Covid-19 dans le monde

17 janvier 2022 15:51; Act: 18.01.2022 10:06 Print

Arrêtés pour avoir amené Omicron à Hong Kong

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 300 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 197 pays et territoires. Plus de 5,5 millions de personnes sont mortes.

Le Luxembourg compte 123 340 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 934 décès.

• Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 850 163 décès, suivis par le Brésil (620 971), l'Inde (486 066) et la Russie (321 320 morts). Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, suivi par la Bosnie et la Hongrie. L'Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


Mardi 18 janvier

9h56 Record de cas au Japon

Le Japon a compté plus de 27 000 nouvelles contaminations au Covid ce mardi, annonce le média public NHK, le chiffre le plus élevé en 24h depuis le début de la pandémie. Le précédent record sur l'archipel datait d'août 2021, avec 25 992 cas. Plus de 1,9 million de personnes ont contracté la maladie au Japon, et 18 433 y ont succombé.

8h Hong Kong: deux personnes liées à un cluster arrêtées

La police de Hong Kong a arrêté et inculpé deux membres d'équipage d'un vol de la compagnie Cathay Pacific pour avoir violé les régulations anti-coronavirus, l'enquête ayant lié la violation de leur quarantaine à l'apparition du variant Omicron, dans le territoire.

7h10 Des liens entre IMC et formes sévères de coronavirus

Isolées, craignant d’être davantage stigmatisées, et avec un plus fort risque de se retrouver en réanimation si elles sont infectées par le coronavirus: les personnes obèses subissent douloureusement les effets de la pandémie de Covid-19. D’après le ministère français de la Santé, «les données issues des études successivement conduites ont confirmé les résultats que recueillaient dès avril 2020 les équipes du CHRU de Lille : plus de 47% des patients infectés entrant en réanimation sont en situation d’obésité».

Ce constat est conforté par une étude récente menée en Angleterre et publiée en juin 2021 dans la revue The Lancet sur «les liens entre indice de masse corporelle (IMC) et les formes sévères du Covid-19».

«L’aggravation du risque santé n’est pas seulement physique (respiratoire, réanimatoire) mais aussi mental et sociétal», insiste pour sa part Alexandra Tubiana, psychologue à Nancy, spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire.

7h Toujours des ravages sur l'emploi (ONU)

La pandémie continue de faire des ravages sur l'emploi dans le monde et un retour aux niveaux d'avant la crise sanitaire pourrait prendre des années, a affirmé l'ONU lundi. L'Organisation internationale du Travail (OIT) a été forcée de revoir en forte baisse ses prévisions de reprise du marché du travail cette année, notamment à cause de l'impact des variants Delta et Omicron, qui ont frappé durement la grande majorité des pays dans le monde.


Lundi 17 janvier

19h01 La 4e dose de vaccin «moins» efficace contre Omicron, selon un hôpital israélien

L'administration d'une quatrième dose des vaccins Pfizer ou Moderna permet de multiplier les anticorps mais s'avère «moins» efficace pour lutter contre le variant Omicron du coronavirus, a indiqué lundi un hôpital israélien ayant entamé un des premiers essais cliniques sur le sujet. Une équipe de l'hôpital Sheba, près de Tel-Aviv, a initié fin décembre un essai clinique, vaccinant 154 soignants avec une quatrième dose Pfizer et 120 autres volontaires avec une quatrième dose Moderna.

Une semaine après le début de cet essai clinique, qui doit se prolonger sur six mois, «les anticorps (des participants, NDLR) ont été multipliés par cinq, ce qui indique que le vaccin fonctionne et offre une protection contre les complications graves», avait indiqué l'hôpital à la presse.

Lundi toutefois, trois semaines après le début des essais cliniques, la professeure Gili Regev-Yochay, qui dirige cette étude, a précisé que si l'administration de ces quatrièmes doses permet en effet «d'augmenter le niveau des anticorps», elle n'offre qu'une défense partielle contre le virus». «Les vaccins Pfizer et Moderna, qui étaient plus efficaces contre les autres variants, offrent moins de protection contre Omicron», a souligné cette spécialiste des maladies infectieuses dans un communiqué publié par le grand hôpital Sheba.

15h44 Retour du masque à Paris dans les lieux les plus fréquentés

Le préfet de police de Paris (France) a pris lundi, un nouvel arrêté listant les lieux et les circonstances dans lesquels le port du masque est obligatoire en extérieur à Paris, après la suspension, vendredi, par le tribunal administratif, de l'obligation de son port, partout dans la capitale.

Dans un communiqué diffusé sur Twitter, Didier Lallement explique qu'«afin de se conformer à la décision du tribunal administratif», le nouvel arrêté «impose le port du masque obligatoire dans une série de circonstances et de lieux dans lesquels la densité de la population ne garantit pas, sans port du masque, le bon respect des gestes barrières».

L'obligation de porter un masque s'impose ainsi sur les marchés, brocantes, vide-greniers, dans les rassemblements, manifestations «de dix personnes ou plus», aux arrêts de bus, tramway, aux abords des gares et entrées des centres commerciaux, à leurs heures d'ouverture, aux abords des établissements scolaires et universitaires aux heures d'entrée et de sortie du public, aux abords des lieux de culte et dans les files d'attente. Des arrêtés similaires sont pris dans chacun des départements de la région Île-de-France.

13h45 Pour les experts suisses, les quarantaines sont devenues inutiles

Les experts suisses doutent de l’utilité de la quarantaine et des tests de masse pour freiner la propagation du variant Omicron. «Actuellement, en comptant les cas non déclarés, nous avons entre 50 000 et 100 000 cas par jour. On peut se demander si quelqu’un qui est cas contact représente encore un risque plus important que d’autres qui se déplacent librement», explique Jürg Utzinger, directeur de l’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse.

Pour lui, il faut désormais établir des priorités en réservant les tests PCR aux personnes symptomatiques ou à celles qui travaillent dans des secteurs exposés, comme les soins ou dans les magasins. Philipp Walter, président de l’Union suisse pour la médecine de laboratoire, abonde: «Il faut se demander à quel point le dépistage a encore un sens», estime-t-il. «Tester ne guérit pas. Et si tant de personnes sont contaminées, il vaut mieux partir du principe que tout le monde peut être positif».

11h35 Les enseignants français encore en grève jeudi

Plusieurs syndicats en France ont lancé un nouvel appel à la grève, jeudi, dans les écoles, collèges et lycées après le mouvement d'ampleur de jeudi dernier, pour demander «des réponses fortes» face au «chaos» engendré par la crise sanitaire, et des investissements massifs dans l'éducation.

Les syndicats FSU, CGT Éduc'action, FO et SUD Éducation, ainsi que la FCPE, première organisation de parents d'élèves, et les mouvements lycéens FIDL, MNL et La Voix lycéenne ont appelé à «poursuivre la mobilisation», en s'engageant «dans une nouvelle journée d'action le 20 janvier, y compris par la grève».

