Coronavirus dans le monde

19 avril 2021 14:50; Act: 20.04.2021 14:15 Print

«Décroissance» de l’épidémie en France

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 141 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 196 pays et territoires. Plus de 3 millions de personnes sont mortes. Près de 68 millions de patients sont considérés comme guéris.

Le Luxembourg compte plus de 64 500 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 786 décès.

• Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 567 729 décès, suivis par le Brésil (374 682), le Mexique (212 466), l'Inde (178 769) et le Royaume-Uni (127 274).

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


Mardi 20 avril

13h Plus de trois millions de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 031 441 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mardi à 10h GMT.

Les Etats-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 567 729 décès, suivis par le Brésil (374 682), le Mexique (212 466), l'Inde (180 530) et le Royaume-Uni (127 274).

12h30 France: une légère décrue redonne espoir

Une petite bouffée d’espoir, un frémissement de décrue de l’épidémie semble se dessiner, mais la situation «reste fragile», a affirmé le ministre de la Santé mardi, alors que rien ne permet encore d’afficher des certitudes sur la réouverture des nombreux lieux fermés depuis des mois.

Depuis cinq jours, «nous amorçons une décroissance de l’épidémie» de Covid-19, qui a emporté plus de 100 000 personnes en France, a estimé Olivier Véran dans une interview au quotidien régional Le Télégramme.

Le ministre relève une baisse d’un des indicateurs clés, celui des nouveaux cas de contamination: «On était monté à 40 000, on est aujourd’hui aux alentours de 33 000 cas chaque jour en moyenne». Mais «la descente n’est pas encore suffisamment rapide et tranchée», avertit Olivier Véran.

10h «Bulle» en Nouvelle-Zélande: un cas détecté

Un employé de l'aéroport d'Auckland a été testé positif au coronavirus mardi, au lendemain du lancement de la «bulle» de voyage avec l'Australie, permettant aux ressortissants des deux pays de voyager sans quarantaine.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a indiqué que cela ne devrait pas avoir d'impact sur cette «bulle», les deux pays «ayant accepté qu'il y ait des cas».

9h Japon: nouvel état d'urgence demandé

Le département d’Osaka dans l’ouest du Japon s’apprêtait mardi, à demander au gouvernement nippon la mise en place d’un nouvel état d’urgence, face à l’augmentation rapide des cas de coronavirus, sept semaines seulement après la levée d’une mesure similaire sur son territoire.

Ce nouveau dispositif devrait être plus strict que le précédent, qui consistait principalement à demander aux bars et restaurants de fermer plus tôt le soir. Cette fois, les autorités devraient demander la fermeture totale de ces établissements, ainsi que des grands magasins et des parcs d’attractions.

7h Hong Kong: 49 passagers positifs au Covid-19 sur un vol arrivant de Delhi

Au moins 49 passagers d'un vol reliant New Delhi à Hong Kong ont été testés positifs au Covid-19, selon les autorités hongkongaises qui ont interdit, lundi, les vols en provenance de l'Inde, des Philippines et du Pakistan.

L'ensemble de ces voyageurs avait atterri le 4 avril, à Hong Kong, sur un vol de la compagnie indienne Vistara.

L'appareil de la compagnie Vistara qui transportait ces passagers avait une capacité d'accueil de 188 personnes. Les autorités hongkongaises n'ont cependant pas précisé combien de voyageurs se trouvaient à bord lors de ce vol. Les cas positifs ont tous été enregistrés lors de la quarantaine de trois semaines à l'hôtel, à laquelle sont soumis tous les voyageurs.

5h L'Europe attend le verdict de l'EMA sur le vaccin Johnson & Johnson

L'Agence européenne des médicaments (EMA) rend son avis mardi sur le vaccin Janssen du laboratoire Johnson & Johnson contre le Covid-19, au moment où la vaccination s'élargit à tous les citoyens aux États-Unis, une mesure que l'Inde va aussi appliquer à tous les adultes, dès le 1er mai.

L'EMA, qui a son siège à Amsterdam, doit donner mardi, a priori à 15h GMT, une «conférence de presse virtuelle sur les conclusions à propos de l'évaluation de la sûreté» de ce vaccin unidose.

L'incertitude sur la viabilité du vaccin reste entière, alors que les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi dernier «une pause» dans l'utilisation du Johnson & Johnson, afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux États-Unis.

2h Covid-19: la Colombie dépasse le seuil des 400 morts en 24 heures

La Colombie a fait état lundi de 420 décès dus au Covid-19, le bilan quotidien le plus élevé depuis la détection du coronavirus, il y a treize mois, a annoncé le ministère de la Santé.

Ce bilan dépasse le précédent record qui était de 400 morts enregistrés le 22 août 2020, selon le nombre officiel de décès confirmés quotidiennement. Le nombre total de cas a augmenté à 2 667 136, dont 68 748 morts à ce jour, selon le ministère.

La Colombie, qui compte 50 millions d'habitants, est le troisième pays le plus touché d'Amérique latine par la pandémie, en nombre de cas et de décès, derrière le Brésil et le Mexique.

00h Virus: vaccins pour tous aux États-Unis et en Inde

La vaccination contre le Covid-19, déjà administrée à la moitié des adultes aux États-Unis, va s'élargir lundi à tous les citoyens, une mesure que l'Inde va appliquer à tous les adultes du pays, dès le 1er mai.

Face à une deuxième vague massive qui menace de submerger les hôpitaux, la capitale indienne New Delhi est depuis lundi soir confinée pour une semaine.

Lundi 19 avril

21h45 La France expérimente son pass sanitaire

L’application mobile TousAntiCovid, déjà téléchargée par près de 15 millions de personnes en France, sera mise à jour à partir de lundi soir pour intégrer un «carnet» permettant de stocker la preuve d’un résultat de test valide (et négatif), qu’il soit antigénique ou PCR. À terme, il pourra également y être stocké un certificat de rétablissement ou un certificat de vaccination.

Ces démarches vont dans le sens du dispositif attendu fin juin par Bruxelles pour certifier les résultats des tests et la vaccination anti-Covid et «faciliter» les voyages au sein de l’UE.

18h50 Israël achète encore des millions de doses Pfizer

Ce pays de 9,2 millions d’habitants mène depuis fin décembre la plus intense campagne de vaccination au monde. Cette stratégie lui a permis de sortir progressivement du confinement depuis début février.

Sur cette lancée, les autorités ont annoncé dans un communiqué avoir signé lundi un accord avec l'entreprise Pfizer pour acquérir des millions de doses de vaccin afin de continuer à lutter contre le Corona jusqu’à la fin 2022.

17h25 Le Royaume-Uni interdit les voyageurs venus d’Inde

Le gouvernement britannique a interdit l’entrée au Royaume-Uni des voyageurs en provenance d’Inde, en raison d’une aggravation de la pandémie dans ce pays, n’autorisant l’accès qu’aux résidents britanniques, qui devront observer une quarantaine à l’hôtel à leurs frais.

