Coronavirus

19 mars 2020 15:26; Act: 19.03.2020 17:24 Print

L'Italie alerte le monde sur ce qui l'attend

Premiers confinés en Europe, les Italiens observent avec effroi leurs voisins vivre comme si de rien n'était.

Sur ce sujet
Une faute?

Après la Chine, ils ont été les premiers touchés par la pandémie de coronavirus: de nombreux Italiens alertent désormais le reste du monde sur ce qui l'attend, l'implorant de se protéger contre cet assassin invisible. «Protégez-vous, je vous en supplie. N'écoutez pas ceux qui vous disent que ce n'est rien», tweete ainsi une religieuse, Linda Maresca.

«Je veux vous alerter pour que vous n'ayez pas à affronter ce que nous affrontons ici», a expliqué à ses 386 500 followers, sur Instagram, le blogueur italien Marco Cartasegna. «S'il vous plaît, servez-vous de notre exemple et agissez maintenant pour prévenir une crise majeure dans vos pays».

Presque autant de morts qu'en Chine

Près de 3 000 personnes sont mortes en Italie, un bilan désormais très proche de celui de la Chine qu'elle pourrait très rapidement dépasser. Plus de 35 000 cas ont été recensés, en immense majorité dans le nord du pays, où les hôpitaux sont au bord de la rupture. La population y a pleinement conscience de l'ampleur de la catastrophe. Selon un sondage paru jeudi, la quasi-totalité des Italiens (94%) soutient les strictes mesures de confinement prises par le gouvernement.

Un réalisateur, Olmo Parenti, a fait un court métrage, «Dix jours», entamé après le début du confinement, dans lequel des Italiens parlent «depuis le futur» au reste du monde. «Arrêtez de vous moquer de votre mère quand elle vous dit d'acheter des masques. Sortez et achetez-les», enjoint une femme. «Le scénario du pire? C'est exactement ce qui va se produire», dit un autre, masque sur la bouche. À la fin du court métrage, ce message: «On a sous-estimé ça. Vous n'êtes pas obligés de nous imiter. Restez à la maison».

Effroi devant les autres pays

L'Italie a d'abord confiné une grande partie du nord, où vit un quart de sa population. La mesure n'a été étendue que quelques jours plus tard au reste du pays, où dans l'intervalle la population a continué à vivre comme d'ordinaire.

Mais quand l'ampleur de la catastrophe sanitaire leur est clairement apparue, les Italiens ont observé avec effroi leurs voisins vivre comme si de rien n'était. Les images de milliers de supporteurs français se pressant autour du parc des Princes à Paris, après un match à huis-clos, a choqué. Tout comme la suggestion, la semaine dernière, faite à la télévision par un médecin britannique que les Italiens se servaient du coronavirus comme d'un prétexte à «une longue sieste».

Sur Twitter, Lylion a adressé un message aux «autres pays concernés par le Covid-19: vos hôpitaux ne tiendront pas. Vos médecins seront épuisés». «Paradoxalement, on se sent plus en sécurité en ce moment en Italie», tweete David Giovinazzo.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rita Lewis le 19.03.2020 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Dans le secteur du nettoyage au Luxembourg, les personnes vont de chantier en chantier nous aussi nous demandons plus de gants et surtout des masques car nous sommes en contact avec des personnes qui prennent ça à la légère....

  • Chiara le 19.03.2020 15:43 Report dénoncer ce commentaire

    Tenez bon les italiens je suis de tout cœur avec vous ma vie est au Luxembourg mon cœur dans le pays ou je suis née

  • NoComent le 19.03.2020 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    D'un côté on nous martele de rester confiné et de l'autre on nous envoie bosser, décidez vous une bonne fois pour toute mais arrêtez de nous dire qu'on risque nos vies en allant acheter une baguette mais qu'on ne craint rien en côtoyant des dizaines de personnes pendant notre journée de travail, parce que non on ne peut pas toujours respecter la distance sociale, non nous n'avons ni gant, ni gel, ni masque, non nous ne pouvons pas tous faire du télétravail ni prendre congé et oui notre boss le sait et oui il s'en fout, on fait quoi nous alors ???

Les derniers commentaires

  • J'en foutre le 19.03.2020 23:12 Report dénoncer ce commentaire

    Si les Italiens seraient resté chez eux alors qu'ils savaient que le virus étaient présent plutôt que de revenir dans les pays ou ils travaillaient nous n'aurions pas eu une telle contamination.

  • greco34677 le 19.03.2020 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facile de parler après.... Et mettre des Si partout. L Italie a été prise par surprise... Cela aurait pu arriver à d autres pays en Europe comme le Luxembourg la Belgique la France l Allemagne.... Et donc il faudrait aussi voir comment eux auraient reagi

    • Triste pour l'Italie le 20.03.2020 23:48 Report dénoncer ce commentaire

      On ne peut pas dire que l'Italie a été "prise par surprise", quand ils attendent 7000 cas avant de mettre le nord en quarantaine, et 10000 pour le pays entier... J'avais vu sur France2 qu'ils s'inquiétaient de plusieurs cas "étranges" le weekend du 22 février (80 cas à ce moment), mais sans faire grand chose à part isoler quelques communes.

  • question le 19.03.2020 20:29 Report dénoncer ce commentaire

    Comment est-ce possible que dans toute d'Europe on manque de masques ???

  • papy le 19.03.2020 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’effet bénéfique des mesures insuffisantes ! Mais il fallait sans doute « faire fonctionner l’économie »!

  • didi le 19.03.2020 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un peut et c 'est l été adieu conoravirus

    • Rêve le 19.03.2020 23:14 Report dénoncer ce commentaire

      @ didi: Tu rêve mon gars, que du contraire la chaleur est l'allié de ce virus/

    • Climatologue le 20.03.2020 23:49 Report dénoncer ce commentaire

      @didi: Rien à voir avec la chaleur de l'été. Il faut 57° pour tuer le virus. Il fera jamais aussi chaud ici, même avec un réchauffement climatique.