10h15 Les sportifs de l'étranger devront être vaccinés pour concourir en France

Un avertissement à Novak Djokovic, à quelques mois de Roland Garros? Tout sportif, y compris professionnel, qui vient pour une compétition en France, comme prochainement pour le tournoi des Six Nations, devra être vacciné pour entrer dans une enceinte sportive, a appris lundi, l'AFP, de sources gouvernementales.

Au lendemain de l'expulsion d'Australie du numéro un mondial de tennis, le gouvernement français a précisé que le pass vaccinal ne s'appliquerait pas uniquement aux sportifs amateurs et professionnels basés en France, mais aussi aux sportifs étrangers qui viennent pour des compétitions.

7h37 Vaccin obligatoire dans deux semaines en Autriche

L’Autriche va devenir, «début février», le premier pays d’Europe à rendre «obligatoire» la vaccination contre le coronavirus, sous peine de forte amende, a indiqué, dimanche, le chancelier autrichien, Karl Nehammer. «Comme prévu, nous allons rendre la vaccination obligatoire» pour les adultes, a indiqué, à Vienne, le chef conservateur du gouvernement, qui dirige ce pays avec les écologistes.

Toute la semaine, des débats houleux ont eu lieu au Parlement, mais également dans la société, concernant ce projet qui divise profondément l’Autriche, alors que 71,5% de la population éligible dispose à ce stade d’un schéma vaccinal complet. Ce chiffre est faible, comparé à ceux des autres pays occidentaux.

«Des contrôles seront effectués», et ne pas être vacciné constituera un «délit» passible de «sanctions» financières, variant entre 600 et 3 600 euros, en cas de récidive. Des exceptions sont prévues pour les femmes enceintes et toutes les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales.

6h50 Les cas quotidiens au plus haut depuis deux ans en Chine

Le nombre de cas de Covid-19 en Chine a atteint lundi son plus haut niveau depuis mars 2020, alors que Pékin se démène pour éradiquer le variant Omicron hautement contagieux à trois semaines des Jeux olympiques d’hiver.

Lundi, 223 nouveaux cas ont été signalés en Chine, dont 80 dans la ville portuaire de Tianjin, touchée par le virus, et neuf autres, dont des cas d’Omicron, à Canton, dans le sud du pays. 60 nouveaux cas importés ont également été enregistrés lundi, alors que la Chine maintient des contrôles stricts sur les entrées aux frontières.

Les athlètes et les représentants ont déjà commencé à arriver dans la capitale en prévision des Jeux, entrant immédiatement dans une bulle étroitement contrôlée qui les sépare entièrement du reste de la population.

6h45 Plus de 5,53 millions de morts dans le monde

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5 533 105 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP, à partir de sources officielles, dimanche.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les États-Unis (850 163 décès), le Brésil (620 971), l’Inde (486 066) et la Russie (321 320 décès).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.


Dimanche 16 janvier

19h05 Un bébé de trois semaines meurt du Covid-19 au Qatar

Un nourrisson de trois semaines est décédé au Qatar des conséquences d’une «infection grave» due au Covid-19, un cas rare annoncé dimanche par ce pays du Golfe.

La mortalité due au coronavirus est très limitée chez les enfants mais les autorités de santé de plusieurs pays ont enregistré davantage de cas d’infection parmi eux depuis la propagation du variant Omicron.

«Un bébé de trois semaines est malheureusement décédé des suites d’une infection grave due au Covid-19», a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.

«Il n’avait aucun autre problème de santé ou de maladie héréditaire connue», a-t-il précisé, ajoutant qu’il s’agissait du deuxième enfant décédé de cette maladie au Qatar depuis le début de la pandémie.

19h00 France: Le Parlement adopte définitivement le projet de loi instaurant le pass vaccinal

Le Parlement a adopté définitivement dimanche, par un dernier vote de l'Assemblée, le projet de loi instaurant le pass vaccinal, que le gouvernement veut mettre en œuvre au plus vite face au regain de l'épidémie de Covid-19.

Le texte a été adopté par 215 voix contre 58, et 7 abstentions. Les parlementaires socialistes ont prévu de saisir le Conseil constitutionnel pour garantir le respect des «libertés fondamentales», ce qui va repousser de quelques jours la promulgation du projet de loi.

13h35 La vaccination sera bien «obligatoire» dès février en Autriche

L'Autriche va devenir «début février» le premier pays d'Europe à rendre «obligatoire» la vaccination contre le coronavirus, sous peine de forte amende, a indiqué dimanche le chancelier autrichien, Karl Nehammer. «Comme prévu, nous allons rendre la vaccination obligatoire début février» pour les adultes, a indiqué à Vienne, en conférence de presse, le chef conservateur du gouvernement, qui dirige ce pays avec les écologistes.

Toute la semaine, des débats houleux ont eu lieu au Parlement mais également dans la société concernant ce projet qui divise profondément la société autrichienne, alors qu'environ 71,5% de la population éligible dispose à ce stade d'un schéma vaccinal complet. Ce chiffre est faible, comparé à ceux des autres pays occidentaux.

«C'est un projet sensible» mais «conforme à la Constitution» qui nécessite «une phase d'adaptation» permettant aux récalcitrants de se faire vacciner «jusqu'à la mi-mars», a-t-il détaillé. 27 000 personnes manifestaient encore samedi dans la capitale contre cette mesure controversée, accusée de bafouer les libertés individuelles. «Après, des contrôles seront effectués» et ne pas être vacciné constituera un «délit» passible de «sanctions» financières variant entre 600 et 3 600 euros, en cas de récidive.

12h50 Des «signes encourageants» au Royaume-Uni pour la levée des restrictions

Il existe des «signes encourageants» laissant envisager la levée des restrictions liées au Covid en Angleterre à la fin du mois, a déclaré dimanche Oliver Dowden, membre du gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson. Le Royaume-Uni a enregistré samedi 81 713 cas de coronavirus en 24 heures, le plus faible bilan quotidien en un mois. Le nombre de décès de personnes ayant été testées positives au Covid dans les 28 jours précédant leur mort reste cependant élevé avec 1 843 décès les sept derniers jours, soit une hausse de 45% par rapport à la semaine précédente.

Évoquant ces restrictions sur SkyNews, dont le télétravail et l'introduction du passeport sanitaire en certains lieux, Oliver Dowden, ministre sans portefeuille au sein du gouvernement, a souligné le «fardeau que cela impose à l'hôtellerie-restauration, à l'économie, aux écoles, etc., et je veux que nous nous en débarrassions si c'est possible».

«Les signes sont encourageants mais, clairement, nous attendrons de voir les données avant de prendre cette décision finale», a ajouté M. Dowden, qui est aussi président du parti conservateur. Ces restrictions, décidées le mois dernier, doivent être réexaminées le 26 janvier. Selon les médias, leur assouplissement s'intégrerait dans une stratégie de Boris Johnson pour se relancer. Englué dans un scandale provoqué par des fêtes à Downing Street en plein confinement, le dirigeant conservateur lutte pour son maintien au pouvoir.