«Nous avons pris la décision difficile mais vitale de placer l’Inde sur liste rouge», a annoncé le ministre de la Santé Matt Hancock devant les députés à la Chambre des communes. Cette décision oblige tout Britannique et tout Irlandais entrant dans le pays à observer une quarantaine de dix jours dans un hôtel à ses frais.

16h Le Portugal rouvre restaurants et centres commerciaux

Le Portugal est entré, lundi, dans la troisième phase d'un déconfinement progressif entamé il y a un mois, avec la réouverture des centres commerciaux, de l'intérieur des cafés et des restaurants, des salles de spectacle, des lycées et des universités. Quinze jours après la réouverture des terrasses.

«Les commerçants ont connu des pertes gigantesques. La réouverture était indispensable pour surmonter cette période compliquée», explique Paulo Gomes, le directeur d'un centre commercial de Lisbonne, le plus grand du pays avec plus de 330 boutiques sur trois niveaux. Affiches indiquant l'occupation maximale à l'entrée de chaque boutique, marquage au sol signalant le sens de la circulation, annonces régulières pour rappeler les gestes barrières: l'enceinte a dû s'adapter pour rouvrir en respectant les mesures sanitaires contre le Covid-19.

Après deux mois d'un confinement général pour endiguer une violente troisième vague de l'épidémie, le Portugal a commencé à alléger progressivement ces mesures à la mi-mars. Seule une dizaine de municipalités, affichant un taux d'incidence trop élevé, n'ont pas suivi le mouvement de déconfinement.

12h 8 980 morts enregistrés dimanche

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 020 765 morts dans le monde depuis le début de l'épidémie, selon un bilan établi à 12h. Plus de 141 291 720 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués. Sur la journée de dimanche, 8 980 nouveaux décès et 687 697 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1 657 nouveaux morts, l'Inde (1 619) et le Pérou (433).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 567 217 décès pour 31 670 353 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Derrière, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 373 335 morts et 13 943 071 cas, le Mexique avec 212 339 morts (2 305 602 cas), l'Inde avec 178 769 morts (15 061 919 cas), et le Royaume-Uni avec 127 270 morts (4 387 820 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 266 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (261), la Bosnie-Herzégovine (237), le Monténégro (228) et la Bulgarie (218).

L'Europe totalisait lundi à 12h 1 025 222 décès pour 48 058 397 cas, l'Amérique latine et les Caraïbes 864 999 décès (27 225 838 cas), les États-Unis et le Canada 590 833 décès (32 789 620 cas), l'Asie 298 242 décès (21 456 957 cas), le Moyen-Orient 122 581 décès (7 290 046 cas), l'Afrique 117 861 décès (4 429 269 cas), et l'Océanie 1 027 décès (41 602 cas).

11h42 La Grèce lève la quarantaine pour les résidents de l'UE

L'aviation civile grecque a annoncé lundi la levée de la quarantaine obligatoire de sept jours en vigueur jusqu'ici en Grèce pour les voyageurs «résidents permanents des pays membres de l'Union européenne, de l'espace Schengen, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l'Israël, de la Serbie et des Émirats arabes unis».

Cette levée de la quarantaine est appliquée pour les vols concernant «les voyageurs qui ont reçu les deux doses du vaccin» ou pour ceux qui «sont négatifs au virus et disposent d'un test négatif de dépistage du coronavirus, de moins de 72 heures», a précisé un communiqué de l'aviation civile grecque.

9h39 Pas d'embellie proche à espérer en France, selon une épidémiologiste

La situation épidémique actuelle en France ne «permet pas d'espérer une embellie proche» qui justifierait un desserrement des mesures de restrictions à la mi-mai, a estimé lundi sur France Inter l'épidémiologiste Dominique Costagliola. «Que ce soit à l'hôpital, en réanimation ou pour les nouveaux cas, il semble qu'on soit sur un plateau haut», a déclaré la professeure Dominique Costagliola, directrice de recherche à l'Inserm.

Alors même que la population se teste moins, en particulier les moins de 19 ans, «on n'a pas vu une baisse nette» des infections, avec «plus de 30 000 contaminations par jour, donc certainement pas une situation qui permet d'espérer une embellie proche», a-t-elle affirmé. Une amélioration est, selon elle, d'autant moins probable «que les écoles primaires vont recommencer à partir du 26 avril, et les collèges et lycées la semaine suivante, donc je ne vois pas comment on peut espérer une baisse massive, d'ici fin mai, compte tenu de ce qu'on a vu jusque-là de l'effet des mesures».

Avant de rouvrir les établissements scolaires, il faudrait «prendre des mesures qui permettent de limiter le risque, de la vaccination des personnels aux mesures d'aération, choses qui n'ont toujours pas été faites», a-t-elle déploré.

9h Un confinement d'une semaine va être imposé à New Delhi

Les autorités de New Delhi vont imposer à partir de lundi soir, aux habitants de la capitale indienne, un confinement d'une semaine pour tenter de contenir la flambée de cas de Covid-19, et de faire retomber la pression sur les hôpitaux.

7h37 Des règles moins fermes en Belgique

La Belgique desserre l'étau. À partir de ce lundi, nos voisins rouvrent leurs écoles. Les cours se dérouleront ainsi en présentiel, à 100% en maternel, primaire et premier degré du secondaire, et 50% dans les deuxième et troisième degré du secondaire.

En outre, les voyages non essentiels vers l'Union européenne ne sont plus interdits pour les Belges. Ils devront en revanche se faire dépister et suivre une quarantaine pour revenir d'une zone rouge.

Prochaine étape, pour la Belgique, le 26 avril. Il est alors prévu de rouvrir certains commerces non essentiels. L'ouverture des terrasses de restaurants et cafés est, elle, programmée, pour le moment, au 8 mai.

6h37 Nouveau record de décès au Pérou

Les autorités ont enregistré pour la première fois plus de 400 morts du Covid-19 en 24 heures au Pérou, durement touché par le variant brésilien du coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé. Au cours des dernières 24 heures, 433 décès ont été recensés, ce qui porte le bilan total à 57 230 morts en 13 mois d’épidémie, a indiqué le ministère.

Les nouvelles contaminations ont atteint 7 131 pendant la même période, soit un total de 1 704 757 cas enregistrés au Pérou, un pays de 33 millions d’habitants. Le chiffre le plus élevé de décès quotidiens était auparavant de 384 et il datait du 10 avril.

Le Pérou affronte actuellement une seconde vague de l’épidémie qui porte les hôpitaux aux limites de leur capacité. Quelque 15 000 patients sont actuellement hospitalisés dont plus de 2 600 en soins intensifs. De plus les services saturés manquent d’oxygène et la campagne de vaccination ne progresse que lentement.

