'est une phase normale pendant la puberté?

J'aime énormément mon petit ami et je ne veux en aucun cas une relation avec une femme. Même si cela apparaît dans mes fantasmes, l'idée d'en faire l'expérience me dégoûte. Je suis complètement dépassée, confuse et ne comprends plus le monde! En fait, j'aimerais arrêter la pilule, mais j'ai peur que ça ne fasse qu'empirer les choses. Que se passe-t-il?

Réponse de Dr. Sex

Chère Miriam,

Il est fort probable que les montagnes russes émotionnelles s'accentuent encore lorsque tu arrêteras la pilule. Pour autant, cela ne doit pas t'empêcher d'arrêter le médicament. Je suis sûr qu'avec le soutien de ta psychiatre, tu réussiras à relever le défi!

Les hormones contenues dans la pilule mettent le corps dans un état qui s'apparente à celui de la grossesse. Chez une femme qui utilise ce moyen de contraception, les perceptions physiques et émotionnelles seront donc tout aussi confuses que chez une femme enceinte. Et souvent, cela a un impact sur le désir.

Étant donné que tu as commencé à prendre des hormones dès l'âge de onze ans, ce qui coïncide plus ou moins avec le début de la puberté, cela a empêché à ton corps et à ton esprit de se développer sans hormones artificielles. Si tu arrêtes de prendre la pilule après douze ans, cela aura inévitablement des conséquences.

L'une d'elles est probablement ce que ta psychiatre a voulu dire en évoquant la possibilité d'une espèce de deuxième puberté. On pourrait aussi dire que grâce au processus de thérapie et à l'arrêt de la pilule, tu te sentiras de plus en plus libérée de tout filtre dans ton corps de femme pleinement développé, dans le monde dans lequel tu évolues.

Comme tout ce qui est nouveau et inconnu, cela peut sembler déroutant, voire menaçant, au début. Mais ne te laisse pas trop effrayer et tourne ton regard vers toute la beauté qui y est liée. Bientôt, tu y trouveras un sens et une certaine sécurité.

Quant aux fantasmes homosexuels, il se peut – sans que cela soit nécessairement le cas – qu'au cours de la puberté, ce genre d'idées fassent leur apparition. Je pense qu'il est crucial que tu les traites consciemment. Avoir un fantasme ne signifie pas devoir les mettre en œuvre dans la réalité. Profite, tout en sachant que tu n'auras jamais envie de les réaliser. Bon courage!

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yves le 20.11.2020 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Miriam a 23 ans.

  • pauvreamerique le 20.11.2020 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle a juste des gros problèmes

  • bonsens le 21.11.2020 03:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec une Mère obsessionnelle et contrôlante et un Père apparemment absent probablement pour cause, bon courage Mademoiselle. Votre meilleure option, trouver un partenaire dévoué qui vous protégera de votre mère. Mais pour trouver ce partenaire il faudra être ouverte d’esprit, il ne ressemblera probablement pas à l’homme de vos rêves en apparence du moins.

Les derniers commentaires

  • bonsens le 21.11.2020 03:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec une Mère obsessionnelle et contrôlante et un Père apparemment absent probablement pour cause, bon courage Mademoiselle. Votre meilleure option, trouver un partenaire dévoué qui vous protégera de votre mère. Mais pour trouver ce partenaire il faudra être ouverte d’esprit, il ne ressemblera probablement pas à l’homme de vos rêves en apparence du moins.

  • Yves le 20.11.2020 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    Miriam a 23 ans.

  • gonzi le 20.11.2020 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les fantasmes ne sont pas toujours la réalité, mais peu pimentée les relations de couple

  • pauvreamerique le 20.11.2020 11:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle a juste des gros problèmes