Travail et coronavirus

08 octobre 2021 09:18; Act: 08.10.2021 14:21 Print

Faut-​​il imposer ou pas le CovidCheck en entreprise?

LUXEMBOURG - Patronat et syndicats sont d'accord sur une chose: la mise en place du CovidCheck dans les entreprises doit se faire «au cas par cas» après négociations.

storybild

Des questions restent en suspens. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Le CovidCheck, certaines entreprises l'ont déjà adopté. Ne serait-ce que pour des réunions. Mais alors que le Premier ministre Xavier Bettel doit annoncer ce vendredi les nouvelles mesures en vigueur à partir du 18 octobre, la question devrait bientôt se poser partout. Ou presque.

Car plutôt que l'obligation vaccinale, le gouvernement privilégie cet outil pour accélérer la sortie du «mode pandémie». Reste des questions. Dans quelles entreprises? Qui paiera le test? Qui fera le contrôle? Sera-t-il décompté du temps du travail? Quelles sanctions si un salarié refuse? Quid des données personnelles? L'Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) et les syndicats de salariés s'entendent plutôt sur un point: un système «au cas par cas», variable selon les entreprises, voire les services, et surtout négocié entre employeur et délégation du personnel.

«À la charge du salarié»

Mais l'unanimité s'arrête là. En pratique, ça coince. «Dans la construction par exemple, comment feront toutes les équipes de deux qui partent vers leur chantier?», pointe Jean-Luc De Matteis, de l'OGBL, qui regrette que les syndicats ne soient pas davantage consultés pour décider de mesures qui les concernent en premier lieu.

Directeur de l'UEL, Jean Paul Olinger voit d'abord dans le Covid Check «une opportunité d’un retour à la normale pour les vaccinés». Pour lui, le dépistage d'un non-vacciné ou guéri doit être, comme le trajet, considéré comme hors «du temps de travail», et le test doit être «à la charge du salarié». L’employeur ayant l’obligation d’assurer la santé et la sécurité au travail, il estime que comme dans le cas du port du casque ou d’une tenue de sécurité, en cas de non-respect, on s'expose à avertissement et sanction».

«Tout le monde veut travailler»

Le directeur de l’UEL précise que si des précisions peuvent être apportées (données personnelles…) le cadre légal actuel pourrait suffire à pratiquer le CovidCheck en entreprise.

Du côté du LCGB, on insiste sur la nécessité d’introduire des mesures en concertation avec la délégation, confie Patrick Dury. Mais pour le président du LCGB, le temps du CovidCheck doit être décompté du temps de travail. «On ne peut pas dire à un salarié: "Venez plus tôt!". Il faut que ce soit organisé de manière convenable». Il appelle aussi à une solution qui respecte les vaccinés et les non-vaccinés, mais ne s’attend pas à ce que certains refusent. Il exclut toute sanction. «Tout le monde veut travailler», insiste-t-il, appelant enfin à considérer ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour raisons médicales.

(nm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fernand le 08.10.2021 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    Dans mon entreprise, il n'y a plus bcp de gens non vaccinés. Cependant les gens en arrêt aujourd'hui qui ont le covid sont... vaccinés. Il n'y a donc aucune logique ni effet bénéfique pour une entreprise à demander le covidcheck. Dans une logique sécuritaire la seule chose qui aurait du sens serait de demander un test à TOUS. Arrêtons de prendre les gens pour des imbéciles, les prochaines ELECTIONS risquent d'être un gros coup de bâton...

  • Alf le 08.10.2021 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entre ça et le prix du gaz et de l Essance, les arrêts maladie vont pleuvoir, sa sera plus économique de rester à la maison à percevoir les aides mdr

  • majo secher le 08.10.2021 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire qu'on paie les syndicats pour qu'ils protègent les lois des gens qui travaillent..!!!! Que dire de plus.! Je le dirais au patron et encore si j'en ai envie!!! Pour le moment, le patron n'a pas le droit d'intervenir dans la vie privée de ses employés, ouvriers.... , et même s'il y a une loi qui change, il est encore interdit qu'il intervienne!!!

Les derniers commentaires

  • Population reduction le 10.10.2021 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Les vaccinés propagent les spikes toxiques aussi bien que les non vaccinés. Il y a eu des cas où les vaccinés ont donné le covid à d'autres. Le CovidCheck ne sert à rien. La compagne de mRNA sert à sauver la planète et pas les gens par la vaccination. La population mondiale est beaucoup trop grande pour l'élite qui elle ne se fait pas vacciner.

  • Fuck pass Green pass et j'en pass le 09.10.2021 06:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Julien, ils l'on pris en otage

  • Fuck pass Green pass et j'en pass le 09.10.2021 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @A100%, boulet moi je connais plutôt la boulette de ceux qui on pris peur, qui on courue se faire piquer pour un retour à la vie normale avec un Qr code. Je respecte eux qui l'on fait pour se protéger mais pas les égoïstes qui pensent qu'à leur petit confort.

  • Mag le 08.10.2021 23:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement sans test tu ne sais rien si la personne porte le virus ou pas

  • TikTok le 08.10.2021 21:27 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon on connait la musique, officiellement les entreprises ne seront pas obligées mais la sécurité sociale pénalisera les entreprises qui ne le rendent pas obligatoire si jamais il y a des cas... toujours la même rengaine. En Sicile des gens "bien intentionnés" visitent les commerces en leur proposant une assurance contre les incendies, c'est le système mafieux. Mais n'y voyez surtout pas une quelconque analogie avec des faits qui se passent réellement hors de la Sicile!