5h03 Vive émotion pour l’ouverture de la «bulle» entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande

L’émotion était forte lundi chez les passagers qui s’apprêtaient à embarquer sur les premiers vols de la «bulle», une mesure permettant de voyager entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande, sans avoir à effectuer de quarantaine à l’arrivée. Ce dispositif va permettre aux familles séparées depuis la fermeture des frontières, il y a près de 400 jours en raison de la pandémie de Covid-19, de se retrouver enfin.

«C’est un grand jour pour les familles et leurs amis», a déclaré la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, saluant la politique efficace de lutte contre le coronavirus, dans les deux pays, qui a permis l’ouverture de ce corridor. Avant la pandémie, les Australiens représentaient la plus large proportion des touristes étrangers, soit 40%, se rendant en Nouvelle-Zélande, avec environ 1,5 million d’arrivées en 2019.

Cet événement faisait l’objet lundi d’une vaste couverture médiatique dans les deux pays, avec de nombreux directs des télévisions depuis les aéroports. Des centaines de milliers de Néo-Zélandais expatriés vivent en Australie et, avant le coronavirus, beaucoup prenaient régulièrement l’avion pour retourner dans l’archipel. Le trajet dure trois heures.

3h43 Deux des principales villes des îles Fidji confinées

Deux des principales villes des Fidji sont confinées lundi après que l’archipel a enregistré son premier cas de contamination locale au Covid-19 en douze mois de pandémie, ont annoncé dimanche les autorités. Une femme de 53 ans a été déclarée positive après avoir été un cas contact d’un soldat qui avait été contaminé dans un lieu de quarantaine à Nadi, ville située au nord-ouest de l’île principale de Viti Levu. Nadi et Lautoka, sont respectivement la troisième et la deuxième villes des îles Fidji. Nadi est située au nord-ouest de l’île principale de Viti Levu.

Les îles Fidji ont échappé largement à la pandémie grâce à des mesures strictes, dont des contrôles aux frontières, enregistrant moins d’une centaine de cas et seulement deux décès sur 930 000 habitants. Plus de 330 personnes entrées en contact avec la femme déclarée positive ont été placés à l’isolement et la police a été chargée de faire respecter le couvre-feu de 24 heures à Lautoka et Nadi.

3h28 En Argentine, un tribunal statue contre la suspension des classes en présentiel

Un tribunal de Buenos Aires s’est prononcé dimanche, contre la suspension des cours en présentiel dans les écoles de la capitale argentine, qui avait été décidée par un décret présidentiel pour tenter d’endiguer la flambée de l’épidémie de Covid-19.

Le président Fernandez avait annoncé mercredi soir, entre autres mesures sanitaires, la suspension des cours en présentiel à partir de lundi et pendant deux semaines à Buenos Aires et dans sa périphérie, où vivent un tiers des 45 millions d’Argentins.

Les infections au coronavirus y ont augmenté de façon exponentielle ces dernières semaines, et les unités de soins intensifs sont à 74,3% de leur capacité. Dimanche, le pays a enregistré un nouveau record de contaminations, avec 19 119 cas sur les dernières 24 heures, pour un total de 2,69 millions d’infections, et de 59 228 décès.

1h56 Le Venezuela va compléter le paiement pour des vaccins Covax

Le Venezuela va compléter la semaine qui vient le paiement total de 120 millions de dollars pour 11,3 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 à travers le système Covax de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les pays défavorisés, a annoncé dimanche le président Nicolas Maduro.

«Le Venezuela a dit au système Covax: "Voilà l’argent. Maintenant, faites venir les vaccins"», a lancé le chef de l’État à la télévision publique, assurant que le paiement total des «120 millions de dollars au système Covax» sera finalisé pendant «la semaine qui commence».

Le pays de 30 millions d’habitants a enregistré près de 185 000 cas dont plus de 20 000 en mars avec l’arrivée du variant brésilien, réputé plus contagieux, pour plus de 1 900 décès depuis le début de la pandémie, selon les chiffres officiels. Ces chiffres sont jugés «totalement faux» par l’opposition. Les hôpitaux sont débordés.


Dimanche 18 avril

23h55 Ottawa annonce un soutien à l’Ontario, touchée par une 3e vague

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé dimanche, que le gouvernement fédéral va apporter son soutien à l’Ontario, province la plus touchée par la pandémie et confrontée à une violente troisième vague.

Ottawa va mobiliser des professionnels de la santé de différents ministères fédéraux pour les déployer en Ontario, notamment dans la région de Toronto «où la situation est la plus critique», a déclaré Justin Trudeau dans une vidéo postée sur son compte Twitter. Le gouvernement fédéral va couvrir les coûts et coordonner le transfert des soignants des différentes provinces vers l’Ontario, a-t-il précisé.

Des tests rapides seront aussi déployés par le gouvernement fédéral dans les localités de la province les plus affectées par la pandémie. Province la plus peuplée du Canada avec 14 millions d’habitants, l’Ontario bat depuis plusieurs jours des records de nouveaux cas de Covid-19, d’hospitalisations et de patients en soins intensifs, qui submergent son système de santé. La province recensait dimanche 4 250 nouveaux cas, 18 nouveaux décès et 2 107 hospitalisations, dont 741 en soins intensifs.

23h36 Au Malawi, un ministre limogé pour avoir pioché dans les fonds Covid

Le président du Malawi a limogé dimanche son ministre du Travail, Ken Kandodo, qui avait utilisé des fonds destinés à lutter contre la pandémie de coronavirus pour un voyage gouvernemental en Afrique du Sud. Il a également annoncé de nombreuses arrestations de fonctionnaires impliqués dans le détournement de l’équivalent de 6,5 millions d’euros de fonds Covid.

Dans un discours télévisé, Lazarus Chakwera a expliqué que le ministre avait été cité dans un audit l’accusant d’avoir détourné la somme comparativement bien modeste de 800 dollars, dans ce petit pays très pauvre d’Afrique australe. Le président a également annoncé l’arrestation de nombreux fonctionnaires impliqués dans le détournement de fonds Covid. «Alors que je vous parle, plus d’une dizaine de personnes soupçonnées d’avoir participé aux crimes soulevés dans cet audit ont été arrêtées par la police».

22h Retour du public au stade en Angleterre

Leicester s'est qualifié pour la finale de la Coupe d'Angleterre en battant Southampton (1-0), dimanche au terme d'un match fermé et avec un retour (limité) du public, à Wembley. Cet évènement test du retour du public au stade, une première en Angleterre depuis décembre, s'est fait avec une jauge de 4 000 spectateurs.

21h Plus de 3 millions de morts

La pandémie a fait plus de 3 millions de morts dans le monde (au moins 3 011 975 décès), selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche. Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 566 904 décès, suivis par le Brésil (371 678), le Mexique (212 228), l'Inde (177 150) et le Royaume-Uni (127 260). Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

20h33 La moitié des adultes américains ont reçu une dose

La moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d’un vaccin contre le Covid-19, selon les données actualisées dimanche par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays.

