Allemagne/Covid-19

27 novembre 2020 17:12; Act: 27.11.2020 17:36 Print

Fin de la sous-​​traitance dans les abattoirs

Dès janvier 2021, les contrats de sous-traitance, qui ne permettent pas de contrôles sanitaires probants, seront interdits dans l’industrie de la viande en Allemagne.

storybild

L'Allemagne va interdire les contrats de sous-traitance pour les salariés des abattoirs. Cette mesure vise à améliorer les conditions de travail dans ces établissements, où plusieurs foyers de Covid-19 sont apparus. (archives) (photo: KEYSTONE/EPA TOENNIES)

Sur ce sujet
Une faute?

L’Allemagne va interdire les contrats de sous-traitance pour les salariés des abattoirs, mesure phare d’une loi destinée à améliorer les conditions de travail dans ces établissements où plusieurs foyers de Covid-19 sont apparus. «Nous mettons fin aux contrats de sous-traitance dans l’industrie de la viande à partir du 1er janvier 2021», a annoncé vendredi, le ministre du Travail Hubertus Heil (social-démocrate).

Cette interdiction sonnera le glas d’une pratique très répandue dans ce secteur. Elle consiste à faire appel massivement à de la main-d’œuvre venue d’Europe de l’Est, embauchée par des entreprises de ces pays, puis «détachée» en Allemagne via des «contrats de prestation».

«Irresponsabilité»

«Ce système organise l’irresponsabilité», a justifié Heil. Les entreprises allemandes n’ont en effet que très peu d’obligations sociales ou sanitaires envers cette main-d’œuvre qu’elles n’embauchent pas officiellement. Selon le gouvernement, sur les 200 000 personnes travaillant dans l’industrie de la viande en Allemagne, entre «50% et 80%" sont aujourd’hui embauchées sous ce type de contrats.

L’interdiction de la sous-traitance sera aussi étendue aux ateliers de transformation de viande. Le projet prévoit également une interdiction des contrats d’intérim dans les abattoirs. De nouvelles obligations en matière de logement pour les ouvriers, et des contrôles plus réguliers des autorités seront imposés.

Les mauvaises conditions de travail dans les abattoirs allemands ont été mises en lumière, ces derniers mois, avec l’apparition de plusieurs foyers épidémiques de Covid-19. En juin, près de 6 500 salariés du plus grand abattoir d’Europe à Gütersloh (nord-ouest) appartenant au numéro 1 allemand de la viande Tönnies, avaient ainsi été placés en quarantaine, après l’apparition d’un «cluster».

(L'essentiel/ATS/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ClearView le 27.11.2020 22:04 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait des années que les pays voisins de l'Allemagne demandent la fin de cette pratique qui permettait aux abattoirs allemands de livrer une concurrence déloyale aux abattoirs des autres pays européens en pratiquant le dumping social.

  • Stop Arnaque le 28.11.2020 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient aussi arrêter de vendre des voitures et des machines fabriquées en Pologne, en République Tchèque etc etc.. comme made in Germany

  • corona le 27.11.2020 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    enfin une bonne initiative de la part de la politique allemande, dommage que ça a été tolleré pendant des années....

Les derniers commentaires

  • GRAND Maître le 28.11.2020 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et la fin de la maltraitance ?

  • luxo le 28.11.2020 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    Les Luxembourgeois embauchent aussi des travailleurs de l'est dans leurs exploitations laitière.

  • Stop Arnaque le 28.11.2020 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient aussi arrêter de vendre des voitures et des machines fabriquées en Pologne, en République Tchèque etc etc.. comme made in Germany

  • clemence le 27.11.2020 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas très appétissant tout cela. On comprend comment on devient vegan

  • ClearView le 27.11.2020 22:04 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait des années que les pays voisins de l'Allemagne demandent la fin de cette pratique qui permettait aux abattoirs allemands de livrer une concurrence déloyale aux abattoirs des autres pays européens en pratiquant le dumping social.