4h Passe vaccinal en France: vers l'adoption définitive au Parlement

C'est l'épilogue de deux semaines mouvementées: le Parlement doit adopter dimanche, par un ultime vote de l'Assemblée, le projet de loi controversé instaurant le passe vaccinal, que le gouvernement veut voir entrer en vigueur au plus vite face au «raz-de-marée» du Covid-19. Après des manifestations d'«antivax» ou anti-passe moins suivies samedi, la lecture définitive de ce texte «renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire» est prévue au Palais Bourbon à 16h. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, n'en sera pas, étant lui-même atteint par le virus.

Outre la majorité, une partie des députés LR et PS s'étaient prononcés pour, en première lecture la semaine dernière. La gauche de la gauche et les élus RN avaient voté contre. Moyennant quelques ajustements, le Sénat, dominé par la droite, a voté samedi soir une deuxième fois en faveur de ce passe qui va succéder au passe sanitaire, mais ce sont les députés qui ont le dernier mot.

Alors que quelque 300 000 contaminations sont enregistrées quotidiennement en moyenne depuis une semaine, le gouvernement espère une mise en œuvre du passe vaccinal autour du 20 janvier, après de possibles recours auprès du Conseil constitutionnel. Il faudra alors pouvoir justifier d'un statut vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.


Samedi 15 janvier

12h10 Chine: Omicron s'étend à une ville proche de Macao

La ville de Zhuhai, dans le sud-est de la Chine, a suspendu samedi les trajets des bus publics après la découverte d'au moins sept cas d'Omicron, le variant hautement contagieux du coronavirus, et a demandé aux habitants de ne pas quitter la ville.

Cette ville côtière de 2,4 millions d'habitants, qui jouxte Macao, surnommée le Las Vegas chinois, avait déjà jeudi annoncé la fermeture notamment des salons de coiffure, des salles de sport et des cinémas.

8h30 En France, des passes sautent et des manifs s'organisent

Des dizaines de milliers de passes sanitaires devraient être désactivés en France faute de rappel de vaccin anti-Covid samedi, date-butoir fixée par le gouvernement. En théorie, quelque 560 000 personnes sont susceptibles de perdre leur passe samedi, a indiqué le ministère de la Santé vendredi soir. Mais le chiffre réel est difficile à déterminer.

Outre le nombre de passes, la journée de samedi permettra aussi de compter les opposants à ce dispositif. Comme le samedi précédent, des manifestations sont prévues à travers la France. Au total, de 85 000 à 120 000 personnes sont attendues, dont de 9 000 à 14 000 à Paris, selon des sources policières.

Dans la capitale, plusieurs cortèges seront organisés. Le plus gros devrait être celui du mouvement Les Patriotes, du candidat pro-Frexit à la présidentielle Florian Philippot.


Vendredi 14 janvier

22h10 La vague Omicron déferle sur l'Amérique du Sud et les Caraïbes

La vague Omicron déferle sur l'Amérique du Sud et les Caraïbes, région qui a doublé son record de nouveaux cas quotidiens de Covid-19, selon un comptage de l'AFP réalisé à partir des bilans officiels fournis par les autorités de santé.

Une moyenne de 304 000 cas quotidiens ont été détectés entre le 7 et le 13 janvier, soit près de deux fois plus que le record établi avant la vague actuelle (155 000 cas quotidiens entre le 28 mai et le 3 juin 2021).

Les contaminations ont augmenté de 126% sur les 7 derniers jours par rapport à la semaine précédente.

L'Argentine (45 millions d'habitants), avec encore 139 853 nouveaux cas enregistrés vendredi (6 932 972 au total), représente à elle seule près de la moitié des contaminations de la région.

Le Pérou, pays de 33 millions d'habitants qui a le taux de mortalité le plus élevé au monde par rapport à sa population, s'apprête à franchir les 2,5 millions de cas.

Les contaminations grimpent en flèche également au Brésil, pays le plus peuplé avec 212 millions d'habitants et second le plus endeuillé au monde avec plus de 620 000 décès. Jeudi, 97 986 cas ont été recensés en seulement 24 heures, contre 5 844 il y a deux semaines.

19h30 Les Pays-Bas vont assouplir les restrictions anti-Covid

Les Pays-Bas vont assouplir leurs restrictions sanitaires anti-Covid, parmi les plus contraignantes en Europe, autorisant les commerces, salles de sport, coiffeurs et les sex-shop à rouvrir, a annoncé, vendredi, le Premier ministre Mark Rutte.

Les bars, restaurants, cafés et les établissements culturels vont pour leur part rester fermés au moins jusqu'au 25 janvier, a indiqué le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

15h30 Feu vert à un 5e vaccin en France

Le vaccin contre le Covid-19 de l'américain Novavax, basé sur une technologie classique, va devenir le cinquième à être disponible en France, après le feu vert de la Haute autorité de santé (HAS) vendredi. Ce vaccin et celui de Janssen (déjà disponible pour les plus de 55 ans) peuvent dans certains cas être «une alternative utile» pour les gens réticents à se faire injecter les vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna, juge la HAS, dans son avis.

14h Plus de 5,5 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 5 519 380 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, vendredi, à midi.

En valeur absolue, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 846 488 morts, suivis par le Brésil (620 545), l’Inde (485 350) et la Russie (319 911).

13h La Norvège ouvre la vaccination aux 5-11 ans

La Norvège va à son tour élargir la vaccination anti-Covid à la tranche d’âge des 5-11 ans, sur la base du volontariat et sans en faire une recommandation officielle, a annoncé son gouvernement, vendredi. Les enfants de 12 à 15 ans, à qui une seule dose de vaccin était jusqu’à présent proposée, pourront en recevoir une seconde si leurs parents le souhaitent. La Norvège, où près de 90% de la population adulte a reçu au moins deux doses, rejoint ainsi une liste grandissante de pays qui proposent la vaccination aux plus jeunes.

8h58 Hong Kong réduit drastiquement le transit par son aéroport

Les passagers aériens en provenance de 153 pays ne pourront plus transiter par Hong Kong, afin de prévenir la propagation du Covid-19, a annoncé vendredi l’aéroport de la ville. Cette suspension, qui concerne tous les pays classés à «haut risque» sanitaire par les autorités hongkongaises, prendra effet dimanche, pour une durée d’un mois. Elle vise à «contrôler la propagation du très contagieux variant Omicron».

Hong Kong interdit déjà l’accès à son territoire, depuis le 8 janvier, à tout passager ayant séjourné plus de deux heures au cours des 21 derniers jours dans huit pays (Australie, Canada, États-Unis, France, Inde, Pakistan, Philippines, Royaume-Uni). Pour les personnes provenant de tous les autres pays jugés à «haut risque», entrer à Hong Kong restera possible à condition qu’elles soient vaccinées et moyennant 21 jours de quarantaine.

