Coronavirus au Luxembourg

08 juillet 2020 07:00; Act: 08.07.2020 12:26 Print

«Appel à volontaires pour la deuxième vague»

LUXEMBOURG - En parallèle à la hausse des infections, des bénévoles ont été contactés ces dernières heures. «L'essentiel» a pu consulter le message.

storybild

Les destinataires d'un message du gouvernement doivent faire part de leur «éventuelle disponibilité pour participer à une réserve sanitaire». (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Peu importe comment on l'appelle, retour des infections, deuxième vague, rebond... Ces derniers temps, le Luxembourg enregistre chaque jour un nombre plutôt élevé de nouvelles contaminations au coronavirus. Cette hausse de cas inquiète et, surtout, elle confirme que le virus circule toujours alors que l'été est là.

Ces dernières heures, de nombreux bénévoles et volontaires qui se sont investis depuis mars dans cette crise sanitaire ont d'ailleurs été contactés par les autorités pour faire part à nouveau de leur «éventuelle disponibilité». Rappelons que beaucoup de ces personnes étaient mobilisées dans les quatre centres de soins avancés installés à travers le pays, lesquels ont cessé leur activité entre fin mai et mi-juin avec le recul, à l'époque, de l'épidémie.

Prudence et anticipation

L'essentiel a pu prendre connaissance du message adressé à ces bénévoles et émanant des services du ministère de la Santé. «Appel à volontaires pour la deuxième vague Covid-19», peut-on lire en objet. Les destinataires doivent faire part de leur «éventuelle disponibilité pour participer à une réserve sanitaire».

L'un de ces bénévoles, sollicité par L'essentiel et sous couvert d'anonymat, y voit de la «prudence et de l'anticipation». «En demandant au préalable les disponibilités, je trouve que c'est une bonne gestion de la crise», confie-t-il, rappelant que les réserves sanitaires et les solutions alternatives visent à éviter au maximum «l'engorgement des hôpitaux».

Face à la recrudescence des contaminations et à quelques débordements ces derniers jours, le gouvernement luxembourgeois a d'ores et déjà multiplié les appels à la responsabilité. En février et mars, puis après, sa façon de gérer les événements avait été plutôt saluée par les autres pays.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FFP2 le 08.07.2020 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Des volontaires? Au lieu d'appliquer des amendes, obligez plutôt les fêtards et les allergiques aux masques à aller travailler dans les hôpitaux comme correction. Peut-être qu'en voyant les conséquences ils commenceront à prendre le virus au sérieux!

  • Adulte responsable ! le 08.07.2020 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    A un moment donné il va falloir trouver un juste milieu entre ceux qui paniquent chez eux en télétravaillant en crocs et ceux qui ne peuvent pas arrêter de se toucher dans les lieux publics sans masque. Les gens doivent apprendre à rester raisonnable et commencer à appliquer ce qui est possible de faire et de ne pas faire. Ce n'est pas parce qu'il y a une pandémie que nos droits ont été soit disant bafoués. Prenez vos masques votre gel hydroalcoolique ce n'est pas la fin du monde. Comportez-vous en adultes responsables et arrêtez aussi avec vos théories complotistes de tout bord !

  • Frappant le 08.07.2020 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    Bétail à smartphone n'a pas accepté les règles de la distanciation physique.

Les derniers commentaires

  • liberté le 09.07.2020 09:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a pas de deuxième vague. Ce sont les résultats des tests que l’on publie. D’accord qu’il faut se protéger, mais certains pays de l’Europe non-unifiée réussissent à faire face à ce virus en demandant à leurs citoyens de tenir leur distance et de porter un masque en public, c’est aussi simple et efficace que cela. Ce sont les politiques, responsables de cette « pandémie » qui maintiennent cette psychose et ce tant que le système de contrôle n’est pas en place. ((Tout ce que nous divulguons sur les réseaux est analysé et leur donne une longueur d’avance. C’est aussi ça l’esclavage moderne.)) Le sentiment de liberté d’avant l’ère informatique est bien loin.. Enfin, le sujet est vaste... Enfin je m’égare.... enfin, je m’inquiète pour notre génération future....

    • @liberté le 09.07.2020 12:46 Report dénoncer ce commentaire

      non pas d'accord avec vous ce ne sont pas les politiciens mais les média qui sèment la panique!

    • Tres simple le 09.07.2020 13:13 Report dénoncer ce commentaire

      Des pays arrivent peut etre a faire porter le masque, c est simple et efficace. Sauf que ca n a pas l air d etre assez simple a luxembourg, de moins en moins de gens le portent. Donc ce n est pas efficace. Et ca, ce n est pas la faute des politique, mais la faute des gens.

  • Eschkobar le 09.07.2020 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on est capable d'aller dans l'espace mais incapable de soigner les citoyens. capable de construire des bombes atomiques , capable de s'enrichir sur la misère humaine capable s'appauvrir des pays , capables de faire des guerres sans raisons et incapables de trouver une solution a un virus

    • @Eschkobar le 09.07.2020 08:55 Report dénoncer ce commentaire

      ben non la solution est déjà là c'est de nous immuniser!

    • @Eschkobar le 09.07.2020 13:15 Report dénoncer ce commentaire

      Comprendre le vivant est infiniment plus complexe que d envoyer une fusee dans l espace. Les lois de la physique sont toujours les memes, alors que la reaction a un virus ou a un medecament varie avec chaque patient.

  • Tome le 09.07.2020 01:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est fou de voir que c est souvent les mêmes qui disent vouloir rester en télétravail pour minimiser les risques que l on retrouve aussi dans les bars.

    • Emot le 09.07.2020 09:15 Report dénoncer ce commentaire

      Ils veulent rester en télétravail pour minimiser le travail et maximiser les bars...

  • marley le 08.07.2020 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et il n y a pas eut d épidémie de VIH !!!!! Quelle belle logique vous avez !!!!! Alors cherchez d autres arguments mais vous n’en avez pas d autre !!!! Car ce que je dis est tout simplement vrai !!!

    • @marley le 09.07.2020 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      Raisonnement par l absurde, vous connaissez? Rebelle dit au tout debut de l epidemie de covid vous ne mettiez pas de masque et vous n avez pas ete contamine, donc c est pas la peine d en mettre. J ai remplace covid par hiv, et masque par preservatif, et vu votre reaction, vous trouvez le raisonnement de rebelle stupide. Moi aussi. Rebelle a juste decouvert que quand il y a 4 cas, il y a moins de risque d etre contamine que quand il y en a 4000. Ca vaut le prix Nobel

  • marley le 08.07.2020 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle comparaison avec le VIH vraiment n importe quoi !!! On a été confiné pour le VIH ???? Réfléchis donc un peu