50,4% des personnes de plus de 18 ans sont partiellement immunisées, et 32,5% sont entièrement vaccinées, un chiffre qui s’élève à 65,9% pour les plus de 65 ans. Au total, plus de 131,2 millions de personnes ont reçu au moins une injection aux Etats-Unis.

19h30 AstraZeneca sur la sellette dans l'UE

Le commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, a expliqué dimanche que le contrat européen de vaccins contre le Covid-19 avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca pourrait ne pas être renouvelé en raison des retards de livraison accumulés depuis le début de l'année.

18h15 Pire bilan en 24 heures à Gaza

La bande de Gaza, enclave palestinienne sous contrôle des islamistes du Hamas et sous blocus israélien, a enregistré dimanche son pire bilan depuis le début de la pandémie avec 23 décès, selon les autorités locales, portant ainsi à 761 le bilan des morts dans ce territoire.

17h30 La vaccination avec Johnson & Johnson devrait reprendre aux États-Unis

Le vaccin anti-Covid de Johnson & Johnson, dont l'utilisation est suspendue aux États-Unis, devrait être de nouveau utilisé, peut-être accompagné de «restrictions», et une décision devrait être rendue publique d'ici vendredi, a affirmé le conseiller médical de la Maison-Blanche, Anthony Fauci, dimanche. «Je ne pense pas que la pause continuera au-delà de vendredi. Nous aurons très probablement une décision», a indiqué le Dr Fauci sur la chaîne ABC, faisant référence au groupe d'experts qui devraient se réunir prochainement pour évaluer les possibles liens entre le vaccin et la formation de graves caillots sanguins.

Washington a suspendu mardi l'utilisation du vaccin développé par le laboratoire américain Johnson & Johnson afin d'enquêter sur six femmes ayant développé des cas graves de caillots sanguins en association avec des bas niveaux de plaquettes après leur injection, aux États-Unis.

14h Le vaccinodrome de Nice ferme par manque de volontaires

Craintes liées au vaccin AstraZeneca, communication trop tardive, l'ouverture du vaccinodrome de Nice a tourné au fiasco, samedi après-midi. La faute à un manque de candidats. Alors que 4 000 doses d'AstraZeneca étaient disponibles, seules 58 personnes se sont présentées pour se faire injecter le vaccin...

La vaccination s'adressait aux personnes de plus de 55 ans pratiquant une profession exposée (policiers, gendarmes, enseignants...). À noter que les doses ne seront pas perdues pour autant. Celles-ci seront transférées à une caserne de pompiers afin de vacciner les soldats du feu dans les critères fixés par le gouvernement.

12h00 En Israël, les masques anticoronavirus tombent

Depuis un an, les Israéliens marchaient dans les rues sans que l’on puisse voir leurs visages, barrés de masques sanitaires. Mais dimanche, ces derniers sont tombés à l’extérieur, signe d’une première «victoire» contre le coronavirus dans le pays. Eliana Gamulka, cheveux blonds, bouclés et yeux azur, sort d'un bus et attache son masque jaune à son poignet droit. Un geste simple mais pour la première fois légal en plus d'un an.

«J'ai porté mon masque dans le bus, la plupart des gens le portaient aussi, puis je l'ai retiré (...) je suis soulagée, on peut recommencer à vivre», lance cette gestionnaire de projet de 26 ans, ravie d'une mesure qui tombe à deux semaines de son mariage. «On pourra tous célébrer sans masque et ça fera de bonnes photos!»

Le ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein, a annoncé jeudi soir, en marge des célébrations de l'indépendance du pays, la levée de l'obligation de porter le masque dans les lieux publics extérieurs à la faveur d'une intense campagne de vaccination. Celle-ci a été permise grâce à un accord entre l’État hébreu et le géant pharmaceutique allemand Pfizer.

8h30 L’Allemagne commémore ses morts du Covid

L’Allemagne honore dimanche la mémoire de ses quelque 80 000 concitoyens emportés par le Covid-19 lors d’une cérémonie destinée aussi à faire acte de solidarité envers les familles des victimes mortes dans la solitude à cause du virus.

La chancelière Angela Merkel et le chef de l’État Frank-Walter Steinmeier assisteront dans la matinée à une messe dans l’église du Souvenir de l’Empereur Guillaume, lieu emblématique de Berlin consacré à la paix et à la réconciliation. Puis ils prendront part à une cérémonie retransmise par les télévisions publiques vers 13h00 à la Konzerthaus, une salle de concerts au centre de Berlin, où Frank-Walter Steinmeier tiendra un discours.

Les chefs des 16 régions allemandes ont parallèlement invité la population à déposer symboliquement une bougie à la fenêtre tous les soirs de ce week-end. «Nous voulons prendre conscience de ce que nous avons perdu», ont-ils déclaré dans un appel commun, «mais aussi ensemble retrouver force et espoir».

La commémoration intervient alors qu’une troisième vague de l’épidémie, marquée par la rapide propagation de variants, s’est emparée de l’Allemagne, qui voit le nombre de nouvelles infections et de morts de nouveau grimper, alors que la campagne de vaccination a mis du temps à décoller.

3h30 Deuxième cas de caillots sanguins rares après un vaccin AstraZeneca au Canada

Le Canada a annoncé samedi avoir identifié un deuxième cas en une semaine de caillots sanguins rares avec un faible taux de plaquettes après une vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca, tout en continuant de recommander son utilisation.

Le cas a été observé chez une personne vivant dans la province de l’Alberta (ouest) ayant reçu la version du vaccin d’AstraZeneca développée par le Serum Institute en Inde, ont indiqué les autorités sanitaires sur Twitter. «La personne a reçu un traitement et se rétablit» ont-elles précisé.

Un premier cas avait été annoncé mardi dernier chez une Québécoise qui avait reçu le même vaccin. Les formations de caillots sanguins à la suite du vaccin d’AstraZeneca «restent très rares» et le Canada «continue de considérer que les avantages des vaccins (...) pour la protection contre le Covid-19 l’emportent sur les risques potentiels,» ont indiqué les autorités sanitaires.

1h30 Manifestations à Buenos Aires contre les nouvelles restrictions sanitaires

Plusieurs manifestations ont eu lieu samedi à Buenos Aires pour dénoncer les nouvelles restrictions sanitaires imposées afin d’endiguer la recrudescence de l’épidémie de Covid-19.

Brandissant des drapeaux argentins et scandant des slogans hostiles au président Alberto Fernandez, les manifestants ont notamment centré leurs protestations contre la suspension pour 15 jours des cours en présentiel dans les écoles, qui entrera en vigueur lundi dans la capitale et sa périphérie, épicentre de la contagion.