6h45 Argentine: chiffres record et fête à la plage

L'Argentine connaît, depuis un mois, une explosion du nombre de nouveaux cas Covid, dans le sillage des pays européens, avec chaque jour ou presque un record battu depuis le début de la pandémie: 128 000 nouveaux cas encore mercredi, plus de 20 fois plus que mi-décembre. L'Argentine a connu en 2020 un strict confinement de plus de cinq mois, a pris le temps avant de rouvrir ses écoles en 2021, pas ses universités, ainsi que ses frontières, à partir de novembre.

Mais la jeunesse s'éclate sur la côte. Mar del Plata, ses plages bondées, ses bars, ses nuits. Environ 650 000 habitants à l'année, jusqu'à 3,5 millions de touristes de décembre à février, selon les derniers chiffres pré-pandémie. C'est LA destination estivale des Argentins, de Buenos Aires surtout, sur la première côte véritablement océanique, à 400 km de la capitale.

Sur un fond musical de tenaces basses techno ou latino, près du complexe de bars-boîtes de La Normandina surplombant l'Atlantique, Renata, Lara et Pilar pouffent à l'évocation de mesures de prévention: «Ici c'est Mar del Plata, le Covid n'existe pas ! C'est plein de gens, tout ce que veulent les jeunes!»

Les masques sont rares au milieu des foules compactes autour d'une sono posée sur le sable ou dans les boliches (boîtes). La semaine dernière, la moyenne de cas positifs à Mar del Plata a dépassé les 60% --plus de 80% dans d'autres stations de cette conurbation balnéaire-- pour 50% au niveau national.

6h18 Le président mexicain entrevoit la «sortie du Covid»

Le président du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, testé positif lundi soir, a déclaré jeudi qu’il entrevoyait la «sortie du Covid» pour lui-même et pour son pays qui a enregistré la veille un record de plus de 44 000 nouveaux cas en 24 heures. «Je suis en train de sortir du Covid», a déclaré dans une vidéo le chef de l’État de 68 ans, testé positif il y a trois jours pour la deuxième fois en un an après avoir reçu une troisième dose de rappel en décembre.

Mercredi, le Mexique a enregistré un record de 44 187 nouveaux cas en 24 heures. Il y a eu 190 morts, très en dessous des pics de mortalité enregistrés il y a un an lors d’une précédente vague de contaminations (1 803 morts le 21 janvier 2021). Face à cette nouvelle vague, les autorités n’ont pris aucune mesure restrictive. Les frontières restent grande ouvertes.

6h10 Deux nouveaux traitements recommandés par l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement recommandé vendredi deux nouveaux traitements contre le Covid-19 dans des cas bien précis, pour un total désormais porté à cinq.

Dans un avis publié dans la revue médicale The BMJ, les experts de l’OMS recommandent un traitement par anticorps de synthèse, le sotrovimab, et un médicament habituellement utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, le baricitinib. Tous deux ne sont pas destinés à n’importe quels patients.

6h01 Le Québec lève son couvre-feu et rouvre les écoles lundi

Le Québec a annoncé jeudi que le couvre-feu instauré le 31 décembre serait levé lundi, et que tous les élèves de la province pourraient faire leur retour à l’école le même jour. «On voit enfin la lumière au bout du tunnel», a affirmé jeudi en conférence de presse le Premier ministre québécois, François Legault, qui estime que les mesures mises en place en pleine période des Fêtes ont permis de freiner le Covid-19.

Selon François Legault, la province a atteint son pic de la cinquième vague, et est sur le point d’atteindre le sommet des hospitalisations. Mais il a appelé les Québécois à rester «patients» et a confirmé que les restaurants, les bars, les salles de spectacles, de sport et autres lieux publics resteraient pour l’instant fermés.

La province canadienne francophone a décidé de restreindre encore davantage les lieux accessibles aux non-vaccinés: le passeport vaccinal sera dorénavant obligatoire pour se rendre dans un magasin de plus de 1 500 m2 (hors supermarchés et pharmacie).

5h USA: un milliard de tests distribués gratuitement

Joe Biden a annoncé jeudi qu'il doublait, le faisant passer à un milliard, le nombre des tests qui seront distribués gratuitement aux Américains en faisant la demande, à partir de la semaine prochaine.


Jeudi 13 janvier

21h05 La justice dit non au masque en extérieur à Paris

Le tribunal administratif de Paris a suspendu jeudi l’arrêté préfectoral qui rend obligatoire le port du masque en extérieur à Paris depuis le 31 décembre, a appris l’AFP auprès de la juridiction.

21h La Cour suprême américaine bloque la vaccination obligatoire

La Cour suprême des Etats-Unis a bloqué jeudi la décision de Joe Biden d’imposer le vaccin anti-Covid dans les entreprises de plus de 100 salariés, infligeant un revers de taille aux efforts du président démocrate. La haute juridiction a en revanche validé l’obligation de vaccination pour les employés des structures de santé qui bénéficient de fonds fédéraux.

20h12 La Norvège va alléger ses mesures sanitaires

La Norvège va de nouveau partiellement autoriser la vente d’alcool dans les bars et restaurants, a annoncé jeudi le gouvernement norvégien, parmi d’autres allègements de mesures sanitaires anti-Covid.

Confrontées à des projections alarmantes liées à l’arrivée du variant Omicron, plus contagieux, les autorités norvégiennes avaient donné un tour de vis en décembre, interdisant notamment de servir de l’alcool dans tous les bars et restaurants du pays.

«Le virus se propage vite mais beaucoup moins de personnes tombent gravement malades», a souligné le Premier ministre Jonas Gahr Støre lors d’une conférence de presse jeudi. «Nous avons réussi à contrôler la pression exercée sur les services de santé», a-t-il ajouté.

19h40 L'Espagne donne son feu vert pour la quatrième dose

L’Espagne a donné son feu vert à une quatrième dose de vaccin anti-Covid à certaines personnes très vulnérables comme celles qui sont immuno-déprimées, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires, en pleine vague du variant Omicron du coronavirus.

Sont concernés certains malades du cancer, les personnes transplantées, en dialyse ou celles recevant un traitement immunosuppresseur, a indiqué le Ministère de la santé, en précisant que cette dose de rappel interviendrait cinq mois après leur troisième dose.

19h30 Cent millions de doses de vaccin ont été refusés

Les pays pauvres ont refusé le mois dernier de recevoir quelque cent millions de doses de vaccin contre le Covid car leur date de péremption était proche, ont indiqué les Nations unies jeudi.

L’Organisation mondiale de la santé a accusé à de multiples reprises les pays riches de s’être accaparés des vaccins et de ne donner aux pays pauvres que des vaccins à courte durée de conservation. Une «honte morale», pour l’OMS.

Fin décembre, le Nigeria a ainsi incinéré plus d’un million de doses de vaccin AstraZeneca données il y a quelques mois par des pays développés mais dont la date de péremption était proche et qui avaient expiré.

18h50 France: le pass vaccinal ne convainc pas

Après plus de quatre heures de réunion jeudi, députés et sénateurs ont finalement échoué à trouver un accord sur le projet de loi instaurant le pass vaccinal, qui va devoir repartir pour une navette entre Assemblée et Sénat en vue de son adoption définitive, a indiqué Yaël Braun-Pivet (LREM) devant la presse.

