Expérimentation en France

08 avril 2021 18:38; Act: 08.04.2021 18:45 Print

Détecter le Covid en «soufflant dans le ballon»?

Au Palais des Sports de Lyon, une vaste expérimentation est en cours. Une à deux minutes pourraient suffire pour se faire dépister du Covid, à la manière d'un éthylotest.

storybild

Cette technologie pourrait donc être utilisée dans les lieux ouverts au public, lors de manifestations sportives ou culturelles, ou dans les aéroports avant l'embarquement. (photo: AFP/Jean-philippe Ksiazek)

Sur ce sujet
Une faute?

Détecter le Covid-19 en «soufflant dans le ballon», à la manière d'un éthylotest? Au Palais des Sports de Lyon, une vaste expérimentation est en cours, ouvrant des perspectives pour le retour à la «vraie vie» d'après l'épidémie. «Souffler, c'est beaucoup mieux que d'avoir un goupillon dans le nez!», s'amuse, le regard rivé sur la jauge de l'appareil, Jennifer Gaffin, 22 ans, se prêtant au jeu après être venue passer un test PCR.

À Alexandre, 10 ans, Candice Cart, assistante ingénieure, explique qu'il faut «prendre une grande inspiration». «Et après tu vas expirer de façon continue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'air dans tes poumons». Le jeune garçon était venu se faire tester dans cette vaste halle du sud de la ville car toute sa classe a été fermée pour cause de Covid. «En douceur!», s'exclame-t-il après avoir soufflé dans le tuyau.

Fiable à 95%?

«Les patients sont très intrigués et réceptifs à cette expérimentation», assure le Dr Alexandre Gaymard, virologue aux Hospices civils de Lyon, chargé du projet COVIDAir. Depuis un mois, plus de 2 800 Lyonnais ont déjà soufflé via un tuyau dans cette grosse machine, de la taille d'un frigo. Il en faudra le double pour mener à bien cette étude clinique. «Le centre de dépistage de Gerland étant assez fréquenté, on devrait atteindre notre objectif d'ici fin juin», espère le Dr Gaymard. L'objectif est de pouvoir identifier et quantifier les molécules présentes dans un échantillon d'air afin de détecter les personnes atteintes du Covid-19, en utilisant un spectromètre de masse.

Cet instrument «va séparer et observer les molécules que vous expirez. On obtient ensuite un graphique qui va être interprété par un logiciel», explique le chercheur. Les personnes participant à l'expérience ont toutes fait un test PCR en amont, afin que les deux résultats puissent être comparés en laboratoire. Si l'expérimentation devait aboutir, une à deux minutes pourraient suffire pour se faire dépister du Covid-19. Cette technologie pourrait donc être utilisée dans les lieux ouverts au public, lors de manifestations sportives ou culturelles, dans les aéroports avant l'embarquement, ou encore à l'entrée des urgences des hôpitaux pour trier les patients. «Cette machine sera utile dans tous les lieux où il faut dépister rapidement», résume le Dr Gaymard.

S'il est encore impossible de tirer des conclusions de ce mois d'expérimentation, des résultats préliminaires obtenus l'année dernière sur des patients atteints du Covid-19 à l'hôpital lyonnais de la Croix-Rousse avaient démontré «une fiabilité à 95% en comparaison avec un test PCR», selon Alexandre Gaymard.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pragmatique le 08.04.2021 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Définitivement moins intrusif que le test anal... Et puis ça évitera des graves lésions oculaires aux testeurs en cas de flatulences intempestives du testé. Un écouvillon propulsé à grande vitesse à bout portant, dans l'œil du testeur resté ouvert pour mieux viser, ça ne pardonne pas.

  • Bravo et merci le 08.04.2021 19:39 Report dénoncer ce commentaire

    Toute innovation permettant de dépister ce maudit virus est la bienvenue. Bravo et merci aux chercheurs

  • M'enfin le 08.04.2021 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours de nouvelles inventions. Bientôt il va falloir souffler dans le ballon pour passer les frontières? :)

Les derniers commentaires

  • gaga le 09.04.2021 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Titre de cet article....le covid...pourtant vous avez un autre article ou c'est écrit qu'officiellement c'est "la covid" ;)

  • citoyen le 09.04.2021 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi quand j'ai soufflé dans le ballon ça m'a coûté une bonne amende et un retrait de permis pourtant j'avais vraiment pas le covid

    • Michou Cabus le 10.04.2021 06:24 Report dénoncer ce commentaire

      on ne peut pas être partout Citoyen!

  • Énigmatique le 09.04.2021 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Etat de Droit, quand il fait tout de travers, c'est un Etat de Travers ? Et les ministre dont les sorties au resto clandestin sont un des travers, ils ont le droit ? Et les gars de droite, quand ils sont maladroits, on peut dire qu'ils sont gauches ? C'est compliqué tout ça. Comme disait Coluche, politicien, c'est 2 ans de Droit, tout le reste de travers.

  • LUX a tort le 09.04.2021 10:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    plusieurs pays arrêtent AstraZeneca dont DE et FR , mais le Luxembourg insiste à le forcer et si on rejette, on nous fait signer pour refus de vaccination. c'est humiliant, je dois prendre le risque de mort ou renoncer au vaccin et subir l'isolation. dans quel Etat de droit on vit ces jours!

    • Jingsa le 09.04.2021 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      Un état de droit ?? Ou ça dans quelle monde , a quelle époque ?? Vous me faites rêvez , comment peut on être si aveugle ...

    • @LUX a tort le 09.04.2021 13:38 Report dénoncer ce commentaire

      Le Luxembourg n'a pas d'usine pour fabriquer des vaccins (ou seulement en emballer comme la France) j'imagine donc qu'il n'y a pas d’intérêts économique a l'interdire. Si vous regarder sur le site de suivit des effets secondaire anglais, vous seriez bien surpris, et effrayé, de voir ceux imputés a pfizer et moderna! le fait de parler uniquement de ceux d'astrazeneca est peut-etre plus un choix politique

    • AstraZeneca? je prends sans problèmes le 09.04.2021 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      Maintenant que l'effet secondaire est connu, il est maîtrisable. Selon le Dr. Schockmel, les symptômes y relatifs apparaissent seulement après plusieurs jours et ne peuvent pas être confondus avec les réactions "normales" que provoque le vaccin. Si on pense avoir des symptômes de thrombose, on se rend à l'hôpital pour faire un diagnostique et le cas échéant se faire traiter. l'EMA estime que 1 personne sur 100.000 peut être affecté. Reconnu et traité, la complication n'est pas mortelle.

  • Marre de tout ça le 09.04.2021 10:20 Report dénoncer ce commentaire

    Quel juteux business que ce virus...