Dr Sex

25 juillet 2018 13:38; Act: 25.07.2018 14:14 Print

«Devrions-​​nous faire chambre à part?»

Le petit ami de Rita a du mal à dormir sereinement en présence de sa copine. Toutes les tentatives pour remédier à ce problème ont été vaines.

storybild

Partager le même lit peut être source de problèmes. (photo: Luckybusiness)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Question de Rita (25 ans) à Dr Sex: Mon petit ami n'arrive pas à avoir un sommeil réparateur quand nous dormons dans le même lit. Il n'arrive donc pas à faire son travail comme il le voudrait. Et comme il est énervé, il ne cesse de se poser constamment des questions de principe, notamment si nous sommes compatibles en tant que couple ou s'il est capable d'avoir une relation. Personnellement, je dors merveilleusement bien à ses côtés et je me sens comme dans un cocon.

Cela fait plus de trois ans que nous sommes ensemble et nous avons déjà abordé ce sujet à plusieurs reprises. D'ailleurs, chacun a sa couverture et nous ne nous endormons plus dans la position de la petite cuillère. Jusqu'à présent, je pensais que le problème était résolu, mais dernièrement, il s'est avéré que ce n'était pas le cas. Il avait fini par ne plus rien dire à ce sujet pour ne pas me mettre mal à l'aise.

Il pense qu'il ne me donnerait pas assez d'affection et que cela ne me ferait pas du bien si j'avais le sentiment de le dérouter de son projet de vie. Nous parlons désormais d'emménager ensemble. Mais cela n'a pas de sens pour moi, étant donné que mon petit ami a besoin de temps et d'espace pour lui. Comment pouvons-nous nous attaquer à ce problème? Des lits ou des appartements séparés pourraient-il être la solution?

Réponse de Dr Sex

Chère Rita,

Vous pouvez toujours emménager ensemble plus tard. Pour l’instant, il s’agit effectivement de clarifier les questions de principe et de savoir quels sont vos projets de vie. Il est donc important que vous vous autorisiez à percevoir calmement et consciemment quels sont vos désirs et impulsions sans tomber immédiatement dans un activisme dicté par l’insécurité et les principes.

Vous êtes dans une phase de transition et cela fait partie du processus d’apprentissage et relationnel qu'on appelle «la vie». Le passé est révolu et le futur reste à venir. Ces moments intermédiaires peuvent être mouvementés et extrêmement éprouvants. Mais ils présentent l’avantage qu’on peut consacrer un peu de temps à ses rêves et à ses visions.

Afin de vous éviter d'autres blessures respectives, vous devriez désormais faire attention à votre manière de communiquer. Il ne s’agit pas de déverser sur l’autre personne tout ce que vous avez sur le cœur. Certains contenus ne sont rien de plus que des épisodes insignifiants sur la voie de la solution.

Dans un premier temps, il convient de travailler sur le long terme. Lors de mes consultations, les questions suivantes ont fait leurs preuves: où, comment et avec qui est-ce que je me vois vivre dans dix ans? Essayez de répondre aussi ouvertement que possible et quelle que soit la situation relationnelle actuelle. Vous créerez ainsi une vision. Sur cette base, vous pourrez ensuite développer des étapes concrètes.

Des appartements ou – si l’on habite ensemble – des lits séparés et une pièce à soi sont des options qui permettent de laisser plus d'espace à l'autre. Mais ils ne révèlent rien sur l’amour qu'on éprouve pour l'autre et sur la manière d’être ensemble. De telles structures ne sont pas gravées dans la pierre. Ce qui est vrai un jour peut être différent le lendemain.

Ceux qui accordent de l'importance à l'attention et la prise de conscience dans leurs rapports avec l'autre reconnaîtront que les limites et les possibilités de retraite sont vitales pour une relation. En ce qui concerne le sexe, une séparation spatiale a aussi souvent des effets positifs: la distance ainsi créée peut alimenter le désir et l’augmenter. Amusez-vous à chercher et à inventer!

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Era_ le 26.07.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    je fais chambre a part avec mon mari depuis le debut de notre relation, ca fait 10 ans que nous sommes ensemble, nous avons 2 enfants. je ne vois pas le probleme. les gens sont assez fermé sur ce sujet, mais des que je parle librement du fait que nous fassion chambre a part, les gens s'ouvrent et avouent qu'ils n'ont pas un bon sommeil en dormant dans le meme lit. c'est prouvé, on dort mieux tout seul, je ne pourrais absolument pas m'imaginer de partager mon lit avec quelqu'un. Meme en vacances, nous louons des appartements avec une chambre en plus. et notre couple se porte a merveille.

  • Manuel le 25.07.2018 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    Merci Docteur.

  • TontonBeber le 26.07.2018 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand l'un des deux ronfle comme un 747 au décollage, c'est primordial ...

Les derniers commentaires

  • TontonBeber le 26.07.2018 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand l'un des deux ronfle comme un 747 au décollage, c'est primordial ...

  • Era_ le 26.07.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    je fais chambre a part avec mon mari depuis le debut de notre relation, ca fait 10 ans que nous sommes ensemble, nous avons 2 enfants. je ne vois pas le probleme. les gens sont assez fermé sur ce sujet, mais des que je parle librement du fait que nous fassion chambre a part, les gens s'ouvrent et avouent qu'ils n'ont pas un bon sommeil en dormant dans le meme lit. c'est prouvé, on dort mieux tout seul, je ne pourrais absolument pas m'imaginer de partager mon lit avec quelqu'un. Meme en vacances, nous louons des appartements avec une chambre en plus. et notre couple se porte a merveille.

  • Manuel le 25.07.2018 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    Merci Docteur.