«Nous avions obtenu un accord de principe» sur le texte mais un tweet, avant la fin de la réunion, du patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, évoquant une «victoire du bon sens» des siens, a porté «une atteinte intolérable» au fonctionnement du Parlement, a dénoncé la présidente de la commission des Lois de l’Assemblée.

18h États-Unis: le nombre de tests gratuits passe à un milliard

Joe Biden a annoncé jeudi qu’il doublait, à 1 milliard, le nombre de tests qui seront distribués gratuitement aux Américains en faisant la demande, à partir de la semaine prochaine.

«Aujourd’hui, je donne l’instruction à mes équipes de fournir 500 millions de tests supplémentaires pour répondre à la demande future», a dit le président américain lors d’une intervention au sujet du Covid-19 à la Maison-Blanche.

Il a par ailleurs indiqué que le site Internet qui permettra aux Américains de commander gratuitement ces tests à faire à domicile fonctionnerait dès «la semaine prochaine».

17h30 Grèce: amende pour les non vaccinés de plus de 60 ans

Les personnes non vaccinées de plus de 60 ans se verront infliger à partir du 16 janvier une «amende de 100 euros par mois» tant qu’elles ne seront pas vaccinées, a annoncé jeudi le gouvernement grec, rappelant que le vaccin contre le Covid-19 est obligatoire pour cette tranche d’âge.

Cette décision a été prise car «neuf décès sur dix dus au coronavirus concernent cette tranche d’âge», a souligné le porte-parole du gouvernement, Yannis Economou, lors d’un point de presse. Il a précisé que «sept personnes intubées sur dix avaient plus de 60 ans et huit sur dix n’étaient pas vaccinées».

17h20 La Hongrie propose la quatrième dose

La Hongrie va offrir une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 à sa population pour tenter d’endiguer la forte hausse du nombre des contaminations, sur fond de propagation d’Omicron.

Cette décision survient en plein raz-de-marée de ce nouveau variant qui pourrait toucher plus de la moitié des Européens d’ici à deux mois, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Danemark avait pris une mesure similaire mercredi à l’intention des plus vulnérables, évoquant «un nouveau chapitre» de la pandémie.

Tous ceux qui le souhaitent «vont pouvoir recevoir une quatrième injection après avis médical», a annoncé à la presse Gergely Gulyas, le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

17h50 Grèce: amende pour les non-vaccinés de plus de 60 ans

Les personnes non vaccinées de plus de 60 ans se verront infliger, à partir du 16 janvier, une «amende de 100 euros par mois» tant qu’elles ne seront pas vaccinées, a annoncé jeudi le gouvernement grec, rappelant que le vaccin contre le Covid-19 est obligatoire pour cette tranche d’âge.

Cette décision a été prise car «neuf décès sur dix dus au coronavirus concernent cette tranche d’âge», a souligné le porte-parole du gouvernement, Yannis Economou, lors d’un point presse. Il a précisé que «sept personnes intubées sur dix avaient plus de 60 ans et huit sur dix n’étaient pas vaccinées».

17h20 La Hongrie propose la quatrième dose

La Hongrie va offrir une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 à sa population pour tenter d’endiguer la forte hausse du nombre des contaminations, sur fond de propagation d’Omicron.

Cette décision survient en plein raz-de-marée de ce nouveau variant qui pourrait toucher plus de la moitié des Européens d’ici à deux mois, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Danemark avait pris une mesure similaire mercredi à l’intention des plus vulnérables, évoquant «un nouveau chapitre» de la pandémie.

Tous ceux qui le souhaitent «vont pouvoir recevoir une quatrième injection après avis médical», a annoncé à la presse Gergely Gulyas, le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

17h Espagne: prix maximum pour les autotests

Sous le feu des critiques, le gouvernement espagnol s’est résolu jeudi à fixer un prix maximum pour les autotests Covid, qui ne pourront pas dépasser un peu moins de trois euros.

L’annonce de cette mesure, qui entrera en vigueur samedi, intervient après des semaines de plaintes de la population face aux prix exorbitants de ces tests à réaliser soi-même pouvant atteindre actuellement de 7 à 12 euros. «Le prix maximal du test antigénique pour la vente au public» sera désormais de «2,94 euros», a déclaré la ministre de la Santé Carolina Darias.

L’objectif principal, a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse, «était de fixer un prix aussi abordable que possible, tout en s’assurant que le produit puisse être disponible dans les pharmacies».

16h La Finlande réduit la période d'isolement

A l’heure où la Première ministre fait face à une vague de critiques en Finlande, confrontée à une flambée record des cas de Covid-19, les autorités sanitaires ont annoncé jeudi, réduire la période de l’isolement pour les personnes positives au virus.

«La dynamique de l’infection (étant) plus rapide avec le variant Omicron», la quarantaine actuelle de dix jours sera remplacée par une quarantaine de cinq à dix jours, les personnes présentant des symptômes étant invitées à rester chez elles sans nécessairement se faire tester, a annoncé l’autorité de santé publique THL lors d’une conférence de presse.

Cette nouvelle mesure, décidée en réponse à l’engorgement des centres de dépistage conjugué à un manque d’autotests, intervient alors que le gouvernement fait face à des critiques de plus en plus vives à l’égard de sa stratégie sanitaire, qui met sous pression les systèmes de santé et les écoles, selon les critiques.

15h55 Volkswagen met à l’arrêt deux usines en Chine à cause de la pandémie

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a mis à l’arrêt deux de ses usines lundi à Tianjin, en Chine, en raison de la pandémie de Covid-19, de quoi affecter son principal marché où il a déjà reculé l’an dernier.

Une usine produisant des véhicules avec le partenaire chinois FAW ainsi qu’une usine de composants, toutes deux situées à Tianjin, métropole portuaire limitrophe de Pékin, «sont fermées depuis lundi en raison des cas récents de Covid-19», a indiqué un porte-parole du groupe.

Tianjin, ville limitrophe de Pékin, a interdit dimanche à ses 14 millions d’habitants de sortir des limites municipales après un flambée de Covid.

14h L’Angleterre réduit à cinq jours l’isolement des personnes positives

Le ministre britannique de la Santé, Sajid Savid, a annoncé, jeudi, raccourcir la durée d’isolement pour les malades du Covid-19 en Angleterre, de sept jours minimum à cinq, moyennant un test négatif, pour «minimiser» l’impact de ces quarantaines sur l’économie. «Nous avons réexaminé la période d’isolement pour les cas positifs, pour assurer que les mesures en place permettent de maximiser l’activité économique et éducative, par exemple, mais aussi de minimiser le risque que des gens contagieux ne sortent d’isolement», a-t-il déclaré devant les députés.

13h48 Olivier Véran testé positif

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a été testé positif au Covid, jeudi, à la mi-journée, après «l'apparition de symptômes légers», a annoncé son entourage. «Comme le protocole le veut, étant vacciné trois doses, il respectera un isolement et continuera à travailler depuis les quartiers privés de son ministère, où il réside», ont ajouté ses services.

