Fêtes de Pâques

12 avril 2020 09:56; Act: 12.04.2020 10:03 Print

Faute de repas de famille, les agneaux survivent

Confinement oblige, les réunions familiales sont annulées en ces fêtes de Pâques. Dans de nombreux pays, les éleveurs de moutons voient leurs ventes chuter.

Sur ce sujet
Une faute?

Le printemps s'annonçait faste pour les éleveurs de moutons à travers le monde, avec une concentration de fêtes religieuses, synonymes de grands repas de famille et de gigots d'agneau trônant sur les tables. Ceci était de mise avant que la pandémie de Covid-19 n'entraîne confinement et fermeture des restaurants...

«Sept Grecs sur dix aiment l'agneau rôti pour Pâques. Cela ne se produira pas cette année...», souligne Angelos Asteriou, négociant en viande dans le nord de la Grèce, à l'approche de la Pâque orthodoxe, le 19 avril. Il n'y aura donc pas cette année ces fêtes familiales traditionnelles du dimanche de Pâques sur les places des villages grecs, les rassemblements de plus de dix personnes étant frappés d'amendes de 1 000 euros.

Confinement oblige

«Pour nous, Pâques, ça devait être le marché de l'année», renchérit Michelle Baudouin, éleveuse de moutons dans le centre de la France, pays où 500 000 ovins ne partiront pas à l'abattage en raison de ces circonstances exceptionnelles. Car avril et mai devaient constituer 80% des ventes annuelles des éleveurs ovins français.

«Que ce soit lors de la Pâque juive à partir du 8 avril, la Pâque catholique dimanche 12, orthodoxe le 19 avril, ou le Ramadan musulman du 23 avril au 23 mai, l'agneau est consommé par tous, il est un symbole dans toutes les religions», explique Michelle Baudouin, qui préside la Fédération nationale ovine. «Or, il n'y a plus aucun marché, les frigos sont pleins et les abattoirs des coopératives refusent nos bêtes».

«Concurrence déloyale» également en cause

Pour les Français, le confinement n'est pas le seul facteur de cette baisse de demande. Les éleveurs de l'Hexagone disent souffrir d'une «concurrence déloyale» du mouton néo-zélandais, vendu, selon eux, en dessous de ses coûts de production, abattu dès janvier et transporté par bateau dans de l'azote liquide pour pouvoir intégrer le rayon «frais».

«Du fait de la concentration des fêtes religieuses, du mouton néo-zélandais avait été commandé au préalable, par crainte de ne pas avoir assez de la production française», explique une source à Interbev, l'interprofession des viandes. La France ne fournit en effet que 43% de la consommation du pays.

Consommateurs et éleveurs inquiets

Pourtant, même la Nouvelle-Zélande pâtit de la situation. L'association de l'industrie de la viande néo-zélandaise a estimé que l'abattage aurait diminué de moitié, en partie à cause de la distanciation sociale dans les abattoirs. Une année «normale», quelque 300 000 agneaux sont tués par semaine entre mi-février et Pâques, selon le magazine agricole Farmers Weekly.

Même constat au Royaume-Uni: l'abattage d'agneaux y a fortement chuté, selon le Comité pour le développement de l'agriculture et de l'horticulture (AHDB). La dernière semaine de mars, 204 000 bêtes ont été abattues, soit près de 35 000 de moins que l'année précédente à la même période.

Deux millions de bêtes épargnées en Grèce

Cher pour le consommateur, l'agneau rapporte pourtant peu aux éleveurs. En Grèce, certains d'entre eux accusent les acheteurs en gros de tirer parti de la très faible demande pour obliger les éleveurs à vendre à bas coût. «L'an dernier le kilogramme d'agneau ou de chèvre se vendait 5 euros, aujourd'hui c'est 4 maximum. C'est désastreux», relève Panagiotis Langadakis, 38 ans, éleveur de chèvres près de Thessalonique.

L'ancien ministre grec de l'Agriculture Evangelos Apostolou a estimé le mois dernier que plus de deux millions de bêtes devraient être épargnées cette année.

Incertitudes sur le sort des animaux

Et que faire de ces animaux invendus qu'il faut continuer de nourrir malgré des revenus en baisse? «Ils prennent du poids, du gras, et perdent de la valeur. On jette les fraises ou les asperges excédentaires, mais nos animaux, que va-t-on en faire?», s'inquiète Michelle Baudouin.

Exception qui confirme la règle, l'Irlande qui exporte la plupart de ses agneaux vers le Royaume-Uni et la France. Au cours de la dernière semaine de mars, 41 000 agneaux ont été abattus, soit 3 000 de plus que l'année précédente.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • domi le 12.04.2020 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux pour ces agneaux.... un œuf fera l’affaire ....

  • Antipopuliste le 12.04.2020 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres animaux ? Rien ne vous oblige à en manger, mais arrêtez un peu ce cirque.. et que dire des pauvres lapins en chocolats qui ne seront pas mangés et resteront sur les étagères? Triste monde....

  • lolo le 12.04.2020 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ils ont de la chances mais jusque quand, ils vont les tués pour la barbecue. pauvres animaux

Les derniers commentaires

  • mkl le 13.04.2020 00:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Temps mieux il y en aura plus pour l’aid el kebir en espérant que d’ici août cette période de confinement ne soit plus d’actualité

  • Maria.weber.ma le 12.04.2020 23:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les agneaux de cette année devient être libéré on mémoire de toutes ces qui sonts parti à cause de ce Virus

  • Cocoricorona le 12.04.2020 22:11 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi ce virus ne fait pas que des victimes.

  • mary le 12.04.2020 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre petits innocents pourquoi pour fêtes faut tuer c pauvres bêtes?

  • Jean Leloup le 12.04.2020 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j’en ai mangé ce midi, il était jeune et tendre, un vrai régal !