Les nouvelles restrictions concernent la capitale et sa périphérie, soit 15 millions des 45 millions d’habitants du pays. À Buenos Aires, l’occupation des unités de soins intensifs a atteint 74,3% samedi, contre 64,8% au niveau national. Parmi les restrictions figure un couvre-feu nocturne de 20H00 à 06H00 locales, jusqu’au 30 avril.

0h45 Au Venezuela, des professionnels de la santé dans la rue pour des vaccins

Quelque 150 personnes, en majorité des professionnels de la santé, ont manifesté samedi à Caracas pour demander des vaccins contre le coronavirus alors que le Venezuela est touché par une deuxième vague meurtrière, a constaté l’AFP sur place.

«Assez de morts!», «SOS des vaccins maintenant!», pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants, qui avaient reçu le soutien de l’opposition. «Le Venezuela affronte une pandémie, un ennemi invisible, et il exige qu’on sauve des vies, il exige des vaccins», a déclaré à la presse le leader de l’opposition Juan Guaido.

Le Venezuela a lancé fin février une campagne de vaccination avec les vaccins russe Spoutnik V et chinois Sinopharm mais il a reçu moins d’un million de doses. Le président Maduro avait annoncé que les professionnels de la santé seraient les premiers bénéficiaires du vaccin mais le collège des médecins dénonce des retards. L’ONG Médecins unis assure que plus de 480 travailleurs de la santé sont morts depuis le début de la pandémie.


Samedi 17 avril

22h14 Quarantaine en France pour les voyageurs du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

La France va instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19, a annoncé Matignon samedi.

Les vols avec l'Argentine, le Chili et l'Afrique du Sud sont maintenus, alors que Paris avait annoncé dès mardi la suspension des liaisons aériennes avec le Brésil pour limiter la propagation d'un variant local. Mais les voyageurs venant de ces quatre pays devront désormais se soumettre à un isolement de dix jours, accompagné de restriction des horaires de sortie, avec un renforcement des amendes.

20h21 La Tunisie referme ses écoles

Les autorités tunisiennes ont annoncé samedi leur décision de fermer les écoles primaires, secondaires ainsi que les universités, et d’interdire la circulation des transports en commun et des voitures à partir de 19h en raison d’une augmentation des cas de Covid.

La décision a été prise lors d’une réunion samedi au siège du gouvernement, la porte-parole du ministère de la Santé Nissaf Ben Alia qualifiant la situation sanitaire du pays de «très dangereuse».

20h18 Les artistes italiens réclament de l'aide

Le monde italien du spectacle vivant, à l’arrêt depuis plus d’un an à cause de la pandémie, a manifesté samedi à Rome pour réclamer au gouvernement des aides en faveur des salariés et des entreprises de ce secteur sinistré ainsi qu’un calendrier pour faire redémarrer concerts et représentations théâtrales.

En plein centre de Rome sur l’élégante place du Peuple, située entre la Villa Médicis et le Tibre, les manifestants, tous vêtus et masqués de noir, avaient disposé un millier de ces caisses noires bardées de protections en acier servant habituellement à transporter instruments musicaux et matériel de concert.

17h29 Les grandes villes d'Inde confinées pour le week-end

Les rues de New Delhi étaient désertes samedi, des mesures de confinement ayant été prises pour le week-end dans la capitale et les grandes villes de l’Inde pour tenter d’endiguer une nouvelle vague de contaminations massive au Covid-19, avec un record de 234 000 cas recensés en 24 heures.

L’épidémie flambe en particulier à New Delhi, la capitale de 20 millions d’habitants, où les hôpitaux manquent d’oxygène et de médicaments. La ville connaît à présent le plus fort taux de contamination du pays, avec 24 000 nouveaux cas en 24 heures samedi, contre 19 500 vendredi, a déploré le chef du gouvernement local Arvind Kejriwal.

Des lieux emblématiques de la capitale comme le Fort Rouge, forteresse historique fréquentée en temps normal par des dizaines de milliers de visiteurs, étaient déserts. Les restaurants, galeries marchandes et salles de sport ont fermé, le nombre d’invités à un mariage a été limité à 50 et celui des personnes assistant à des funérailles à 20.

14h59 Libye: premiers vaccins anti-Covid pour la population à Tripoli

La population de la capitale libyenne Tripoli a commencé à recevoir les premiers vaccins anti-Covid samedi, les autorités donnant la priorité aux personnes âgées et au personnel médical dans ce pays d’Afrique du Nord fragilisé par les conflits.

Selon le Centre national libyen de lutte contre les maladies, le vaccin AstraZeneca est réservé aux plus de 70 ans et le vaccin Spoutnik-V (les deux seuls types de sérum disponibles en Libye) est destiné au personnel médical et aux 50-60 ans.

La Libye a officiellement lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 10 avril, en commençant, symboliquement, par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah.

11h18 Les ravages du Covid-19 comparés à d’autres virus mortels

Le bilan de la pandémie de Covid-19 a franchi le seuil des trois millions de morts, soit déjà bien plus que la plupart des épidémies virales des XXe et XXIe siècles, aux exceptions notables de la terrible «grippe espagnole» et du sida. Hors épidémies, pour se figurer ce que représentent ces trois millions de décès, il s’agit de trois fois le bilan de la guerre Iran-Irak, de 2 000 fois le bilan du naufrage du Titanic ou encore de l’équivalent de la population arménienne.

La grande grippe de 1918-1919, dite «espagnole», a tué 50 millions de personnes, selon certaines estimations. Le sida, pour lequel il n’existe toujours pas de vaccin efficace 50 ans après son apparition, a entraîné la mort de près de 33 millions de personnes, soit 11 fois plus que le Covid-19, qui est toutefois beaucoup plus récent.

10h40 Espagne: quarantaine obligatoire pour les arrivées depuis douze pays

L’Espagne a prolongé samedi jusqu’à début mai l’obligation de se placer en quarantaine pour tous les passagers arrivant sur son territoire depuis douze pays – Brésil, Pérou, Colombie et neuf pays africains – en raison des craintes liées aux variants du coronavirus.

L’Espagne justifie cette décision par «la préoccupation concernant les effets des variants brésiliens et sud africains» et «leur extension à des pays voisins», notamment en raison de «leur plus grande contagiosité, le risque de réinfections et une possible diminution de l’efficacité vaccinale».

Les voyageurs qui arrivent du Brésil, d’Afrique du Sud, du Botswana, des Comores, du Ghana, du Kenya, du Mozambique, de Tanzanie, de Zambie, du Zimbabwe, du Pérou et de Colombie «avec ou sans escales intermédiaires doivent observer une quarantaine de dix jours à leur arrivée ou le temps de leur séjour en Espagne s’il est inférieur à cette durée», peut-on lire samedi dans le bulletin officiel de l’État. Cette durée d’isolement pourra être réduite à sept jours si la personne présente un test PCR négatif.