Selon son entourage, M. Véran, présent mercredi dans la matinée au Conseil des ministres, avait été averti dans l'après-midi être cas contact via l'application Tous Anti Covid et avait subi un premier test négatif. «Compte tenu de l'apparition de symptômes légers ce midi, il s'est à nouveau testé, positif cette fois. Il a confirmé son autotest par un test antigénique positif également», précise-t-on de même source.

12h L'isolement raccourci à 5 jours en Angleterre

Le ministre britannique de la Santé a annoncé jeudi raccourcir la durée d'isolement pour les malades du Covid-19 en Angleterre de sept jours minimum à cinq jours, moyennant un test négatif, pour "minimiser" l'impact de ces quarantaines sur l'économie.

11h45 Le festival hindou Gangasagar Mela, un futur cluster géant?

Des centaines de milliers de pèlerins indiens ont commencé à se rassembler jeudi, sur une île du Gange, pour Gangasagar Mela, grand festival religieux, où sont attendus des millions de personnes, en dépit d’une recrudescence alarmante des cas de Covid. Jusqu’à trois millions de pèlerins hindous sont attendus pour des bains expiatoires rituels dans le fleuve sacré, vendredi, sur l’île de Sagar, à l’embouchure du Gange, dans l’État du Bengale occidental.

Le gouvernement de l’État a lancé un appel à la prudence à la population l’invitant à effectuer des dépistages du Covid. Mais selon Amitava Nandy, virologue à Calcutta, le gouvernement local «n’est doté ni d’installations ni de main-d’œuvre» pour tester toutes les personnes présentes ou imposer des normes anti-Covid. Le festival «pourrait bien se terminer en super propagateur du virus en Inde».

11h15 Le nombre de tests vendus en France explose

Près de 12 millions de tests de dépistage du Covid-19 ont été réalisés la semaine dernière, écrasant largement le précédent record enregistré la semaine du Nouvel An, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère français de la Santé. La vague Omicron a déclenché un raz-de-marée dans les pharmacies et les laboratoires: 11,96 millions de tests PCR et antigéniques ont été validés entre le 3 et le 9 janvier, contre 8,31 millions la semaine précédente.

Un bond de 44%, accompagné d'un nouveau pic quotidien de 2,16 millions de tests le 6 janvier. En hausse dans toutes les classes d'âge, le dépistage a surtout flambé chez les moins de 16 ans, dont le volume de tests hebdomadaire a triplé de 1 à 3 millions avec la rentrée scolaire.

10h55 Déjà dans la tourmente, Boris Johnson est cas contact

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, en pleine tourmente politique en raison de sa participation à une fête en plein confinement, a annulé jeudi, une visite au motif qu'«un membre de sa famille» a été testé positif au Covid-19, a indiqué Downing Street.

Le chef du gouvernement devait rendre visite à un centre de vaccination dans le nord-ouest de l'Angleterre. Il profite en général de ce genre d'engagements pour répondre à quelques questions d'un journaliste de télévision. Il vit dans sa résidence de Downing Street avec sa femme Carrie et leurs deux enfants en bas âge.

En vertu des règles en vigueur en Angleterre, les cas contacts, y compris du même foyer, ne doivent s'isoler que s'ils sont eux-mêmes testés positifs ou présentent des symptômes.

10h28 Les vaccinés britanniques pourront aller en France

Les personnes vaccinées seront autorisées à partir de vendredi, à quitter le Royaume-Uni pour se rendre en France, sans présenter de motif impérieux, a annoncé jeudi, le ministre français délégué chargé du Tourisme et des PME, Jean-Baptiste Lemoyne.

«Pour les personnes vaccinées, on met aussi fin à la période d'isolement de 48 heures. On demandera seulement un test négatif de moins de 24 heures au départ. On pourra à nouveau se déplacer depuis le Royaume-Uni pour des motifs de loisirs et aller skier» dans les stations françaises, a déclaré le ministre sur TV5 Monde.

7h18 Pas encore de décision sur une expulsion de Djokovic

Aucune décision n'a encore été prise concernant une éventuelle annulation du visa et expulsion du numéro un mondial de tennis, Novak Djokovic, a déclaré jeudi, le Premier ministre australien, Scott Morrison. La position du ministre de l'Immigration, Alex Hawke, qui avait dit être en train de réfléchir à une annulation ou non du visa, «n'a pas changé», a déclaré M. Morrison, au cours d'une conférence de presse.

En attendant, Novak Djokovic figure bel et bien au tableau de l'Open d'Australie, dont le tirage au sort a été réalisé dans la nuit. Et, s'il n'est pas expulsé d'ici là, le n°1 mondial sera opposé à son compatriote serbe Miomir Kecmanovic, 78e mondial, au premier tour.

7h Une 4e dose de vaccin pour les plus vulnérables au Danemark

Frappé de plein fouet par la vague Omicron, le Danemark a annoncé mercredi, proposer une quatrième dose de vaccin anti-Covid aux plus vulnérables, tout en levant certaines restrictions à la faveur d'une épidémie sous contrôle.

6h30 Risque d'hospitalisation réduit de moitié avec Omicron

Une vaste étude américaine menée sur près de 70 000 personnes testées positives au Covid-19 a montré un risque d'hospitalisation et de décès substantiellement réduit avec le variant Omicron comparé à Delta, et ce indépendamment des niveaux d'immunité grandissants au sein de la population.

Les personnes infectées avec Omicron avaient moitié moins de risque d'être hospitalisées que celles avec Delta, selon ces travaux. Le risque d'être placé en soins intensifs était lui réduit d'environ 75%, et celui de mourir de plus de 90%.

5h58 En France, les profs en grève contre la valse des protocoles Covid

Les enseignants de France, exaspérés par la valse des protocoles sanitaires liés à l’épidémie de Covid-19, sont appelés à une grève jeudi, qui devrait entraîner la fermeture de la moitié des écoles.

L’ensemble des syndicats enseignants ont appelé à la grève dans les écoles, les collèges et les lycées. Ils dénoncent «une pagaille indescriptible» dans les établissements scolaires en raison de la cinquième vague épidémique et des protocoles sanitaires qu’elle implique.

Depuis le retour en classe après les fêtes de Noël, les écoles vivent au rythme d’un nouveau protocole sanitaire qui nécessite une multiplication des tests. Un dispositif compliqué, alors que les cas se multiplient entraînant la fermeture de milliers de classes. L’organisation syndicale évoque «une mobilisation historique par son ampleur sur ces vingt dernières années».

4h11 Pass vaccinal: le Sénat français vote un texte sensiblement modifié

En France, le Sénat, dominé par l’opposition de droite a voté dans la nuit de mercredi à jeudi, en première lecture, après l’avoir sensiblement modifié, le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire, qui instaure le pass vaccinal.

