Vaccination au Luxembourg

04 décembre 2021 08:00; Act: 04.12.2021 12:44 Print

«Je suis prêt à tout perdre pour garder ma liberté»

LUXEMBOURG - Si certains se sont pressés au centre de vaccination ces dernières heures, d’autres se refusent quoi qu’il arrive à se faire vacciner.

storybild

De nombreuses personnes ne veulent pas entendre parler de vaccination. (photo: Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Vaccinés, guéris ou privés de certains loisirs et contraints à des tests coûteux pour travailler: les annonces gouvernementales de lundi ont depuis produit leurs premiers effets dans les centres de vaccination, dont l’activité n°1 reste les doses de rappel. Lundi jour d’annonce des mesures, 242 personnes ont reçu une première dose. Mardi c’était 483, mercredi 754, jeudi 710. Les pop-ups de vaccination aussi l’ont constaté avec par exemple 24 premières doses mardi à la Belle Étoile et plus de 35 mercredi au City Concorde contre 8 lundi. Jeudi, les files d’attente étaient longues au Cora Foetz et à la Cloche d’Or.

Pourtant, certains se refusent absolument à se faire vacciner. «Je ne compte strictement rien faire à part m'y opposer. Je suis même prêt à tout perdre pour garder ma liberté. Si ça ne tenait qu'à moi, mon enfant n'irait même pas à l'école actuellement», confie Marco, un résident luxembourgeois qui assure n’avoir «pas fait un seul vrai test depuis le début», dénonçant une «supercherie». Agent immobilier indépendant, il estime pouvoir continuer à travailler sans vaccin. «Je n'ai pas de patron qui m'oblige à quoi que ce soit et je suis difficilement contrôlable».

«J'ai fait une croix sur tous mes loisirs»

Frontalier français, Mathieu assure, lui, qu’il se fera «tester autant que nécessaire pour aller travailler. Ce sera le prix à payer pour ne pas me soumettre à l’injection», lance cet employé de bureau dans le secteur de l’électricité en bâtiment. «Je ne suis pas antivax, mes vaccinations obligatoires en France sont à jour», précise-t-il, expliquant son refus par les inconnues sur «les effets secondaires à long terme» du vaccin.

Il dénonce aussi la position des syndicats accusés d’avoir «retourné leur veste de manière spectaculaire. Ils étaient contre l’instauration du CovidCheck à l’appréciation de l’employeur en octobre. Aujourd’hui ils se sont couchés devant le patronat et le gouvernement», déclare le jeune homme qui dit encore souffrir d’un covid long. «J’ai mis fin à mon affiliation à l’OGBL ce matin et je vous garantis que je ne suis pas le seul».

«J’ai fait une croix sur tous les loisirs», poursuit Mathieu. Marco lui devra se passer de la salle de sport ou il passe deux à trois heures par jour. «ça ne m'affecte pas plus que ça! Il y a toujours des alternatives à tout. Faire du sport à l'extérieur par exemple et au pire je le ferai toujours chez moi à la maison. Faut pas se laisser démotiver», confie-t-il.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Karl le 04.12.2021 08:25 Report dénoncer ce commentaire

    Les syndicats tous des vendus de toute façon ils font ce que les autres au dessus décide. Il y a pas de magie ce sont juste des pantins de plus.

  • Timm le 04.12.2021 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Rendez vos cartes à tous ces syndicats qui ne sont que des vendus et des opportunistes.

  • Lulu le 04.12.2021 09:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent supprimer coûte que coûte le groupe témoin ! Si tout le monde est vacciné on ne pourra plus jamais prouver les effets potentiellement nocifs du vaccin puisqu’il n’y aura plus personne en Europe qui ne ce sera fait piqué avec ces traitements géniques.

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 05.12.2021 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes. En suisse, les vaccinés sont en colère parce que le vaccin ne marche pas.

  • viking le 05.12.2021 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si cette pandémie est une guerre, les anti-vax sont des déserteurs et des traîtres à leurs communautés, leurs pays et à l’humanité. Le jour où nous devrons faire face à une guerre bactériologique, si ce n’est pas déjà le cas, nous mourrons tous à cause des traîtres et déserteurs, failles de nos communautés démocratiques.

  • greg le 05.12.2021 04:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une personne qui ne sait pas ce qu'est de rien avoir ! vas faire mes 5 ans de sdf à dormir sur un trottoirs et on en parlera

  • Cr15 le 05.12.2021 03:41 Report dénoncer ce commentaire

    Rappelez vous bien qu'en cas de probleme post-vaccinal aucune indemnite ne vous sera verse car il ne s'agit pas de vaccin obligatoire (cas en France par exemple - ONIAM) et que des accords existent aux US et EU entre labo et Etats garantissant une immunite juridique pour au moins 2024 (fin experimentation theorique du vaccin). Ce sera a vous d'apporter la preuve de lien cause a effet. Bon courage donc. L'employeur lui ne sera pas la pour vous.

  • mouton le 05.12.2021 02:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dites ça aux bonnes âmes décédées qui croiraient bien faire …..