Nouvelle-Zélande

05 octobre 2020 07:34; Act: 05.10.2020 10:08 Print

Auckland a «de nouveau battu le virus»

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, a annoncé que l’épidémie de coronavirus était à nouveau sous contrôle, après douze jours sans nouveau cas.

storybild

Jacinda Ardern a aussi affirmé qu’il ne fallait pas que la Nouvelle-Zélande s’endorme sur ses lauriers. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a annoncé lundi, la levée des restrictions ordonnées à Auckland pour contrer la seconde vague épidémique, affirmant que son pays avait «de nouveau battu le virus».

La première vague de coronavirus avait vraisemblablement été complètement endiguée fin mai à la faveur d’un strict confinement national. Et l’archipel a enregistré dans la foulée une remarquable série de 102 jours sans contamination locale. Mais un nouveau foyer épidémique a été découvert en août dans la plus grande ville du pays, ce qui a poussé les autorités à ordonner pour le million et demi d’habitants d’Auckland, un nouveau confinement qui a duré trois semaines, jusque début septembre.

Aucun nouveau cas n’ayant été confirmé dans la grande ville de l’Île du Nord depuis douze jours, Jacinda Ardern a affirmé que l’épidémie était désormais sous contrôle et salué les habitants qui ont dû endurer un nouveau confinement. «Les habitants d’Auckland et les Néo-Zélandais s’en sont tenus à un plan qui a désormais fonctionné deux fois. Et ils ont de nouveau battu le virus», s’est félicitée la dirigeante travailliste.

25 décès et moins de 1 900 cas

Un succès qui tombe pour elle à point, puisque les électeurs sont appelés à renouveler le Parlement, le 17 octobre. Elle est donnée largement favorite pour rester à la tête du gouvernement. Jacinda Ardern a ajouté qu’à compter de mercredi soir, Auckland serait ramené au niveau 1 de l’alerte sanitaire, qui est celui en vigueur pour le reste du pays.

Cela fait qu’il n’y a plus aucune restriction en matière de rassemblement public. Une des conséquences notables est que le deuxième test-match de rugby entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie, comptant pour la Bledisloe Cup - compétition annuelle entre les All Blacks et les Wallabies - pourra se tenir le 18 octobre à l’Eden Park d’Auckland, devant un stade comble. «C’est une nouvelle positive», s’est félicitée dans un communiqué la fédération New Zealand Rugby. Le premier test-match se déroulera dimanche à Wellington.

L’archipel du Pacifique Sud, qui compte cinq millions d’habitants, n’a enregistré que 25 décès dus au Covid-19 et moins de 1 900 cas. On dénombrait encore lundi 40 cas actifs de coronavirus. Mais Jacinda Ardern a aussi affirmé qu’il ne fallait pas s’endormir sur ses lauriers, en déplorant une moindre utilisation de l’application officielle de traçage du Covid-19, et une baisse du nombre de tests. «Un retour du virus n’est pas la seule chose qui nous inquiète, il y a aussi un retour de la complaisance», a tonné Jacinda Ardern.

(L'essentiel/AFP/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dejan le 05.10.2020 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    Elle fait partie du Système. Ne pas lui faire confiance. Elle est aux ordres.

  • TontonB le 05.10.2020 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Facile ... suffit de ne pas tester

  • Comme quoi le 05.10.2020 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si on respecte les restrictions à la lettre: 1. ca ne dure pas longtemps. 2. il n'y a plus besoin de restrictions. 3. Peu de morts 4. pas de blocage prolongé de l'economie. Finalement, les protestations d'enfants capricieux et les rassemblements anti masque, c est le meilleur moyen de rendre son port necessaire pour de longs mois encore.

Les derniers commentaires

  • Dejan le 05.10.2020 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    Elle fait partie du Système. Ne pas lui faire confiance. Elle est aux ordres.

    • @Dejan le 05.10.2020 18:38 Report dénoncer ce commentaire

      pffff je ne dirais pas cela mais on fait tout pour ne pas avoir d'infections et on détruit en même temps son économie...

  • TontonB le 05.10.2020 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Facile ... suffit de ne pas tester

  • Hyacinte le 05.10.2020 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Jacinda tu as de beaux yeux.

  • Comme quoi le 05.10.2020 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Si on respecte les restrictions à la lettre: 1. ca ne dure pas longtemps. 2. il n'y a plus besoin de restrictions. 3. Peu de morts 4. pas de blocage prolongé de l'economie. Finalement, les protestations d'enfants capricieux et les rassemblements anti masque, c est le meilleur moyen de rendre son port necessaire pour de longs mois encore.

    • @Comme quoi le 05.10.2020 14:31 Report dénoncer ce commentaire

      ben non c'est faux! Le virus ne s'est pas volatilisé et de cette manière ils ne peuvent plus autoriser leurs citoyens de quitter l'île et ils ne peuvent plus accueillir des touristes. En plus cela a un impact sur la croissance économique d'un pays! Le lockdown n'est utile qu'en cas d'urgence comme c'était par exemple le cas dans certains pays de l'Europe!

    • @@Comme quoi le 05.10.2020 16:45 Report dénoncer ce commentaire

      Ben si, il a raison, mais le souci c'est que c'est bien plus faisable pour un pays aussi facilement isolable que NZ mais la logique est pareille partout. Oui, ils sont isolés sur leur archipel, mais comme le reste du monde n'a pas réussi à imposer une bonne fois des restrictions draconiennes, on en est toujours là et tout le monde y perd. On a raté l'occasion de se débarrasser du covid avec le confinement de 3 mois qui n'a pas servi à autre chose qu'éviter une saturation des hopitaux sans chercher une seconde à éliminer définitivement le virus.

    • @@@Comme quoi le 05.10.2020 18:36 Report dénoncer ce commentaire

      mais de quoi vous parlez??? on ne peut pas s'endetter à l'infini et la situation est sous contrôle au luxembourg,les hôpitaux et les réa sont vides!!