7h30 Bientôt 3 millions de morts

Le seuil d'au moins trois millions de morts provoquées dans le monde par la pandémie de Covid-19, depuis son apparition fin 2019, devrait être franchi samedi. Au moins 2 987 891 personnes ont succombé depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition, fin décembre 2019, de cette maladie, selon un bilan établi vendredi par l'AFP à partir de sources officielles. Des chiffres globalement sous-évalués car ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

La course à la vaccination, très inégale selon les pays, a atteint au niveau mondial près de 863 millions de doses injectées selon un bilan établi vendredi par l'AFP. Principale arme contre la pandémie, elle pâtit des déboires des vaccins Johnson & Johnson et AstraZeneca et se voit rattrapée par la multiplication de variants plus contagieux qui deviennent des forces dominantes dans la pandémie.


Vendredi 16 avril

19h50 Jérusalem: des milliers de musulmans rassemblés pour la prière

Des dizaines de milliers de musulmans se sont rassemblés vendredi sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem pour la plus grande prière depuis le début de la pandémie de coronavirus à la faveur d'une intense campagne de vaccination.

L'an dernier, l'accès à cette esplanade avait été fermé au public pendant le mois de ramadan en raison de la pandémie de Covid-19 et la réouverture du site avait été menée sous de strictes conditions sanitaires, en limitant le nombre des fidèles.

Mais ces dernières semaines, Israël, qui a annexé en 1967 la partie orientale de Jérusalem où se situent les lieux saints, a lancé une série de mesures de déconfinement à la faveur d'une intense campagne de vaccination permettant ainsi de plus grands rassemblements dans les lieux de culte.

17h35 L'EMA se prononcera mardi sur le vaccin Johnson & Johnson

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé qu’elle donnerait mardi son avis sur le vaccin Johnson & Johnson, dont l’utilisation est suspendue aux États-Unis et en Europe en raison de l’apparition rare de graves caillots sanguins.

L’EMA, qui a son siège à Amsterdam, a souligné vendredi dans un communiqué qu’elle organiserait le 20 avril une «conférence de presse virtuelle sur les conclusions à propos de l’évaluation de la sûreté» de ce vaccin.

17h30 États-Unis: 1,7 milliard de dollars pour combattre les variants

Le gouvernement américain a annoncé vendredi qu’il comptait investir 1,7 milliard de dollars pour améliorer les capacités de séquençage du coronavirus et détecter ses changements génétiques, au moment où plusieurs variants potentiellement dangereux deviennent des forces dominantes dans la pandémie.

Les fonds proviennent du plan d’aide à l’économie de 1900 milliards de dollars voté par le Congrès à l’initiative du président Joe Biden le mois dernier, et sont censés permettre aux États-Unis de rattraper leur retard sur d’autres pays développés dans le domaine de la surveillance génomique.

17h Italie: réouvertures progressives dès le 26 avril

L’Italie devrait amorcer la réouverture des restaurants et des établissements scolaires à partir du lundi 26 avril, a annoncé vendredi le chef du gouvernement Mario Draghi.

Exprimant «un optimisme prudent», Mario Draghi a indiqué que son gouvernement avait décidé de prendre «un risque calculé» et de classer les régions italiennes dont les données sanitaires sont satisfaisantes en zone «jaune» (risque modéré), où les restrictions sont les moins strictes.

«La priorité sera donnée aux activités en plein air», a-t-il déclaré, sans citer concrètement les bars et restaurants disposant de tables en extérieur, mais qui sont implicitement compris dans cette catégorie.

«Tous les établissements scolaires rouvriront en présentiel dans les zones jaunes et orange (ndlr: risque moyen)», a-t-il ajouté.

Mario Draghi a également indiqué qu’il serait désormais possible de voyager entre deux régions classées en jaune.

16h30 Le vaccin chinois Coronavac efficace à 80% contre les décès

Le vaccin chinois Coronavac a démontré une efficacité de 67% pour prévenir les cas symptomatiques de Covid-19 et de 80% pour prévenir les décès, selon la première étude publiée vendredi, par le gouvernement chilien, après plusieurs mois de campagne de vaccination.

«Ce sont des chiffres qui doivent tranquilliser le pays», a déclaré le ministre de la Santé, Enrique Paris, lors de la présentation des résultats de cette étude portant sur 10,5 millions de personnes vaccinées et non vaccinées et réalisée entre le 2 février et le 1er avril. Le Chili est le pays le plus avancé en Amérique latine en matière de vaccination pour laquelle il utilise à une écrasante majorité le vaccin du laboratoire chinois Sinovac.

15h Angela Merkel a reçu une première dose de vaccin AstraZeneca

Angela Merkel a reçu vendredi une première dose du vaccin anti-Covid du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, a annoncé le porte-parole du gouvernement allemand.

«Je suis contente d'avoir reçu aujourd'hui (vendredi) ma première dose avec AstraZeneca», indique la chancelière allemande, citée dans un tweet de Steffen Seibert, qui montre aussi le certificat de vaccination. «Se faire vacciner est la clé pour sortir de la pandémie», souligne la dirigeante.

14h12 Le Portugal lève la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil

Le Portugal a décidé de lever la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil qui était en vigueur depuis la fin janvier, mais seuls les «voyages essentiels» seront autorisés, a annoncé vendredi, le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué.

Après avoir été frappé par une violente vague de l'épidémie de coronavirus en début d'année, le Portugal entrera lundi, dans la troisième étape d'un plan de déconfinement graduel, a confirmé jeudi soir, le Premier ministre, Antonio Costa.

13h39 Pour Berlin, le Royaume-Uni n'est plus une zone à risques

Les pubs anglais ont rouvert cette semaine.

L'Allemagne a retiré la Grande-Bretagne de sa liste des zones à risque face à la pandémie de Covid-19, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires, près de quatre mois après avoir suspendu temporairement ses liaisons avec le pays en raison de l'apparition d'une mutation du virus.

Le Royaume-Uni s'était confiné pour la troisième fois début janvier mais compte désormais moins de 3 000 cas par jour grâce notamment à une vaste campagne de vaccination.

13h15 La troisième vague «loin d'être terminée» en France

«La troisième vague est loin d'être terminée, même si, sur l'incidence, un certain nombre d'évolutions favorables» sont constatées, a déclaré le chef du gouvernement français Jean Castex. Il y a toujours un «décalage» entre l'évolution du nombre des contaminations et celle de la «situation hospitalière», a rappelé M. Castex.

Le Premier ministre a visité le service réanimation du CHU de Caen où le personnel lui a fait part de sa «fatigue». «Nous nous épuisons. Nous avons quelques collègues qui sont en arrêt pour burn out. On a l'impression de ne pas être en sécurité», a expliqué Déborah Clergeau, infirmière en réanimation, au Premier ministre qui visitait le service.

