Nouvelles restrictions?

21 janvier 2021 14:55; Act: 21.01.2021 17:09 Print

La Belgique veut que l'UE interdise le tourisme

Partiellement confinée depuis presque trois mois, la Belgique souhaite interdire «la mobilité non essentielle», par solidarité avec les secteurs encore à l'arrêt.

storybild

«Le fait d’avoir une approche (commune) européenne serait vraiment un atout», a souligné Sophie Wilmès. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Belgique va plaider jeudi auprès de ses partenaires de l’UE pour interdire temporairement les voyages d’agrément hors du territoire national, en solidarité avec les secteurs d’activité empêchés de travailler, a déclaré sa cheffe de la diplomatie, Sophie Wilmès.

Dans un entretien avec l’AFP, à quelques heures d’un sommet européen, l’ex-Première ministre (octobre 2019-octobre 2020) a expliqué que la Belgique souhaitait interdire «la mobilité non essentielle» hors des frontières jusqu’au moins la fin des vacances de février, afin d’éviter un bond des contaminations, après ces congés. Les travailleurs transfrontaliers ne sont pas concernés.

C’est «quand même particulier» de «dire à certains: "Non, vous ne pouvez pas exercer votre métier, c’est trop dangereux", et parallèlement d’autoriser des déplacements d’agrément qui ne sont pas essentiels ou indispensables», a insisté la ministre des Affaires étrangères.

Depuis presque trois mois, pour endiguer la deuxième vague de la pandémie, la Belgique est partiellement confinée, avec les écoles ouvertes mais de multiples secteurs d’activité fermés (cafés, restaurants, salles de spectacle, de sport, métiers de contact comme les coiffeurs, etc).

«Situation totalement exceptionnelle»

Par rapport à certains voisins plus touchés (Allemagne et Pays-Bas notamment), le royaume de 11,5 millions d’habitants juge avoir mieux contenu la deuxième vague (environ 2 000 contaminations par jour actuellement). Mais le variant britannique du virus a déjà provoqué des dizaines de contaminations en maisons de retraite et contraint à fermer plusieurs écoles. «Il faut bien comprendre qu’on est dans une situation totalement exceptionnelle», a martelé Sophie Wilmès, dont le pays a enregistré plus de 20 000 décès dus au Covid-19.

Elle a rappelé qu’en mars 2020, les premiers cas apparus après les vacances de carnaval avaient entraîné «l’interdiction de toute circulation» pour les Belges au-delà d’un périmètre très restreint. Et «au fur et à mesure les choses se sont remises à fonctionner parce que, de manière inhérente, l’Europe a besoin de cette interconnectivité». Les dirigeants des 27 pays de l’UE se retrouvent jeudi en fin de journée pour un sommet en visioconférence, où il sera notamment question de restreindre les déplacements en préservant le fonctionnement du marché intérieur.

«Le fait d’avoir une approche commune européenne serait vraiment un atout», a souligné Sophie Wilmès, relevant que cela «reste une prérogative souveraine pour un pays membre de limiter la mobilité si on estime que c’est nécessaire et proportionné» dans le but d’endiguer la circulation du virus.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • red taz on le 21.01.2021 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela aurait du être fait depuis le début.ou réquisition hôtel pour placer les personnes qui reviennent en quarantaine comme en Corée du Sud.

  • Luxo le 22.01.2021 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Interdire les voyages touristique et les vacances en avion est justifié pour de multiple raison, covid et pollution, notamment, mais la Belgique , la France et l'Allemagne devraient imposer au GDL les règles de confinement qu'ils appliquent dans leurs pays.Je ne comprend que le GDL a put ouvrir ses magasins quand ils étaient fermés de l'autre coté de la frontière ou que notre couvre feu était après la fermeture des restaurants. Le GDL ne peut pas être une exception en Europe.

  • LuxEx-B le 22.01.2021 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de problème ! Juste et vrai, les congés dans un autre pays n‘est pas du tout nécessaire et pourrai être interdit pour un certain temps ! Les restos vivent la même chose, les clients des bars et des restos aussi ! Alors oui, je suis avec vous Madame sur ce point ! Pour le bien de tous .....

Les derniers commentaires

  • LuxEx-B le 25.01.2021 10:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez ! Vous êtes pire que des gosses ! Vous oubliez bcp de chose et ne lisez que ce qui vous permet d’être vil , je vous rappelle ..... La police interrompt une fête clandestine dans un gîte avec 27 Français ! ... et tjrs à la même place !

  • okay le 24.01.2021 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez oublié que la situation inverse a perduré.

  • Custer le 23.01.2021 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    https://- Regarder notre premier ministre Belge qui ordonne de rester chez soi

  • Ilonabacon le 23.01.2021 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Belgique est le pays ou le covid a fait le plus de morts par habitants, et ils veulent maintenant faire les beaux et interdire les déplacements non essentiels ! Ils ont vu ça où !! Apprenez donc à gérer correctement le pays et après on verra! En même temps ne vous plaignez pas que certains infirmiers/ infirmières vont travailler au Luxembourg, si vous les payez correctement il n’y aurait pas ce problème !!!

  • Cassandre le 23.01.2021 07:05 Report dénoncer ce commentaire

    Si au moins, ils avaient une vision comment sortir de ce marasme! A la fin, tout l'économie va s'effondrer ët on ira vers la pauvreté généralisée ët on se cira que le Covid-19 c'était encore le moindre mal.