Décès lié au vaccin

21 septembre 2021 06:59; Act: 21.09.2021 11:44 Print

«Il n'y a clairement pas eu d'acte criminel»

LUXEMBOURG - Les autorités ont réagi, pour «L’essentiel», à l’enquête qui confirme le décès d’une femme de 74 ans, probablement en raison du vaccin AstraZeneca.

storybild

La ministre de la Santé, Paulette Lenert, a commenté lundi l’annonce du résultat de l’enquête sur le décès d’une dame de 74 ans, mi-avril à l’hôpital, deux semaines après sa vaccination. (photo: DPA/Christopher Neundorf)

Sur ce sujet
Une faute?

«C’est toujours tragique quand quelque chose de statistiquement rare arrive. Les statistiques ont un visage. Il y a toujours une personne concernée derrière les pourcentages, même s’ils sont minimes. On est en théorie dans les projections statistiques. Mais que cela crée à nouveau de l’émotion me semble inévitable, on parle de vie humaine, de choses tragiques». La ministre de la Santé, Paulette Lenert, a ainsi commenté lundi, pour L’essentiel, l’annonce du résultat de l’enquête sur le décès d’une dame de 74 ans mi-avril à l’hôpital, deux semaines après sa vaccination contre le Covid-19 avec le sérum d’AstraZeneca.

Après plusieurs mois d’enquête, le parquet a confirmé le lien très probable entre ce décès et la vaccination. «Les analyses effectuées sont compatibles avec la thrombocytopénie immunitaire-thrombotique induite par le vaccin contre le covid-19», précisait ainsi le communiqué. Toutefois «aucune infraction pénale n'ayant été constatée, le ministère public a décidé de classer l'affaire sans suites pénales», indique le parquet.

«Il y a toujours une possibilité d’effets secondaires»

«Ce n’est pas étonnant que ce genre de complication arrive. On sait que ça existe statistiquement sur le nombre de personnes qui ont été vaccinées, c’était prévisible qu’à un certain moment l’une ou l’autre personne présente ces complications», a précisé lundi le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit. «Pour la responsabilité, le parquet regarde s’il y a un acte criminel qui a été réalisé et ça, clairement, non, précise Jean-Claude Schmit. C’est un effet secondaire du vaccin. C’est évidemment dramatique pour la famille touchée mais malheureusement ce n’est pas évitable en vaccinant un tel nombre de personnes».

«Avec un médicament, il y a toujours une possibilité d’effets secondaires», abondait la ministre de la Santé. Pour le directeur de la Santé, «c’est bien que les médecins soient au courant de cet effet secondaire et plus vigilants quand de tels symptômes commencent à se développer après une vaccination. Si on arrive à prendre ce genre d’effets secondaires tôt dans son évolution, on a de bonnes chances d’aider les gens», précise-t-il. Un autre décès a sans doute été évité.

Neuf décès suspects recensés

«Il y a eu un deuxième cas de ce type de complication chez une personne plus jeune, mais qui heureusement a été hospitalisée rapidement et n’a pas eu de séquelles». Jean-Claude Schmit rappelle aussi qu’actuellement, on vaccine «beaucoup moins avec AstraZeneca, qui n’a pas tenu ses engagements en termes de livraisons».

Sur plus de 750 000 doses de vaccin administrées dans le pays, quelque 1 864 cas d’effets secondaires possibles ont été déclarés au Luxembourg, selon le rapport de pharmacovigilance publié le 17 septembre. Des cas qui restent rares (0,24%) et en grande majorité non graves. 395 cas graves ont été recensés dont 15 ont mis en jeu le pronostic vital du patient. Neuf décès suspects sont recensés.

(L'essentiel/Nicolas Martin)