Coronavirus en Espagne

25 mars 2020 22:26; Act: 26.03.2020 12:32 Print

Des patients s'échappent des hôpitaux débordés

Les pénuries de personnel et de matériel contribuent au lourd bilan de l'épidémie, désormais plus élevé qu'en Chine.

storybild

Des images de malades à même le sol ont choqué l'opinion. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Ni les soignants ni la police n'avaient besoin de cela. Plusieurs patients atteints du Covid-­19 ont fui les hôpitaux. Les derniers cas ont été signalés à Leganés et Benidorm, forçant les autorités à déployer d'«énormes efforts» pour les retrouver et les ramener, a expliqué mardi José Angel Gonzalez, chef de la police nationale.

La situation dans les hôpitaux, notamment à Madrid, est décrite comme critique. Des vidéos circulent, montrant des patients installés à même le sol, parfois dans des couloirs. Le personnel de santé est décimé par la contamination de 5400 professionnels. Le directeur du centre d'alertes sanitaires, Fernando Simon, a reconnu que ces cas d'infection étaient dus en partie au manque d'équipements de protection.

Seniors abandonnés, faute de personnel

En réaction, le gouvernement a lancé un appel à l'aide à l'OTAN et commandé auprès de Pékin pour 432 millions d'euros de matériel sanitaire. Pendant ce temps, les autorités madrilènes ont monté à la hâte un hôpital de campagne de 5 500 lits dans le Palais des expositions et une morgue dans une patinoire.

L'épidémie est par ailleurs en train de causer une hécatombe dans les maisons de retraite, où des militaires chargés de désinfecter les lieux ont retrouvé des résidents sans vie, abandonnés faute de personnel. Le gouvernement a promis des sanctions.

Entre mardi et mercredi, 738 personnes ont succombé au Covid-19 dans le pays, un chiffre proche du bilan quotidien en Italie. Avec 3 434 morts, le nombre total de décès en Espagne a dépassé celui de la Chine. 

(L'essentiel/arg/ete/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 26.03.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    chacun a le droit de rester en milieu hospitalier, où on peut attraper un tas d'autres bestioles, ou de rentrer chez soi. Tant que l'on reste à son domicile et ne contamine pas les autres, tant que l'on charge une autre personne de faire ses sorties-achats.

  • Phi le 26.03.2020 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Responsable pour les catastrophes sanitair sont nos Dirigents politique , car 25 années de tj plus diminué les budgets pour la santé nous à amené dans cette crise et ils sont entrain a monté une deuxième plus grave encore pour les plus démunies .

  • murdok le 26.03.2020 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A force de restrictions dans les budgets médicaux il est impossible de faire face en cas de catastrophe en Allemagne il y a 4 fois plus de respirateurs quand FRANCE les L‘Europe doit venir en aide à l’Espagne on entend pas parler du Portugal comment vont ils ?

Les derniers commentaires

  • Phi le 26.03.2020 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Responsable pour les catastrophes sanitair sont nos Dirigents politique , car 25 années de tj plus diminué les budgets pour la santé nous à amené dans cette crise et ils sont entrain a monté une deuxième plus grave encore pour les plus démunies .

  • Eng Honte le 26.03.2020 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    " commandé auprès de Pékin pour 432 millions d'euros de matériel sanitaire." La Chine pourrait bien leur donner gratuitement, car c'est de chez eux que tout est parti!!!

  • murdok le 26.03.2020 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A force de restrictions dans les budgets médicaux il est impossible de faire face en cas de catastrophe en Allemagne il y a 4 fois plus de respirateurs quand FRANCE les L‘Europe doit venir en aide à l’Espagne on entend pas parler du Portugal comment vont ils ?

  • Pancho Villa le 26.03.2020 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Le seul qui mérite des sanctions est le gouvernement espagnol, qui a nié le problème jusqu'à il y a une semaine. Il a fallu attendre que la femme du premier ministre tombe malade pour que ça commence à bouger!!

  • Didier le 26.03.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Les gens qui perdent un poumon ou meurent après avoir attendu comme ça dans des hopitaux surcharges devraient recevoir un remboursement des impôts qu'ils ont payé durant les dernières années

    • vox populis le 26.03.2020 23:04 Report dénoncer ce commentaire

      le personnel devrait être exonéré d impôts , ils donnent leur vie pour un salaire de misère