Covid-19

22 novembre 2021 07:34; Act: 22.11.2021 11:17 Print

L’Autriche se confine, la colère gronde en Europe

Depuis minuit, l’Autriche est officiellement confinée, une mesure qui a réveillé la colère dans le pays alpin, tout comme les nouvelles restrictions en Belgique et aux Pays-Bas.

storybild

Manifestation à Salzburg, contre les restrictions liées à la pandémie, le 21 novembre 2021. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Vienne, de nouveau ville morte. Commerces, restaurants, marchés de Noël, concerts ou coiffeurs baissent le rideau: à l’exception des écoles, la capitale et le reste du territoire se réveillent lundi dans le silence. Depuis la mise à disposition des vaccins au plus grand nombre, aucun pays de l’Union européenne n’avait osé franchir le pas.

Comme lors des précédents confinements, les 8,9 millions d’Autrichiens ont, sur le papier, l’interdiction de sortir sauf pour faire des courses, du sport ou pour des soins médicaux. Il est également possible de se rendre au bureau et de déposer les enfants à l’école mais les autorités ont appelé à les garder à domicile.

«Chaos»

Le scénario était encore impensable il y a quelques semaines. L’ex-chancelier conservateur, Sebastian Kurz, avait décrété la pandémie «finie», du moins pour les vaccinés. Arrivé en octobre, son successeur Alexander Schallenberg «n’a pas voulu contredire ce message et a trop longtemps entretenu la fiction» que tout allait bien, commente le politologue Thomas Hofer.

Face à l’envolée des cas qui ont atteint des niveaux inédits depuis le début de la pandémie, il a d’abord ciblé les non-vaccinés, les bannissant des lieux publics puis leur imposant des restrictions de sortie. Le taux de vaccination est «honteusement bas» (66%, contre 75% en France par exemple), a-t-il fustigé à plusieurs reprises.

Avant de se résoudre à des mesures «radicales» qu’il avait pourtant initialement exclues. Outre ce confinement prévu jusqu’au 13 décembre, la vaccination de la population adulte va ainsi devenir obligatoire au 1er février 2022, ce que très peu de pays au monde ont instauré jusqu’à présent. «C’est un vrai chaos», estime Thomas Hofer, dénonçant «l’absence de stratégie claire du gouvernement».

«J’espérais qu’on n’en arriverait pas là, surtout maintenant que nous avons le vaccin. C’est dramatique», confie Andreas Schneider, un économiste de 31 ans rencontré par l’AFP dans une rue commerçante de Vienne juste après les annonces vendredi du gouvernement.

Mobilisation massive

La réaction n’a pas tardé: samedi, tandis qu’une foule d’Autrichiens buvaient un dernier vin chaud ou faisaient leurs emplettes avant la fermeture des magasins, environ 40 000 personnes sont descendues dans la rue pour crier à la «dictature», à l’appel du parti d’extrême droite FPÖ.

Aux côtés de «citoyens inquiets», d’autres «se radicalisent», s’est alarmé dimanche le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer. Le lendemain, à Linz (nord), un autre rassemblement a mobilisé des milliers de protestataires.

Ailleurs en Europe, redevenue l’épicentre de l’épidémie de Covid-19, le nombre de contaminations grimpe aussi, les mesures reviennent et les frustrations éclatent. Pour la troisième soirée consécutive, des troubles ont éclaté aux Pays-Bas dimanche. Des manifestants ont tiré des feux d’artifice et causé de nombreux dégâts dans les villes d’Enschede, près de la frontière avec l’Allemagne, à Groningue et Leeuwarden au nord et Tilburg au sud.

Le télétravail bientôt obligatoire?

Ces dernières manifestations ont néanmoins été moins intenses que les violences ayant éclaté à Rotterdam vendredi et à La Haye samedi. Le nombre d’arrestations sur les trois jours de manifestations se monte à 130, selon la police et les médias locaux.

Le gouvernement a suscité le courroux en réintroduisant un confinement partiel, avec une série de restrictions sanitaires touchant notamment le secteur de la restauration, qui doit fermer à 20h. Il projette désormais d’interdire certains lieux aux non-vaccinés pour tenter d’enrayer la vague de contaminations.

À Bruxelles également, des heurts ont émaillé dimanche le rassemblement de quelque 35 000 manifestants, selon la police, opposés à de nouvelles mesures. La Belgique a annoncé la généralisation du port du masque et veut également rendre le télétravail obligatoire pour les emplois qui le permettent en vue d’enrayer le fort rebond de l’épidémie dans le pays.

Et dans le département français de la Guadeloupe, dans les Caraïbes, la contestation de l’obligation vaccinale pour les soignants a dégénéré en crise sociale d’ampleur. Des renforts policiers sont arrivés, après une nuit de samedi à dimanche une nouvelle fois émaillée de violences, entre barrages routiers, incendies et pillages.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Kevilux le 22.11.2021 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Les européens seraient-ils en train de se réveiller? Marre de toutes ces restrictions digne d'une autre époque pour une grippe qui n'a occupé que 2% des hospitalisations l'année précédente

  • Le Catalan le 22.11.2021 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    absence de stratégie claire du gouvernement ? c'est normal que les gens soient en colère, on ne sait toujours pas ce qu'ils se passera lorsqu'on aura confiné les non vaccinés et que les chiffres des contaminations augmentera quand même...

  • Le Réaliste le 22.11.2021 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    C'était à prévoir et ce n'est qu'un juste retour des choses, honte à tous ces gouvernements!!!

Les derniers commentaires

  • Vla l exelole le 22.11.2021 19:37 Report dénoncer ce commentaire

    Faites ce que je dis pas ce que je fais. Castex exemple pour tous. On l a encore vu en vidéo. Et cet exemple est encore une fois cas contact. Comment voulez vous les prendre au sérieux. Eux mêmes n arrivent pas à respecter les règlements qu ils imposent.

  • On n est pas des pigeons le 22.11.2021 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    LIBERTÉ

  • sandy le 22.11.2021 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le monde entier devrait être solidaire pour chercher à WUHAN qui est responsable de la covid 19 au lieu de nous faire chier tous les 3 mois avec des restrictions ???? Quand la CHINE va t’elle payer.......

  • arm. le 22.11.2021 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une seule solution contre les contre tout ...comme a Rotterdam..

  • Réaliste le 22.11.2021 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça me fait peur,il y a des images rappellent la période plus noir de notre histoire. Je suis vaccinée mais je vais plus au resto car être assis à table pour passer un bon moment en famille et voir la police rentré pour vérifier les papiers à toutes les personnes ça fait peur surtout si une personne n’a pas les documents avec elle,les enfants qui devront voir la scène où les policiers l'emmène la/les personne(s) dehors comme des terroristes sans que ces personnes ont rien fait de mal mais la seul faute être no green-pass,ces scènes reste dans la tête d’un enfant et font peur.

    • Un futur Policer le 22.11.2021 14:42 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous avez peur de le Police, c'est que vous avez un souci de conscience. À méditer. La Police fait son travail.

    • C'est trop bien la vie le 22.11.2021 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      Moi, pas peur des policiers. Juste peur de savoir jusqu'a quel point le policier fera ce qu'on lui dit faire (pour un salaire).