Coronavirus

13 juillet 2020 15:35; Act: 13.07.2020 15:54 Print

L'immunité pourrait disparaître en quelques mois

L'immunité basée sur les anticorps, acquise après avoir guéri du Covid-19, disparaîtrait la plupart du temps en quelques mois, selon une nouvelle étude.

storybild

L'immunité ne durerait que quelques semaines.

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce travail confirme que les réponses en anticorps protecteurs chez les personnes infectées par le SARS-CoV-2 (...) semblent décliner rapidement», souligne lundi, le Dr Stephen Griffin, professeur agrégé à l'École de médecine de l'université de Leeds (Royaume-Uni).

«Les vaccins en cours de développement devront soit générer une protection plus forte et plus durable par rapport aux infections naturelles, soit être administrés régulièrement», ajoute ce médecin qui n'a pas participé à l'étude.

«Si l'infection vous donne des niveaux d'anticorps qui diminuent en deux à trois mois, le vaccin fera potentiellement la même chose», et «une seule injection ne sera peut-être pas suffisante», indique la Dr Katie Doores, principale auteure de l'étude, dans le Guardian.

L'étude du prestigieux King's College de Londres, qui n'a pas encore fait l'objet d'un évaluation par des pairs, a été mise en ligne sur le site medrxiv.

L'immunité collective n'existerait pas

Les chercheurs ont étudié la réponse immunitaire de plus de 90 cas confirmés (dont 65 par tests virologiques) et montrent que les niveaux des anticorps neutralisants, capables de détruire le virus, atteignent un pic en moyenne trois semaines environ après l'apparition des symptômes, puis déclinent rapidement.

D'après les analyses sanguines, même les individus présentant de légers symptômes ont eu une réponse immunitaire au virus, mais généralement moindre que dans les formes plus sévères.

Seuls 16,7% des sujets avaient encore de forts niveaux d'anticorps neutralisant 65 jours après le début des symptômes.

L'étude tend aussi à battre en brèche la politique basée sur l'immunité collective, supposée protéger tout le monde, une fois qu'un pourcentage élevé de la population a acquis une immunité, après avoir été infectée.

Les spécialistes font toutefois remarquer que l'immunité ne repose pas que sur les anticorps, l'organisme produisant également des cellules immunitaires (B et T) qui jouent un rôle dans la défense.

Chacun doit faire preuve de prudence

«Même si vous vous retrouvez sans anticorps circulants détectables, cela ne signifie pas nécessairement que vous n'avez pas d'immunité protectrice parce que vous avez probablement des cellules mémoire immunitaires qui peuvent rapidement entrer en action pour démarrer une nouvelle réponse immunitaire si vous rencontrez à nouveau le virus. Il est donc possible que vous contractiez une infection plus bénigne», avance la professeure d'immunologie virale Mala Maini, consultante à l'University College de Londres.

En attendant d'en savoir plus, «même ceux qui ont un test d'anticorps positif - en particulier ceux qui ne peuvent pas expliquer où ils peuvent avoir été exposés - devraient continuer à faire preuve de prudence, de distanciation sociale et d'utiliser un masque approprié» avertit James Gill, professeur honoraire de clinique à la Warwick Medical School.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ooooops le 13.07.2020 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ben ceux qui ont misé sur l'immunisation collective, ils vont avoir comme un soucis...

  • David le 13.07.2020 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Donc, si cette étude est avérée, il va falloir se faire vacciner 4 fois par an et 4 fois plus de fric pour les fabricants de médocs. Et ceux qui ont pratiqué la politique de l' immunité collective l' on dans le baba. Cool la vie pour les prochaines années...

  • grain de sel le 13.07.2020 16:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ahh sacré lobby ! pourquoi vendre une seule dose de vaccin si on peut vendre à l'infini !

Les derniers commentaires

  • Tharn Jaggar le 14.07.2020 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Cette info a déjà été annoncée il y a 6 semaines par plusieurs médecins et spécialistes... du coup, il y a de quoi se demander si la solution d'un vaccin en sera une... je vois mal les gens se faire vacciner tous les 2 ou 3 mois.

  • luis le 14.07.2020 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sos prendra la tisane artemisia.pendant 1 mois tout les jours 2×

  • Jackpot le 14.07.2020 07:06 Report dénoncer ce commentaire

    jackpot pour les labo qui trouveront un vaccin, 7 milliards de doses tous les 3 mois, même à 1$

  • Observer le 13.07.2020 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La lumière de Neowise nous apporte le nouveau monde.Patience!

  • ami le 13.07.2020 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu’y a-t-il d’excitant dans ce qui occupe les gens très compétents ? J’aimerais savoir . Merci