Vaccin contre le Covid

14 septembre 2021 07:31; Act: 14.09.2021 09:35 Print

Au Portugal, un soldat pour «gagner la guerre»

Le vice-amiral, Henrique Gouveia e Melo, pilote la vaccination contre le Covid au Portugal. En treillis, l'homme est populaire mais placé sous protection policière.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Parmi les champions du monde de la vaccination contre le Covid-19, le Portugal doit une bonne partie de son succès à la rigueur et au sang-froid de l'officier de marine en treillis chargé de mener à bien cette mission. Applaudi à son arrivée pour une visite dans un centre de vaccination de la commune de Seixal, dans la banlieue sud de Lisbonne, le vice-amiral Henrique Gouveia e Melo est devenu en quelques mois une personnalité très populaire.

«Il fait un excellent travail ... C'est grâce à lui si le Portugal est devenu un bon élève!», affirme Roseane Santos, venue accompagner son fils adolescent qui devait prendre sa deuxième dose de vaccin. «Je ne suis que la pointe de l'iceberg», assure toutefois, modeste, ce sous-marinier âgé de 60 ans au physique imposant et à la barbe grisonnante. Avec 80% de sa population d'environ dix millions d'habitants déjà entièrement vaccinée, le pays est au coude à coude avec Malte en tête de la course mondiale à l'immunisation contre le Covid-19.

Polémique avec son prédécesseur

«Nous les Portugais, (...) nous avons le sens de la communauté quand nous sommes attaqués. Nous avons été attaqués par un virus qui a détruit nos vies et nous réagissons de la meilleure manière: unis pour vaincre cette pandémie ensemble», explique cet ancien porte-parole de la marine. Pourtant, la partie n'était pas gagnée quand il a été nommé, début février, au poste de coordinateur de l'équipe en charge de la campagne de vaccination.

Son prédécesseur avait été contraint de démissionner sur fond de polémique autour de listes de personnes à vacciner en priorité, au détriment de soignants de première ligne. Rassurés par la rigueur d'un militaire, les Portugais ont pu témoigner de son flegme lorsque le vice-amiral Gouveia e Melo a essuyé stoïquement les injures lancées devant les caméras de télévision par un groupe de militants antivaccin.

Sous protection policière

«Ils ont droit à leur opinion, mais pas de bousculer ou de contraindre les gens», avait-il dit, droit dans ses bottes, au sujet de ceux qui venaient de le traiter d'«assassin» à l'entrée d'un centre de vaccination. Suite à cet incident survenu à la mi-août, alors que les adolescents commençaient à être vaccinés à partir de 12 ans, l'officier a été placé sous protection policière. Et quand les médias locaux lui prédisent un avenir en politique, il écarte l'idée d'emblée en disant vouloir retrouver son «anonymat» aussi vite que possible.

«Je n'enlèverai mon treillis que lorsque nous aurons gagné la guerre», a-t-il toutefois promis, alors que le Portugal devrait atteindre les 85% de la population totalement vaccinée vers la fin du mois, et avancer alors vers un nouvel allègement des restrictions sanitaires. Parmi les premiers pays européens à être atteints par le variant Delta, le Portugal a maîtrisé la plus récente vague de la pandémie en accélérant sa campagne de vaccination afin d'administrer jusqu'à 100 000 doses par jour.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le bon gars le 14.09.2021 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que certains dirigeants prennent note de ceci. Il n'y pas meilleur qu'un haut-gradé de l'armée pour coordonner le tout. Ils sont habitués à la rigueur et la logistique, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de politiciens.

  • realite le 14.09.2021 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @le bon gars beaucoup de politiciens et militaire ont oubliés que c’est le peuple qui a tout pouvoir s il est rassemblé !!!

  • JP L le 14.09.2021 08:57 Report dénoncer ce commentaire

    Même chose en Italie où le général des chasseurs alpins Figliuolo mène avec succès ce combat où les politiciens et hauts fonctionnaires s’étaient embourbés.

Les derniers commentaires

  • byby le 14.09.2021 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème c’est ne pas le militaire c’est que le gouvernement ne donne autant l’argent comme ici les gens volant travailler e les portugais sont responsables

  • byby le 14.09.2021 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luis tu parles sans le savoir dis rien fais du tricot au lieu

  • corompus le 14.09.2021 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    avec la PUB il prend des bon cheque pour faire de la vaccination expérimental

  • packtiech le 14.09.2021 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut applaudir maintenant? Il obtient une médaille maintenant par Big Pharma?

    • Fouchiee le 14.09.2021 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      Il touche une commission à chaque vaccination surement. C'est le cas aux USA, ou les assureurs paient un certain montant par vaccination complète.

    • Paulo le 15.09.2021 16:45 Report dénoncer ce commentaire

      Et vous, les anti? vous etes paies pour qui???

  • JAMnM le 14.09.2021 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @luis. Faut revoir l’histoire du portugal apres 1974. La droite aussi au povoir depuis 1974 , c’est toi que dit du n’importe quoi. Quelle tristesse. Pour ton information , c’est la droite (CDS) que a assassiné ton bien aimé première ministre Sá Carneiro. Ça te dit rien? Le peuple a déjà se réveiller le 25 Avril 1974!