«Les demandes de renforts ne sont parfois pas acceptées. Je travaille à mi-temps. Je propose de revenir plus. On me dit c'est non. On n'accepte pas l'augmentation du temps de travail», a expliqué Mme Deux, depuis 12 ans dans le service. «Ce qui semble bloquer, c'est de payer ces renforts en heures supplémentaires», a-t-elle ajouté.

M. Castex a assuré que cela ne pouvait être une question de moyens financiers. «Si votre direction me disait "je n'ai pas d'argent pour payer", je lui débloquerai immédiatement», a-t-il assuré. «On attend encore le plateau (que la 3e vague n'a pas encore atteint, NDLR). C'est peut-être là qu'on vous basculera à temps plein», a ajouté le Premier ministre.

13h05 Cap-Vert: privés des touristes, les Cap-Verdiens doivent s'adapter

«Depuis un an, je vais pêcher tous les jours»: comme de nombreux Cap-verdiens, Domingos Pereira s’adapte pour surmonter la crise du tourisme liée au coronavirus dans un archipel auparavant très prisé des vacanciers étrangers. «Et le poisson, c’est seulement pour manger», sourit l’ancien guide touristique de 26 ans, un tee-shirt sur la tête pour se protéger du soleil. «Tu ne peux même pas le vendre, il n’y a pas de touristes. Il faut faire autre chose».

La vie paraît s’être arrêtée à Tarrafal, principale station balnéaire de l’île de Santiago, qui abrite la capitale Praia. Avant la pandémie, des dizaines de milliers de visiteurs venaient chaque année profiter de ses eaux turquoise et de son sable blanc, surtout en fin et tout début d’année.

12h57 Israël: premier grand rassemblement du ramadan

Des milliers de musulmans se sont rassemblés vendredi à Jérusalem pour une première grande prière du ramadan à l’Esplanade des Mosquées depuis le début de la pandémie de coronavirus, rendue possible par une intense campagne de vaccination.

L’an dernier, l’accès à l’Esplanade des mosquées avait été fermé au public pendant le ramadan en raison de la pandémie de Covid-19 et la réouverture du site avait été menée sous de strictes conditions sanitaires, en limitant le nombre des fidèles.

12h52 France: surmortalité deux fois plus élevée chez les étrangers

Les personnes nées à l’étranger ont connu une surmortalité deux fois plus élevée que les Français en 2020, accentuée par une très forte hausse des décès chez les ressortissants africains, pendant la première vague de la pandémie de Covid-19, selon des statistiques de l’Insee publiées vendredi.

«Pendant la première vague de la pandémie, la hausse des décès des personnes nées à l’étranger a ainsi été 2,1 fois plus forte en moyenne que celle des personnes nées en France», avec une augmentation des décès de 17% par rapport à 2019 chez les ressortissants étrangers, écrit l’Insee.

12h35 Près de 3 millions de morts

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 2 987 891 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi vendredi à partir de sources officielles. Près de 140 millions d’infection ont été officiellement diagnostiquées depuis le début de l’épidémie.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 3 560 nouveaux morts, l’Inde (1 185) et les États-Unis (974). Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 264 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (254), la Bosnie-Herzégovine (235), le Monténégro (225) et la Bulgarie (214).

12h30 France: réouvertures maintenues à la mi-mai

Le gouvernement envisage toujours la réouverture de certaines terrasses et lieux de culture à la «mi-mai» et les dates de retour à l’école «seront tenues», a confirmé vendredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Emmanuel Macron a indiqué jeudi soir à une quinzaine de maires qu’il comptait toujours rouvrir des musées et des terrasses à partir de la mi-mai avant de poursuivre une réouverture progressive, par étapes, «toutes les trois semaines si tout va bien», ont indiqué plusieurs participants à cette visioconférence. «À ce stade, il n’y a pas de nouveau calendrier prévu pour les mesures» de restriction «qui avait été annoncées pour 4 semaines» le 31 mars, selon Gabriel Attal.

12h06 Espagne: état d'urgence sanitaire prolongé?

Face à des contaminations en hausse et des contretemps dans le programme de vaccination, la pression se fait de plus en plus forte sur le gouvernement espagnol pour qu’il prolonge l’état d’urgence sanitaire, qui doit prendre fin le 9 mai. Voté par le Parlement en octobre, ce régime d’exception permet aux autorités de limiter les libertés fondamentales pour lutter contre la pandémie, qui a fait près de 77 000 morts dans le pays.

À l’approche du 9 mai, le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez (photo) ne cesse de répéter qu’il n’a aucune intention de prolonger ce régime d’exception car les autorités régionales, compétentes en matière de gestion de la crise sanitaire, disposent des «outils nécessaires» pour faire face à la pandémie et que la vaccination contre le Covid-19 se déploie.

10h40 Polynésie: les Américains bienvenus

La Polynésie française va rouvrir ses frontières aux visiteurs américains à partir du 1er mai, mais cette collectivité d’outre-mer ne recevra pas de touristes français. «Nous avons fait le choix de n’ouvrir à ce stade qu’aux voyageurs en provenance des Etats-Unis et y ayant séjourné plus d’un mois, principalement car la vaccination est désormais ouverte à tous et 3 millions de doses sont administrées chaque jour aux Etats-Unis», a déclaré jeudi le haut-commissaire de Polynésie Dominique Sorain. Il a jugé au contraire la situation «très dégradée» en Europe.

L’arrivée des touristes américains est conditionnée à un protocole sanitaire strict. Ils devront présenter un résultat négatif de test RT-PCR trois jours avant leur vol, subiront un test antigénique à leur débarquement puis un nouveau test quatre jours après leur arrivée.

9h08 Australie: vaccins en priorité aux sportifs des JO?

L’Australie réfléchit à vacciner en priorité les sportifs qui participeront aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) et leur encadrement, a affirmé vendredi, sur la chaîne ABC le ministre des Sports, Richard Colbeck. «Le gouvernement est en contact direct avec l’AOC (NDLR: Comité olympique australien) au sujet de sa proposition de vaccination prioritaire» des publics en question, a déclaré le responsable.

L’AOC avait initialement indiqué ne pas vouloir de passe-droits pour les sportifs amenés à participer aux JO, mais la lenteur de la campagne de vaccination a compliqué les choses. Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a, lui, déclaré que la vaccination n’était pas obligatoire pour les sportifs participant aux Jeux de Tokyo, mais que les responsables olympiques encourageaient les participants à se faire vacciner.

7h29 Le Danemark accélère sa réouverture

Des spectateurs dans les stades et des clients au restaurant: grâce à une situation épidémiologique contrôlée, le Danemark va pouvoir accélérer sa réouverture, dès le 21 avril, a annoncé le gouvernement, vendredi.

«Le Danemark se trouve dans une situation où nous pouvons ouvrir davantage. C’est à la fois responsable et très positif, mais cela nécessite que nous gardions nos bonnes habitudes, que nous continuions à nous faire tester et à utiliser le "coronapas" pour accéder à certaines activités», a déclaré le ministre de la Justice, Nick Hækkerup, dans un communiqué.

