Débat en France

04 mars 2021 09:47; Act: 04.03.2021 10:08 Print

Faut-​​il obliger les soignants à se faire vacciner?

Les soignants français ne se pressent pas pour bénéficier du vaccin, au point que certains médecins réclament d'en faire une obligation pour les professionnels de santé.

storybild

Malgré la priorité accordée aux «héros en blouse blanche» depuis deux mois, l'objectif est encore loin d'être atteint. (photo: AFP/Loic Venance)

Sur ce sujet
Une faute?

«On ne peut plus accepter que des personnels refusent la vaccination», a lancé le Pr François Chast, mardi, sur France Inter. Pour cet ancien chef de la pharmacie de l'hôpital Necker (Paris), la piqûre «fait partie des bonnes pratiques», au même titre que «le port de la charlotte, du masque ou de la blouse pendant les soins». Sachant que l'injection est potentiellement efficace pour limiter les contaminations, «si cette prévention n'est pas faite, elle devient une faute professionnelle», a-t-il asséné.

Le risque d'infection nosocomiale est en effet significatif: près de 27 000 patients ont attrapé le coronavirus à l'hôpital entre le 1er janvier 2020 et le 14 février 2021, selon Santé publique France, qui recense «186 décès liés».

Mais malgré la priorité accordée aux «héros en blouse blanche» depuis deux mois, l'objectif est encore loin d'être atteint. Dans les maisons de retraite (Ehpad) et les unités de soins de longue durée (USLD), moins de 200 000 professionnels ont ainsi reçu au moins une dose de sérum, soit 42% des effectifs.

«La couverture vaccinale des soignants est totalement insuffisante», a estimé le Pr Gilles Pialoux lundi sur France Info. Plaidant pour «ouvrir le débat maintenant», le chef du service d'infectiologie de l'hôpital Tenon (Paris) a rappelé que ce ne serait «pas la première vaccination obligatoire» pour les personnels des hôpitaux et des Ehpad, déjà tenus d'être immunisés contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et l'hépatite B.

«On va se passer de leurs services?»

Le président de la Fédération nationale des infirmiers (FNI) juge lui aussi qu'il ne serait «pas anormal d'inscrire le Covid à la liste des vaccins obligatoires» pour les soignants, au moins pendant la durée de l'épidémie.

«Je n'y crois absolument pas», rétorque Renaud Péquignot, président de la commission médicale des Hôpitaux de Saint-Maurice (Val-de-Marne). Pour ce gériatre, cela serait «un obstacle de plus» pour recruter et pourrait «faire fuir» des personnels «qu'on n'a aucun moyen de retenir, avec leurs salaires ridicules».

Certains «ont peur du vaccin à cause de la 5G de Bill Gates, ça n'a aucun sens mais c'est leur choix», constate-t-il. Ces réfractaires «qui ne voudront jamais, on va faire quoi? On va se passer de leurs services?»

«On est en guerre»

L'idée ne fait pas non plus recette chez les médecins libéraux. «Je n'aime pas les obligations», a indiqué Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, premier syndicat de la profession, considérant que la vaccination «est plutôt de l'ordre de l'éthique et de l'engagement professionnel».

Justement, les soignants «sont là pour soigner les gens, pas pour les contaminer», souligne Gérard Raymond, président de France Assos Santé, pointant une recrudescence des «clusters de Covid dans des hôpitaux». «Comme l'a dit Emmanuel Macron, on est en guerre, donc il faut prendre des mesures assez coercitives», ajoute-t-il, «très favorable à une obligation momentanée» dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Plus télé que travail le 04.03.2021 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Non. Il y en a marre de l'accumulation des interdictions et des obligations en tout genre et qui de toute façon n'améliorent pas la situation. Qu'on laisse les gens décider comme des adultes et qu'on cesse cette infantilisation humiliante.

