Coronavirus au Luxembourg

20 mars 2020 07:00; Act: 20.03.2020 10:20 Print

Comment le pays vit-​​il son confinement?

LUXEMBOURG - Comment s'adapte le Grand-Duché aux mesures de confinement? Reportage en extérieur, comme dans les commerces restés ouverts.

storybild

Les bouchons ont, eux, disparu. À l’extérieur, comme ici au Kirchberg, l’ambiance est étrange. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

«Comment ça se passe à l’extérieur», demandait jeudi après-midi, une caissière du supermarché Auchan Kirchberg, à une cliente. À l’extérieur, l’ambiance est étrange. Un mélange de détente estivale et de nervosité larvée. Sur les autoroutes il y a des voitures, des bus quasi vides, des camionnettes d’entreprises de construction parties boucler les chantiers pour vendredi, et la police. Les bouchons ont, eux, disparu.

Dans les quartiers périphériques de la capitale, des passants promènent leur chien sous un beau soleil. Au Kirchberg, le long des espaces verts, on voit passer des cyclistes, seuls ou en couple, et des joggeurs isolés, écouteurs dans les oreilles. Mais dans le centre, le bateau pirate du parc municipal gît complètement vide, ceint d’une bande rouge et blanche en interdisant l’accès.

Agents de sécurité à l'entrée

Dans la Grand-Rue, les seules âmes qui vivent sont deux ou trois sans-abris tentant de mendier une pièce auprès de rares passants masqués. À la poste, un agent de sécurité s’emporte sur des clients forcés d’attendre leur tour dehors qui se sont approchés trop près de la porte. Les commerces qui restent ouverts ont commencé à durcir leurs mesures de sécurité en ordre dispersé.

Chez ARAL, à Differdange, on n’accepte pas plus de cinq clients en même temps dans le shop. Chez Cactus comme chez POST, il y a maintenant des agents de sécurité à l’entrée pour réguler le flux des clients. Ça n’est pas encore le cas à Auchan. Les clients entrent et sortent librement. Dans les allées, il y a ceux qui ont clairement l’air dépassés avec leur liste de courses et le téléphone à l’oreille.

Et puis il y a ceux qui croisent une connaissance et tapent la discussion en respectant une distance de sécurité de 2 m. En sortant, la caissière propose du désinfectant pour les mains.

(L'essentiel/Séverine Goffin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxembourg le 20.03.2020 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    faudrait donner une prime a tout les agents de sécurité, infermiers, docteurs, caissiers,... a tout ceux qui n'ont pas cette chance de rester chez eux a l'abris. Et pas simplement une prime aux infermiers comme nous l'entendons depuis quelques jours. ce ne sont pas les seuls en mériter désoler !

  • colère le 20.03.2020 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    bonjour, Mon coup de gueule! Je suis confiné a domicile pour souci de santé, je conçoit que mon épouse travaillant en grande surface au grand duché continue son activité car on a tous besoin des uns et des autre,mais me désole de voir que les personnes venant faire leurs courses soi disant de 1 ere nécessité arrivent en couple avec enfants pour acheter des produits hors alimentation( vélo,roue,karcher...) je me pose la question si je prends la bonne décision de la laisser continuer vu le non respect des procédures. Un effort oui ! mais un petit peu de respect éviterais plus de contamination.

  • djinn le 20.03.2020 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans mon quartier, certains parents se croient en vacances. Ils sont dans la rue toute la journée avec leurs enfants. Ils ne comprennent pas les mesures du confinement ou bien ne veulent simplement pas les comprendre. Il va falloir que la Police fasse un tour dans les quartiers pour leur imposer le confinement.

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 23.03.2020 13:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment voulez-vous que les gens soient responsables sils ne sont pas éduqués un minimum pour comprendre ?

  • respect le 21.03.2020 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous travailleur frontalier en grande surface,hôpital,nettoyage,ou pleins d’autre sommes conscients que le Luxembourg nous a aider on nous offrons un emploi, alors respecter également les risques que nous prenons pour continuer a vous aider en retour et arrêtez sans cesse de nous dénigrer car malgré que bous ayons aussi besoin de nos salaire sachez que la santé n’a pas de prix Alors respectons nous et aidons nous contre ce virus et que les personnes qui ne travaille pas reste confiné car nous si on pouvez on le ferais prenez soin de vous

  • jojo le 21.03.2020 05:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On se fait que suivre ici aucune anticipation peu d’informations à part quelques affiches aucune protection disponible. Le confinement une rigolade beaucoup sont dans une bulle. Regardez le nombre de cas officialisé si on peut le dire par rapport à la taille du pays.!!!! Alerte rouge réagissez fermement svp

  • Eloise le 21.03.2020 00:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi en maison relais obligée de venir et il n'y a pas d'enfants.

  • le canard enchaîné le 20.03.2020 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    primes aux mendiants organisés