Dr Sex

13 juillet 2018 18:04; Act: 13.07.2018 18:05 Print

«Au lit, c'est la symbiose, sinon pas du tout!»

Ferdi et son ex-petite amie n’ont jamais été sur la même longueur d’onde, sauf en qui concerne leurs rapports sexuels. Devraient-ils démarrer une relation purement sexuelle?

storybild

(photo: Universal)

Sur ce sujet
Une faute?

Question de Ferdi (49 ans) à Dr Sex: Après quatre ans de relation avec ma partenaire, celle-ci m’a quitté car elle n’avait pas assez de temps pour une relation amoureuse. Nos rapports sexuels étaient géniaux. Au lit, on s’entendait à merveille et même au bout de quatre années ensemble, la passion qu’on éprouvait l’un pour l’autre était demeurée intacte. Pour le reste, notre relation fonctionnait moins bien.

Les conversations se tarissaient vite et nous n’arrivions pas toujours à régler nos conflits de manière sereine en nous concentrant sur la recherche de solutions. Nos centres d’intérêts étaient, eux aussi, très différents. Elle aime sortir, faire du shopping et danser. Moi, j’aime rester tranquillement à la maison, passer du temps dans la nature et mener des discussions approfondies.

Or, nous nous sommes revus et nous avons fini par coucher ensemble. C’était génial. Du coup, nous nous demandons si nous devrions pas éventuellement démarrer une relation purement basée sur le sexe. Cela pourrait-il fonctionner? À quoi faudrait-il veiller? Cela aurait-il un sens de convenir d’une limite temporelle? Ou voyez-vous d’autres solutions pour nous?

Réponse de Dr Sex

Cher Ferdi,

J’ai pour habitude de voir l’amour dont on parle en lien avec les relations de couple comme la somme de trois «amours partiels»: partenarial, érotique et amical. La plupart des amoureux souhaitent que les trois soient de taille et d’intensité égales.

Or, tôt ou tard, la plupart des gens se rendent compte qu’il est impossible de maintenir ces trois aspects à une intensité constante sur la durée. Néanmoins, la majorité adhère aveuglément au principe «tout en un et pour toujours». Toi aussi, tu sembles partir de ce modèle.

Dans une relation vécue, les intérêts et les désirs individuels divergent généralement assez fortement en ce qui concerne les trois aspects du grand amour mentionné. Si les premiers temps, les différences peuvent encore, dans une certaine mesure, être compensées et dissimulées, cela n’est plus possible au fil de la relation.

Lorsque l'individualité des deux personnes qui sont tombées amoureuses l'une de l'autre devient visible, cela mène souvent à une crise relationnelle. Si certains couples sont capables d’en sortir plus forts et de s’accorder l’espace individuel dont ils ont besoin, d’autres n’y parviennent pas.

Vous semblez être connectés avant tout par la passion érotique. En ce qui concerne les deux autres parties, vous semblez avoir peu, voire rien en commun. Il est donc logique de vous limiter à cet aspect. Vivez l’amour que vous avez – un autre amour n’entre pas en ligne de compte pour vous.

Dans ce cas non plus, personne ne peut dire à l’avance ce qu’il en résultera et combien de temps il durera. Cependant, il est d'ores et déjà clair qu’il changera de toute façon au fil du temps. Une limitation dans le temps me semble donc inutile. Bon courage!

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.