  • A serrer la vis, on casse le pas le 04.03.2021 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut résonner au niveau du groupe et non de l'individu, comme le font les épidémiologues sérieux. Le danger de ce virus venait du fait qu'on ne le connaissait pas (origine, mutations, transmissions, etc.). Nous devrions faire plus d'effort dans ce sens. La forme actuelle du virus n'est pas problématique pour la survie de l'espèce humaine et son impact n'est même pas significatif statistiquement. Rien à voir avec une guerre ou même les restrictions mises en place; qui elles auront un impact significatif sur le long terme (économique, social, psychologique, etc.).

  • Surtout ne pensez pas le 04.03.2021 19:39 Report dénoncer ce commentaire

    Etrange comme les commentaires intelligents qui nous font réfléchir et nous poser de bonnes questions finissent par être systématiquement effacés. Impossible d’élever le débat sans être censuré.

Les derniers commentaires

  • Stop obligation le 05.03.2021 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Surtout pas, le personnel soignant à le droit de dire non au vaccin du moment qu'il y a des doutes pour la santé et que les labos sont immunisés de toute poursuites judiciaires en cas de problèmes graves........

  • Sophie le 05.03.2021 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'aimerais me faire vacciner car je pense que c'est la seule façon de reprendre une vie normale. Et je ne comprends même pas que des soignants puissent refuser le vaccin, pour eux et pour les patients dont ils s occupent.Et quand je lis des commentaires où des personnes pensent encore que la covid ce n'est pas grave et peu mortelle, je me demande si ces gens sont bien informés ( ex : aux US la covid a provoqué plus de morts que le nombre de soldats de la 1ere et la 2eme guerre mondiale.J'ajouterai qu il y a un sérieux antagonisme entre vouloir la réouverture de tout et refuser le vaccin

  • Jacques Zeyen le 05.03.2021 12:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une évidence! D'autres vaccinations sont bien déjà obligatoires dans ce secteur...

    • logiqueZero le 05.03.2021 14:29 Report dénoncer ce commentaire

      apres le coronavirus plus moyen de quitter le pays si vous n'avez pas un "passport vaccin". Si le vaccin vous immunise pourquoi avez vous peur des personnes qui ne sont pas vacciner ? etant donner que sois disant vous ne risquer rien grace a votre vaccin ...

    • @jacques le 05.03.2021 16:03 Report dénoncer ce commentaire

      Non ce n'est pas une évidence. On ne connait pas le délais de protection, personne n'assumera encore les éventuels effets secondaires à moyen et long terme (si obligation ça va dans les deux sens) et on dit quoi pour ceux qui ont été malade et ceux qui ne tomberont pas malade de toute façon?

  • Tergiversations le 05.03.2021 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut poser la question dans l'autre sens: un soignant qui n'est pas vacciné, fait-il courir un risque de contamination à ses patients? Sachant cela peut-on le laisser choisir seul? Réponse: non. Pourquoi ce genre de chose est-il si peu évident dans le milieu médical? Précisément là où le principe de précaution devrait prévaloir?

    • @Tergiversations le 05.03.2021 13:40 Report dénoncer ce commentaire

      Je vais tergiverser, mais votre commentaire est mal écrit, on ne sais pas si la réponse "non" se rapporte a la première ou la seconde affirmation. Votre commentaire dit une chose et son contraire selon a quoi se rapporte le non. Surtout que la conclusion est aussi valable pour les deux interprétations mais diamétralement opposée.

    • @Tergiversations le 05.03.2021 16:09 Report dénoncer ce commentaire

      En quoi un soignant qui soignent des patients covid représente un risque de contamination de ce patient!?! En quoi une infirmière dans une maison de repos représente un risque pour un pensionnaire vacciné!?! Si tous les gens qui sont potentiellement forme grave sont vaccinée, alors la nature fera le reste pour les autres. Ce vaccin va affaiblir l'espèce humaine et la rendre dépendante au fil des variants aux bigpharma. Que vous voulez grassement payer. Quand on veux tergiverser vraiment, on se rend compte que votre fameuse évidence elle s'envole très vite.

  • le refus du vaccin des uns et notre mort le 05.03.2021 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    Vu que la plus grande partie du personnel soignant vient justement elle-même de zones à risques, la vaccination pour protéger justement les habitants est plus que nécessaire. Il y a une raison pourquoi personne ne dit clairement qui est la source