Au Luxembourg

18 novembre 2020 10:44; Act: 18.11.2020 12:04 Print

Les tests Covid dans les classes ont démarré

LUXEMBOURG - Les équipes mobiles ont débuté le dépistage du coronavirus directement dans les écoles et lycées. Notre reportage ce mercredi à Junglinster.

storybild

Pour gagner du temps face à la recrudescence du Covid, des équipes mobiles se rendent désormais directement dans les établissements scolaires pour tester les cas contacts. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi matin, les jumelles Safa et Marwa, 16 ans, patientaient avec les autres élèves de leur classe du Lënster Lycée de Junglinster, à l'infirmerie pour un dépistage au coronavirus. Pour gagner du temps face à la recrudescence du Covid, des équipes mobiles se rendent désormais directement dans les établissements scolaires pour tester les cas contacts. «C'est pratique, apprécient les jumelles, comme ça les parents n'ont pas à nous emmener nous faire tester après les cours, et on gagne du temps pour étudier et aller au sport le soir».

En coulisse, l'organisation est au cordeau. «Nous avons été prévenus avant-hier soir qu'une équipe mobile viendrait aujourd'hui, relate Mike Borschette, le directeur adjoint. Deux classes actuellement à l'isolement sont concernées, il a fallu prévenir les parents de quarante élèves et autant d'enseignants».

On a le choix, nez ou bouche

Les équipes mobiles sont composées de douze binômes, une personne pour l'administratif et une pour les prélèvements. Aujourd'hui, elles seront déployées dans une dizaine d'établissements à travers le pays. Chacune reçoit le matin un kit avec les tenues de protection et le matériel de tests. À l'infirmerie, Carole, de l'équipe mobile, demande à Safa si elle veut faire le prélèvement par le nez ou la bouche. «On leur laisse le choix», explique-t-elle. «Les jeunes, et surtout les enfants, ont parfois un peu peur, mais ils sont toujours très sages et appliqués», commente-t-elle.

Les prélèvements partiront ensuite au Laboratoire national de santé (LNS) pour les analyses. «Le but est d'avoir les résultats en moins de 24h, explique Friedrich Mühlschlegel, le directeur du LNS. Nous avons étendu nos horaires et nous travaillons tard dans la soirée si nécessaire».

(L'essentiel/Séverine Goffin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marty McFly le 18.11.2020 11:55 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce obligatoire pour un enfant de 8 ans ?? car normalement l'accord des parents devraient être obligatoire si je ne me trompe pas ?? quelqu'un peut me répondre ..

  • virginie le 18.11.2020 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petite rectification: cela n’a pas commencé aujourd’hui. Mon fils a été testé à l’école ce lundi (résultats reçus le mardi matin) ainsi que toute sa classe. Nous avions reçu l’information (ordonnance et décharge pour enfant mineur) dès le samedi.

  • Bravo le 18.11.2020 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une super initiative de l'état luxembourgeois.

Les derniers commentaires

  • luxo le 18.11.2020 22:50 Report dénoncer ce commentaire

    Bien sur aucun test de surpoids, ni du taux de sucre dans le sang. Le ministère de l'agriculture n'a toujours pas arrêté la distribution gratuite du lait dans les écoles et les boissons et friandises sucrées ne sont toujours pas interdit dans les écoles.

    • Cynthia le 19.11.2020 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      Mais pourquoi ce serait interdit ? Parce que certains élèves ne savent pas résister ? Ils doivent apprendre, d'autres élèves ont peut-être besoin de sucreries après le cours de gym par exemple

    • Comment??? le 19.11.2020 09:59 Report dénoncer ce commentaire

      Le lait ? C'est bon pour la santé, c'est une boisson naturelle, parfaitement dosée, pas grasse ni sucrée, avec plein de calcium... Rien à voir avec les sucreries et autres causes du surpoid et complications de santé.Et puis il serait temps de prendre ses responsabilités : c'est votre santé, ce n'est quand même pas à l'Etat de vous dire ce qu'il faut manger.

  • Kabrital le 18.11.2020 20:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le dépistage n’est pas obligatoire même en cas de cas contact. Sauf que dans ce cas (si cas contact) il faut rester en quarantaine obligatoire 14jours. Maintenant que les enfants sont testés...les chiffres vont bondir bien évidemment. On le voit déjà dans les crèches...donc à l’école ce sera pareil

  • Prof le 18.11.2020 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas légal pour les mineurs sans l'accord des parents.

  • ???? le 18.11.2020 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    "Carole, de l'équipe mobile", est-ce un médecin ?

    • Lindsay le 18.11.2020 17:19 Report dénoncer ce commentaire

      Mangez des fruits et des légumes ! Vivez sain. Faites du sport.

    • Pierre le 18.11.2020 18:56 Report dénoncer ce commentaire

      @Lindsay Vous avez raison !! Sauf que cela n'a rien à voir dans ce forum ...

  • akyr le 18.11.2020 13:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut à tout prix trouver beaucoup de positif pour maintenir la peur - la Cosa Nostra agit de la même façon