Dr Sex

08 juillet 2018 09:00; Act: 08.07.2018 22:17 Print

«J'ai peur de l'avenir avec lui!»

Carmela est mariée à son ami d'enfance depuis trois ans. Le désir d'enfant de son compagnon la fait paniquer. Que faire?

storybild

op Däitsch

Question de Carmela (23 ans) à Dr Sex: Cela fait cinq ans que je partage la vie de mon compagnon avec lequel je suis mariée depuis trois ans. Je l'ai rencontré alors que nous étions adolescents. À l'époque, tout se passait à merveille et nous étions amoureux, ce que nous sommes d'ailleurs toujours. Cependant, l'avenir me fait peur.

Depuis quelques mois, je me demande régulièrement à quoi pourrait ressembler ma vie si je n'étais pas dans une relation. Je constate souvent que je peux parfaitement m'imaginer un avenir sans mon mari.

Il est bon envers moi et me traite merveilleusement bien. Il y a peu, il a évoqué son désir d'enfant. Pour moi, ce serait un cauchemar si nous avions des enfants maintenant. Pourquoi de telles pensées me traversent l'esprit, alors que j'ai un homme aussi génial à mes côtés?

Réponse de Dr Sex

Chère Carmela,

Les jeunes sont devenus compliqués depuis que le rappeur américain Drake a créé, en 2012, le terme YOLO - You Only Live Once - dans son morceau «The Motto». L'acronyme a été repris par la culture adolescente et transformé en «Carpe diem» moderne - profite de l'instant présent - qui a servi de mantra aux soixante-huitards du siècle dernier.

Cependant, le sens potentiellement très positif de ce terme est, depuis longtemps, devenu une farce. Entre-temps, l'expression n'est plus utilisée qu'à la légère pour justifier sa propre irresponsabilité ou pour excuser une bêtise commise.

En épousant ton amour de jeunesse à 20 ans, tu as choisi un parcours atypique. Alors que tes pairs profitent pleinement de leur soi-disant liberté et, au mieux, cultivent des «amitiés avec quelques bénéfices» - on pourrait aussi les appeler des «amitiés de baise» - toi, tu vis ton engagement.

Pas étonnant que tu ressentes aussi cette tendance sociale qui consiste à ne pas s'engager et que tu te demandes parfois à quoi pourrait ressembler ta vie si tu te soumettais aussi totalement à la mentalité YOLO. C'est parfaitement normal tant que tu gardes la tête sur les épaules et que tu ne commences pas vraiment à croire que tu passes à côté de quelque chose.

On a toujours tendance à penser que l'herbe est plus verte ailleurs. Mais même la fête la plus folle prend fin un jour - et la gueule de bois qui s'ensuit n'est pas différente de celle après une banale cuite entre copains. Tu fais donc bien de ne pas te laisser aveugler.

Je te conseille de faire une chose sans pour autant laisser tomber l'autre. Être marié(e) ne signifie nullement rester à la maison à regarder la télévision. Sors - avec ton partenaire, mais aussi seule. Va à la rencontre de tes ami(e)s et cède parfois à la drague. Je pense que tu réaliseras très rapidement que même dans cette «autre vie», tout ce qui brille n'est pas or. Bon courage!