Députés et sénateurs se réuniront jeudi, en début d’après-midi, au Palais Bourbon, pour tenter de s’accorder sur une version commune du texte. En cas d’accord, il sera soumis pour adoption définitive une dernière fois au vote du Sénat jeudi, puis de l’Assemblée vendredi. Si ce n'est pas le cas, le projet de loi repartira en nouvelle lecture dans les deux chambres, l’Assemblée ayant le dernier mot.

Le Sénat a apporté au texte plusieurs modifications qui ne sont pas du goût du gouvernement. Le pass vaccinal ne pourrait ainsi être imposé que lorsque le nombre d’hospitalisations liées au Covid-19 serait supérieur à 10 000 patients au plan national, et disparaîtrait automatiquement en deçà de ce seuil. Les sénateurs ont aussi limité la possibilité d’imposer la présentation d’un pass vaccinal aux personnes de plus de 18 ans.

3h09 Jauge de 50% pour le public à l’Open d’Australie

La capacité d’accueil du public à l’Open d’Australie de tennis, qui débute lundi, sera limitée à 50% en raison d’une hausse du nombre de cas de Covid-19 et des hospitalisations dans la région de Melbourne, a annoncé jeudi, le gouvernement de l’État de Victoria.

«Cette mise à jour des règles pour l’Open d’Australie signifie que le public, les joueurs et le personnel pourront s’attendre à un événement extrêmement sûr», a affirmé la ministre du Tourisme de l’État, Jaala Pulford, dans un communiqué.

Pour ce premier tournoi du Grand Chelem de l’année, qui débute lundi, le port du masque sera obligatoire pour les spectateurs, sauf pour manger et pour boire, et des règles de distanciation devront être respectées à l’intérieur. L’an dernier, des règles similaires avaient été mises en place au départ, mais un regain de l’épidémie avait contraint les organisateurs à faire jouer la plupart des matches à huis-clos.


Mercredi 12 janvier

19h55 Brésil: pour Bolsonaro, «Omicron n'a tué personne»

Le président brésilien Jair Bolsonaro a minimisé mercredi l’augmentation vertigineuse de cas de Covid-19 avec l’arrivée du variant Omicron qui, selon les experts, pourrait prochainement surcharger à nouveau les hôpitaux.

«Omicron n’a tué personne. La personne qui est morte à Goias avait déjà des problèmes très sérieux, notamment aux poumons», a déclaré le chef de l’État dans un entretien au site Gazeta Brasil.

Ce patient de l’État de Goias (centre-ouest) a été le premier mort confirmé au Brésil du variant Omicron, selon les autorités municipales d’Aparecida de Goiania. Selon des experts, le variant serait déjà devenu majoritaire au Brésil.

18h45 France: les Yvelines suspendent l'obligation du masque en extérieur

Le tribunal administratif de Versailles a suspendu mercredi l’arrêté préfectoral rendant obligatoire le port du masque en extérieur dans le département des Yvelines (sud-ouest de Paris), une première sur le territoire français.

Saisi par des particuliers, le juge des référés a considéré que cette «obligation ne pouvait être imposée qu’à condition que la situation épidémiologique locale le justifie et que le port du masque soit limité aux lieux et aux heures de forte circulation», peut-on lire sur le communiqué. Il a ainsi estimé que la mesure portait «une atteinte excessive, disproportionnée et non appropriée (...) à la liberté individuelle».

17h05 «Omicron reste un virus dangereux», dit le patron de l'OMS

Le variant Omicron, qui se propage à un rythme que le monde n'a pas connu depuis le début de la pandémie de Covid-19, «reste un virus dangereux» même s'il provoque des symptômes moins sévères, a mis en garde le patron de l'OMS mercredi.

«Bien qu'Omicron provoque des symptômes moins sévères que Delta (ndlr, le variant jusque-là dominant), il reste un virus dangereux, en particulier pour ceux qui ne sont pas vaccinés», a déclaré le directeur général de l'organisation Tedros Adhanom Ghebreyesus, en conférence de presse.

14h30 Thaïlande: droit d'entrée de 9 dollars pour les visiteurs étrangers

La Thaïlande, qui cherche à soulager son secteur du tourisme ravagé depuis la pandémie, va introduire un droit d'entrée de 9 dollars pour les visiteurs étrangers, ont annoncé mercredi, les autorités.

Cette taxe sera mise en place à partir d'avril, pour financer la gestion des attractions touristiques et couvrir l'assurance-accident de certains vacanciers incapables d'acquitter eux-mêmes les frais, a indiqué à l'AFP Yuthasak Supasorn, gouverneur de l'Autorité du Tourisme de Thaïlande.

Elle sera incorporée dans les tarifs aériens, a précisé le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, dans un communiqué.

12h40 La Russie n’a que deux semaines pour se préparer

La Russie, pays le plus endeuillé d’Europe par le Covid-19, qui sort à peine d’une vague particulièrement meurtrière causée par le variant Delta, ne dispose que de deux semaines avant d’être frappée à son tour par le variant Omicron, a estimé, mercredi, le président russe, Vladimir Poutine, appelant à accélérer le dépistage et la vaccination.

La Russie a enregistré plus de 87 000 morts liées au Covid-19 en novembre, selon le décompte de l’agence nationale des statistiques Rosstat, un record mensuel qui portait à plus de 600 000, à fin novembre, son bilan total des décès. Ces chiffres sont bien supérieurs à ceux du gouvernement, qui reposent sur une définition très restrictive des morts dues au coronavirus, et qui faisaient état, mercredi, de 318 432 décès.

12h37 Davantage de tests pour éviter de fermer des écoles américaines

Les États-Unis vont accroître de 10 millions le nombre de tests de dépistage du Covid-19 à destination des écoles, afin de pouvoir les garder ouvertes, alors que la vague de contaminations menace de rendre inéluctable un retour au télétravail, a annoncé la Maison Blanche.

«Ces tests additionnels vont aider à garder les écoles ouvertes», a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué. «Nous savons comment faire en sorte que les écoliers et le personnel soient en sécurité grâce à la vaccination, les rappels, le port du masque en intérieur, la distanciation sociale, la ventilation et la mise en place des tests de dépistage».

Environ 4% des écoles des Etats-Unis ont dû déjà fermer en raison de la vague de contaminations. Malgré un nombre d’hospitalisations record, les Etats-Unis pourraient être «au seuil» d’une période de transition, après laquelle il deviendra possible de «vivre avec» le virus, a estimé mardi le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire.

12h13 Des Rwandais fuient la vaccination contre le Covid

Une centaine de Rwandais sont arrivés ces derniers jours en République démocratique du Congo en affirmant fuir la vaccination contre le Covid-19, souvent obligatoire dans leur pays, a-t-on appris mercredi de sources locales. Ils sont venus par petits groupes en pirogues dans le sud de l’île d’Idjwi, située sur le lac Kivu, frontalier du Rwanda et de la RDC, où les autorités cherchent toutefois à identifier formellement leur profil et les raisons de leur venue.