7h24 L'inconséquence de Bolsonaro sera passée au crible

La Cour suprême brésilienne a donné son feu vert à la mise en place d’une Commission d’enquête parlementaire qui va se pencher sur d’éventuelles «omissions» du gouvernement Bolsonaro, dans le combat contre la pandémie de coronavirus.

Un juge de la Cour suprême brésilienne avait ordonné la semaine dernière, au Sénat, d’installer une commission d’enquête en ce sens, suite à la demande formulée par 32 des 81 sénateurs brésiliens.

Mercredi soir, la Cour suprême a approuvé en séance plénière, par 10 voix sur 11, la demande qu’avait présentée le juge Luis Roberto Barroso en faveur de cette Commission d’enquête parlementaire (CPI, en portugais) sur la gestion de la pandémie qui ravage le pays et a fait près de 362 000 morts en un peu plus d’un an. Jair Bolsonaro avait immédiatement dénoncé cette initiative comme «du militantisme judiciaire».

7h22 Au Honduras, le secteur privé va acheter des vaccins anti-Covid

Les entreprises privées honduriennes ont annoncé jeudi qu’elles allaient acheter, avec l’accord du gouvernement, des vaccins contre le Covid-19 afin de contribuer à la relance de l’économie du pays. «Devant l’absence d’action du secteur public, nous devions réagir en tant que Honduriens, nous devions apporter une solution au pays», a déclaré à l’AFP le président du Conseil hondurien de l’entreprise privée (Cohep), Juan Sikaffy.

Dans un accord signé la semaine dernière, le gouvernement, qui n’a pu jusqu’à présent acquérir que quelques dizaines de milliers de doses de vaccin, a autorisé les entrepreneurs à acheter des vaccins aux fabricants sur le marché international, afin qu’ils soient injectés à leurs employés et à leurs familles par l’intermédiaire du système de santé hondurien.

4h20 Nouveau record de contaminations en 24 heures au Pérou

Le Pérou, qui lutte contre une seconde vague de l’épidémie de Covid-19, a franchi jeudi la barre des 13 000 contaminations en 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé.

Le ministère a annoncé que 13 326 nouveaux cas avaient été enregistrés au cours des 24 heures précédentes. Ce chiffre dépasse de plus de 400 le précédent record péruvien de contaminations en 24 heures, constaté le 1er avril avec 12'916 cas. Le nombre total des cas recensés au Pérou depuis l’arrivée de la pandémie il y a 13 mois est désormais de 1 681 063.

2h Venezuela: arrestation de vendeurs de vaccins au noir

Quatre personnes qui proposaient des vaccins anti-Covid au noir sur Internet ont été arrêtées et écrouées à Caracas, alors que le Venezuela fait face depuis le mois de mars à une deuxième vague de coronavirus faisant des ravages, selon un communiqué du tribunal de Caracas, reçu par l’AFP, jeudi.

Jeudi 15 avril

23h10 Une troisième dose du vaccin Pfizer «probablement» nécessaire

Les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer auront «probablement» besoin d’une troisième dose d’ici six mois à un an, puis sans doute d’une injection chaque année, a affirmé le patron du géant pharmaceutique américain.

«Une hypothèse vraisemblable est qu’une troisième dose sera probablement nécessaire, entre six mois et douze mois, et à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année, mais tout cela doit être confirmé», a indiqué Albert Bourla, PDG de Pfizer, dans des déclarations rendues publiques jeudi par la chaîne CNBC. «Et d’autre part, les variants joueront un rôle clé», a-t-il ajouté.

22h28 Mini boum économique aux États-Unis

Le mini boom économique tant attendu après une année marquée par le Covid-19, a commencé aux États-Unis, où près d’un quart de la population est désormais vaccinée, et les prix ont également commencé à grimper.

La situation américaine contraste avec celle des pays de la zone euro où la troisième vague de Covid freine la reprise. Ainsi, alors que les États-Unis ont annoncé jeudi des ventes au détail en hausse vertigineuse pour mars (+9,8%), l’Allemagne a dévoilé une prévision de croissance 2021 en baisse.

Le Fonds monétaire international a lui-même indiqué cette semaine que la première éco

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Victot Hugo le 24.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon entre Luxembourg et l’Italie pas de contrôle pourquoi ?

  • lux le 24.02.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec les vacances de la semaine dernière, beaucoup sont allés en italie devraient voir plus de contrôle à l'aéroport et aux bus et même aux personnes qui sont allées en voiture!!!

  • Infirmier de la Ville le 24.02.2020 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Préparons-nous.. le virus n'est pas chez nous mais on n'arrive déjà pas à remplacer le personnel soignant malade, pas assez nombreux!

Les derniers commentaires

  • MMarcel le 20.04.2021 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement ce n'est qu'un retour à l'envoyeur ! Car tout a été fait pour faire oublier la vérité sur la Covid et son apparition !! Beaucoup trop d'enjeu politiques et économiques sont en jeu ! Comme Tchernobil on saura peut la vérité dans 10 ou 20 ans quoi que avec les chinois se sera au moins une centaine d'année !!!

  • alfred le 20.04.2021 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    propagande !!!!! il veule que sa dure !!!!!

  • Elle le 20.04.2021 08:06 Report dénoncer ce commentaire

    Le vaccin Janssen? De mieux en mieux...

  • revolution le 20.04.2021 07:24 Report dénoncer ce commentaire

    sa suffi la dictature et le control total de la LIBERTE ,SA C 'EST BIEN LES COMUNITE EUROPEEN QUI IMPOSE cette dictature ,je me demande si le virus n 'est pas a cause de un laboratoire de l'UE qui l'ont invente ??? avant le dictature de hitler ,metnot la dictature de l'UE allemande merkel

    • Ray Volt le 20.04.2021 09:10 Report dénoncer ce commentaire

      @revolution, "un labo de l'UE", et parallèle avec Hitler de mieux en mieux.... mais qui croit encore à des trucs comme ça ?

  • NoComent le 19.04.2021 23:03 Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà on y est, ils ne nous obligent pas à nous faire vacciner mais si on veut voyager on doit montrer patte blanche, par contre pour les élections régionales pas de problème on pourra y aller sans ! Ils se foutent vraiment de nous, c'est pas possible !

    • Pas plus mouton que vous le 20.04.2021 09:15 Report dénoncer ce commentaire

      Voyager l'un contre l'autre dans un avion et faire une loooooongue file pour aller voter ce n'est pas la même chose tout de même. Si ? Et montrer qu'on a fait l'effort de se faire vacciner pour recommencer à voyager ne me semble pas délirant. Votre problème c'est que vous ne supportez pas qu'on vous impose quoi que ce soit au détriment des autres. Ne serait-ce pas un peu de l'égoïsme, honnêtement ?