Julia Paredes

26 mars 2020 07:23; Act: 26.03.2020 09:57 Print

«À la maison on vit un véritable enfer!»

Julia Paredes doit vivre son confinement avec Maxime, père de sa fille, dont elle s'est séparée. La starlette de téléréalité n'en peut déjà plus.

storybild

Julia et son ex-copain Maxime sont parents d'une petite Luna, âgée de 3 ans. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Julia Paredes est au bout du rouleau. Dans le cadre du confinement en France, imposé le 17 mars 2020, à cause de l'épidémie, la starlette de téléréalité et son ex, Maxime Parisi, se sont réunis dans le même appartement pour le bien de leur petite Luna, 3 ans. Mais cette cohabitation est devenue un enfer pour la jeune maman et sa fille. «Ce confinement n'est vraiment pas cool pour le moment. Vivement qu'il parte parce que là on n'en peut plus. On aimerait toutes les deux qu'il rentre chez lui, mais il ne veut pas. C'est très compliqué pour nous, vraiment», s'est plainte Julia sur Snapchat, lundi.

Comme si cela ne suffisait pas, Luna est malade depuis quelques jours. Au lendemain de son coup de gueule, la jeune maman l'a donc emmenée chez le pédiatre pour savoir si elle était atteinte du coronavirus. Dans la salle d'attente, l'ex-candidate des «Anges 7» en a profité pour répondre à ceux qui la trouvent trop dure avec son ex-copain. «Croyez-moi, à la maison on vit un véritable enfer! Et arrêtez avec vos «tu n'as pas honte de dénigrer le père de ta fille», vous ne savez même pas le quart!» s'est justifiée la Française de 30 ans, qui a vécu deux ruptures dans sa relation avec Maxime, l'une en 2018 et l'autre un an plus tard.

Avant de débarquer chez son ancienne compagne, le champion de bodybuilding s'était exprimé sur Instagram à ce sujet. «Je vais retrouver ma Louve. Julia et moi avons décidé de rester soudés et de nous réunir pour ce confinement. Le président a bien raison c'est la guerre! Enfermé quinze jours avec mon ex, ça promet!». Il ne croyait pas si bien dire...

(L'essentiel/lja)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • benvoyons le 26.03.2020 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ces tristes personne ont rien d autres a confier que leur vie quel monde cruel ....

  • lolo le 26.03.2020 07:44 Report dénoncer ce commentaire

    sans deconner, y a des baffes qui se perdent, je vais penser a leur condition de vie toute la journée, ; ) telerealite de M...., montrez nous plutôt des de Funes

  • Duchesse de Montmirail le 26.03.2020 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    « On voudrait toutes les 2 qu’il parte » non un enfant veut que ces 2 parents soient là pour lui.

Les derniers commentaires

  • la trois le 26.03.2020 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ici aussi on en a rien à F..tre. laissez ces articles au torchons pour débiles. on veut du journalisme de qualité!

  • Smrbul le 26.03.2020 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Que faisait-elle dans la salle d'attente du médecin?? Elle connait pas les consignes? quelle quetche!

  • stlux le 26.03.2020 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu est ce qu on s enfout, je la connais même pas!!!

  • Sandra le 26.03.2020 11:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres gens... Moi je savoure ce confinement avec mon mari et mes enfants... pas de stress, on apprécie le temps qui passe à défaut de courir derrière comme d’habitude. Voyons le positif en ces temps incertains.

  • cruaté visuelle et auditive le 26.03.2020 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    reflet de la mentalité d'aujourd'hui ou on s'intéresse de gens nazes, qui font n'imp et disent n'imp et se font idolatrer pour. n'avons nous pas d'autres soucis que d'entendre les bobos d'une nullité ? Pourtant en confinement l'activité social media est en boom sans précedent