«Nous avons déjà enregistré au moins 100» de ces personnes, a indiqué à l’AFP Karongo Kalaja, administrateur du territoire d’Idjwi. «Ils arrivent mais jusque là on ne connaît pas les vraies raisons pour lesquelles ils fuient leur pays», a-t-il ajouté.

10h45 Rappel de vaccin Covid: entre 500 et 700 000 passes possiblement désactivés samedi

Entre 500 000 et 700 000 personnes qui n'ont pas fait leur rappel de vaccin contre le Covid-19 risquent théoriquement de voir leur passes sanitaire désactivé samedi, un nombre toutefois sans doute surestimé, a indiqué mercredi le ministre de la Santé.

«On a à peu près entre 500 et 700 000 (personnes) qui, il y a deux jours n'avaient pas encore reçu leur rappel», a déclaré Olivier Véran sur franceinfo, en soulignant toutefois que le nombre de pass désactivés à cette date-butoir serait sans doute inférieur. «Parmi ces 500 à 700 000, il y en a un nombre conséquent qui ont présenté une infection et qui n'ont pas encore mis la preuve de leur infection dans leur système Tous Anti Covid», ce qui prolonge la validité de leur passe, a-t-il ajouté.

9h26 En France, les hospitalisations sont encore en hausse

La pression due à la cinquième vague de Covid s’accentue encore sur les hôpitaux français, qui accueillent plus de 23 000 patients – dont près de 4 000 en soins critiques – contre environ 19 600 la semaine dernière, selon les autorités.

Comme dans de nombreux pays, les infections ont connu en France une progression fulgurante, sous la poussée du variant Omicron, extrêmement contagieux. Mais il s’avère moins dangereux que les précédents variants du virus et les patients qu’il contamine restent moins longtemps à l’hôpital que ceux infectés par le variant Delta, selon le gouvernement français. Le nombre de nouveaux cas confirmés s’élève à 368 149, un nouveau record si l’on ne prend en compte que les relevés communiqués chaque soir.

8h53 Deux cents ans de quarantaine pour Cathay Pacific

Cathay Pacific a déclaré mardi que ses équipages ont passé un total de 73 000 nuits – l’équivalent de 200 ans – en quarantaine l’année dernière, dans un contexte difficile pour la compagnie aérienne, qui se bat pour continuer à assurer des vols malgré la politique sanitaire draconienne de Hong Kong.

Patrick Healy, le président de la compagnie, a remercié dans un message vidéo l’ensemble du personnel pour les sacrifices auxquels ils ont consenti, les mesures particulièrement strictes du territoire contre le Covid-19 les séparant souvent pendant des semaines de leur famille.

7h10 Le Québec va taxer les non-vaccinés

Le Québec, province canadienne fortement touchée par la vague Omicron, va mettre en place dans les prochaines semaines une nouvelle taxe – appelée «contribution santé» – qui touchera uniquement les personnes non vaccinées contre le Covid-19.

«On travaille sur une contribution santé» pour «tous les adultes qui refusent de se faire vacciner» car ils représentent «un fardeau financier pour tous les Québécois», a déclaré mardi, le Premier ministre québécois, François Legault. Selon lui, les 10% de Québécois qui n’ont reçu à ce jour aucune dose de vaccin ne doivent pas «nuire» aux 90% qui se sont fait vacciner.

«Ce n’est pas à l’ensemble des Québecois de payer pour ça», a-t-il martelé, lors d’une conférence de presse, précisant que le gouvernement de la province francophone souhaitait que cela représente un «montant significatif». Le Premier ministre québécois a expliqué que ces 10% d’adultes non vaccinés représentaient 50% des personnes en soins intensifs, évoquant une situation «choquante».

6h46 Le Pérou enregistre un nouveau record de contaminations

Le Pérou a enregistré, mardi, un nouveau record de 24 288 nouveaux cas de Covid-19 en 24h, dont son ministre de l’Économie, Pedro Francke, testé positif, selon le ministère de la Santé. Le précédent record remontait à dimanche avec 17 128 contaminations en une journée, selon les données officielles. Le nombre de décès au cours des dernières 24 heures s’élève à 60 contre 30 la veille pour un bilan total de 203 157 morts depuis mars 2020.

Actuellement, 82% des nouvelles contaminations sont dues au variant Omicron dans la métropole de Lima, selon le ministère. Le Pérou a le taux de mortalité du Covid-19 le plus élevé au monde, avec 6 122 décès pour un million d’habitants, selon un bilan de l’AFP, basé sur des chiffres officiels.

5h54 Le président mexicain va «assez bien»

Le président du Mexique a déclaré mardi qu’il se sentait «assez bien» après avoir été testé la veille positif au Covid-19 pour la deuxième fois. «Je me sens assez bien, actuellement nous n’allons pas avoir besoin d’hospitalisation», a déclaré Andrés Manuel Lopez Obrador, 68 ans, qui avait reçu une troisième dose de rappel AstraZeneca, début décembre.

Andrés Manuel Lopez Obrador avait reçu un vaccin de renfort le 7 décembre, à l’ouverture de la troisième dose pour les plus de 60 ans. Il avait déjà été contaminé il y a un an. Le Mexique a enregistré mardi un nouveau nombre record de cas confirmés en une journée (33 626) avec un nombre de décès stable (162), selon les chiffre officiels.

5h08 Record de cas Covid en Argentine, mais assouplissement des isolements

L’Argentine a enregistré mardi un nouveau record de contaminations au Covid-19 en 24 heures mais a néanmoins allégé l’isolement pour les cas contact vaccinés trois fois pour ménager les «services essentiels», évoquant un «changement de paradigme».

Selon le bilan ministériel quotidien, 134 439 nouveaux cas ont été recensés soit 34 000 de plus que le précédent record qui datait de vendredi. Et 26 fois plus que les chiffres qui prévalaient encore mi-décembre (environ 5 000). Pour autant, les décès (50 en 24 heures) restent eux dans une moyenne stable sans aucune commune mesure avec l’explosion des nouveaux cas.

Le gouvernement a annoncé mardi un degré supplémentaire d’assouplissement de l’isolement: les cas contact avec 3e dose «depuis plus de 14 jours et ne présentant pas de symptômes» seront exempts d’isolement, a-t-il annoncé. Les cas contacts avec un schéma vaccinal à deux doses depuis cinq mois ou moins et eux aussi asymptomatiques pourront réduire l’isolement strict à condition de réaliser un test. Pour les non-vaccinés, l’isolement de dix jours reste obligatoire.

5h Menaces de mort: Fauci accuse un républicain

Le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison-Blanche sur le Covid-19, a accusé mardi un sénateur républicain d’encourager les «détraqués» le menaçant de mort, en entretenant des mensonges à son propos.

La nouvelle passe d’armes entre le sénateur du Kentucky Rand Paul et l’immunologue, qui se sont déjà affrontés par le passé, s’est déroulée lors d’une audition d’une commission du Sénat américain portant sur la gestion de la pandémie.

«Davantage de gens sont morts sous le président Biden que sous le président

(L'essentiel)