Coronavirus

30 octobre 2020 08:39; Act: 30.10.2020 10:26 Print

Bettel: «On n'y arrivera pas sans les frontaliers»

LUXEMBOURG/BRUXELLES - Les 27 dirigeants de l'UE, réunis virtuellement jeudi soir, ont évoqué la fermeture des frontières, les transferts de patients et la vaccination.

storybild

Covid oblige, le sommet européen s'est déroulé de façon virtuelle.

Sur ce sujet
Une faute?

Lors du sommet européen virtuel, il a été question de la liberté de circulation, mise à mal au printemps au début de la pandémie. La chancelière allemande Angela Merkel a appelé ses homologues à ne pas refermer leurs frontières: «Pour l'Allemagne, pays au milieu de l'Europe, il est important que les frontières restent ouvertes, que l'économie continue de fonctionner, et que nous combattions la pandémie de concert», a-t-elle déclaré, selon un communiqué de Berlin.

Une réflexion partagée par le Premier ministre Xavier Bettel: «On n'y arrivera pas, surtout dans les hôpitaux, si les frontaliers ne peuvent pas venir travailler demain», a-t-il confié à nos confrères de RTL, indiquant que si les frontières étaient fermées, les malades mourraient les uns après les autres. «Nous avons tiré les leçons de la première vague, quand le réflexe du début de la crise avait été de fermer les frontières», a estimé devant la presse le président du Conseil européen, Charles Michel.

Transferts de patients d'un pays à l'autre

Par ailleurs, l'UE va mobiliser 220 millions d'euros pour financer des transferts de patients atteints du Covid-19 d'un pays à l'autre, afin de soulager les hôpitaux surchargés par la deuxième vague de la pandémie. Pour faciliter ces transferts, les États «doivent partager des données exactes et en temps réel» via une plateforme mise en place au niveau européen, a souhaité la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. «Le bon usage des fonds exige d'avoir une bonne information», a-t-elle prévenu. Ces données, réunies via le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, recenseront les capacités en unités de soins intensifs.

Confrontés à une flambée des contaminations à travers tout le continent, les chefs d'État et de gouvernement ont été appelés par Bruxelles à mieux coordonner leurs réponses sanitaires. «Nous allons lancer une plateforme pour réunir les experts qui apportent leurs conseils aux gouvernements nationaux, afin de partager les meilleurs pratiques, d'harmoniser les recommandations scientifiques et d'éviter d'envoyer des messages contradictoires», a insisté Mme von der Leyen.

Elle a appelé à renforcer l'interopérabilité des applications de traçage nationales: trois ont déjà été connectées au «système passerelle» établi par Bruxelles en vue de les relier entre elles, et 19 applications devraient suivre. Cinquante millions d'Européens ont déjà téléchargé de tels programmes.

Coordonner les stratégies vaccinales

Les dirigeants européens se sont aussi entendus pour mieux coordonner leurs stratégies vaccinales: Mme von der Leyen a assuré que les futurs vaccins seraient disponibles pour tous les États «en même temps et aux mêmes conditions», en fonction de la taille de leur population. Pour ce faire, la Commission demande aux États de fournir leurs plans nationaux pour qu'elle s'assure que les infrastructures nécessaires sont bien prévues.

En attendant les vaccins, l'UE mise sur une campagne «massive» de tests, grâce à la généralisation de nouveaux test rapides. Cent millions d'euros ont été prévus par l'UE pour acheter et acheminer ces tests dits antigéniques.

(mc/L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jimmy le 30.10.2020 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mr. Bettel, NON, ont à pas besoin de tous les Frontaliers, ce qu'ont a besoin et tous de suite dans l'urgence, c'est de donner de meilleurs accès aux professions de soins et santé, donner la possibilité aux résidents d’accéder à ses métiers la.. ne faites pas les mêmes erreurs qu'il y a 30 ans en arrière, ou c’était un métier trop difficile d'accès, vous le voyez bien, vous êtes en train de payé le prix fort aujourd'hui avec le frontalier du secteur Santé...Il aura fallu malheureusement un Virus pour que le Gouvernement se réveille pour se secteur précis.

  • egoisme le 30.10.2020 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fallait former correctement sur place sa population dans son propre pays et lieu de courir à l étranger chercher les frontaliers , voilà le résultat . Rien comme formation à l Adem! Pourquoi?

  • frontalierwilldig le 31.10.2020 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hello pour une fois suis pour laisser les frontières ouvertes pour aller bosser, on aura plus de chance en tant que frontaliers pour se faire tester assez rapidement, le Luxembourg a investi un Max pour les résidents et les frontaliers, la moindre des choses est de lui rendre service, sauf pour les fainéants et les profiteurs du crf ( pour info j’ai des enfants entre 3 et 14 ) ça m’empêche pas d’aller bosser

Les derniers commentaires

  • val le 01.11.2020 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais l’Europe n’a jamais existé

  • val le 01.11.2020 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus de frontaliers plus de Luxembourg

  • lynn le 31.10.2020 22:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi, je reste ici! Pour le dépaysement, le soleil, la plage..... je part(ais) en vacances! Pour l’instant c’est plus vacances « doheem », mais on s’y fait. Le pays regorge d’endroits à découvrir ou redécouvrir!! Portez- vous bien!

  • Dark le 31.10.2020 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et on y arrivera pas non plus sans un reconfinement en bonne et due forme.

    • Joel le 01.11.2020 13:57 Report dénoncer ce commentaire

      En bonnet d'uniforme vous voulez dire

  • icipasjuste le 31.10.2020 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luxembourg peut être un pays indépendant. On a l’argent à payer plus cher les salaires et bon conditions de travail sans ou avec EU Luxembourg va sortir bien. Y’a que les frontaliers qui pèse beaucoup au niveau de chongki.