Soutien économique

19 mars 2020 09:13; Act: 19.03.2020 09:29 Print

La BCE dégaine un plan à 750 milliards d'euros

Pour aider les économies qui souffrent de la crise du coronavirus, la Banque centrale européenne a annoncé un plan d'urgence massif.

storybild

La BCE a sorti un plan massif de soutien. (photo: AFP/Daniel Roland)

Sur ce sujet
Une faute?

La Banque centrale européenne a annoncé mercredi soir un plan d'urgence de 750 milliards d'euros, destinés à des rachats de dette publique et privée, pour tenter de contenir les répercussions sur l'économie de la pandémie de coronavirus. Ce «programme de rachat d'urgence face à la pandémie» sera réalisé d'ici à la fin de l'année, a précisé l'institution, dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion téléphonique du conseil des gouverneurs. Il s'ajoute à une première enveloppe de 120 milliards d'euros déjà débloquée face à l'épidémie.

Les gardiens de l’euro mettront fin au dit programme lorsqu'il sera jugé que «la phase de crise du coronavirus Covid-19 est terminée, mais en tout cas pas avant la fin de l'année». En rachetant ainsi massivement de la dette des États et d'entreprises de la zone euro sur les marchés, la BCE espère soulager les banques et les inciter à maintenir voire relancer leurs prêts aux ménages et entreprises, et ainsi à soutenir la production et l'emploi. Ce soutien doit contribuer à fluidifier les flux financiers dans un système économique grippé, où de nombreuses sociétés sont obligées de suspendre leur activité et certaines vont se retrouver bientôt menacées de faillite.

«Quoi qu'il en coûte»

À titre de comparaison, de mars 2015 à décembre 2018, la BCE avait acheté des titres tous les mois sur les marchés financiers pour un total de 2 600 milliards d'euros pour soutenir la zone euro. Elle avait repris ses rachats fin 2019 à raison de 20 milliards d'euros par mois, rajoutant l'enveloppe de 120 milliards d'euros le 12 mars, comme première réponse à la crise du coronavirus. Son plan dévoilé mercredi est supérieur encore à celui de la banque centrale américaine (Fed), qui a annoncé lundi l'achat de 500 milliards de dollars de bons du Trésor et de 200 milliards de dollars de titres hypothécaires.

La BCE a ajouté mercredi qu'elle ferait «tout ce qui est nécessaire dans le cadre de son mandat», renouant avec l'expression «quoi qu'il en coûte» («whatever it takes») prononcée par son ancien président Mario Draghi, au pire de la crise de la dette publique en 2012. Une promesse qui avait largement contribué à résorber la crise.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Schockotaff le 19.03.2020 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de toute façon il vont remettre un impôt crise et nous citoyens devrons payer. les riches resterons riches, l'écart se creuse ta de plus en plus.

  • @miracle le 19.03.2020 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui, pour les pseudos réfugiés les caisses doivent rester vides. Qu'ils rentrent chez eux, l'Europe est devenue trop dangereuse pour ces "pauvres gens".

  • Viva good le 19.03.2020 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    Cela ne servira pas à grand chose... aux US, 1000 milliards...n’ont servit à rien, la bourse continue de s’écrouler.

Les derniers commentaires

  • david lopez le 20.03.2020 05:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenir les prêts aux entreprises et ménages ???? Une blague ! Si les entreprises ferment et les ménages n’ont plus de travail à quoi bon les prêts ???? Faites comme aux US, plus de remboursement de prêt immobilier plus de loyer plus de factures électricité eau gaz et ça pendant au moins de mois + 1 chèque pour chaque américain. Nous sommes fixés maintenant l’Europe ne sert à rien et est dangereuse car elle n’a pris aucune mesure avant que ce virus n arrive !!!

  • europeen le 19.03.2020 23:29 Report dénoncer ce commentaire

    750milliards des europeens pour renflouer les patrons des sociétés déjà milliardaire, mais pas d'argent pour payer les retraites, mais c'est une blague ?

  • Informateur le 19.03.2020 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @nostradamus A priori les prix ne vont pas baisser. L'offre est toujours beaucoup plus faible que la demande. Sur les 200000 frontaliers, il y aura assez de personnes prêtes à sauter sur un bien au Luxembourg. Ca devrait empecher une baisse des prix. De plus, si crise (chômage, etc) il y a, elle sera probablement encore pire dans la grande région qu'au Luxembourg...

  • Unicorn le 19.03.2020 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    Certains y verront une cause à effet, de toute façon ce sera encore le contribuable qui payera, lui qui n'a pas encore fini de payer la crise de 2008...

  • AFC le 19.03.2020 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le prix de immobilier va chuté comme le carburant !!je espère !