En Algérie

26 juillet 2021 10:22; Act: 26.07.2021 14:57 Print

Ils se bousculent pour des bouteilles d'oxygène

Des images de personnes s'arrachant des bouteilles d'oxygène dans un hôpital témoignent de l'aggravation de la situation sanitaire en Algérie, où les cas explosent.

Sur ce sujet
Une faute?

Le pays le plus peuplé du Maghreb est confronté à une nette hausse des contaminations depuis plusieurs semaines, tandis que les services hospitaliers sont saturés et le personnel médical éprouvé. Certains grands hôpitaux manquent d'oxygène en raison notamment de problèmes de gestion des stocks et de distribution.

Depuis lundi, des images de personnes, notamment des garde-malades qui s’arrachent des bouteilles d’oxygène à l’hôpital d’Ain Taya, dans la région d’Alger, circulent sur les réseaux sociaux et témoignent de la situation dramatique qui touche le pays.

Plus de 4000 décès officiels

L'Algérie a de nouveau instauré un couvre-feu de 20h à 6h dans les régions les plus touchées (35 sur 58) et une suspension des transports publics pendant le week-end dans les régions en question. L’Algérie a enregistré ce week-end un nouveau record journalier de contaminations à la Covid-19, avec 1350 nouveaux cas recensés au cours de ces dernières 24 heures.

Le pays a reçu à ce jour 7,7 millions de doses du vaccin russe (Spoutnik V), suédo-britannique (AstraZeneca) et chinois (Sinovac et Sinopharm) pour une population de 44 millions d’habitants. Les épidémiologistes estiment qu’il faudrait vacciner au moins 20 millions d’Algériens pour arriver à l’immunité collective. On dénombre en Algérie plus de 160 000 cas et 4000 décès depuis le début de la pandémie.

(L'essentiel)