Coronavirus/Étude

28 septembre 2020 20:44; Act: 29.09.2020 10:10 Print

La létalité du Covid serait bien faible chez les enfants

De nouveaux chiffres aux États-Unis confirment que la létalité réelle du Covid est extrêmement faible dans cette tranche d'âge, par rapport aux adultes et surtout aux plus âgés.

storybild

Les États-Unis ont enregistré officiellement 277 285 contaminations au coronavirus chez les enfants de 5 à 17 ans depuis mars, pour 51 décès. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les États-Unis ont enregistré officiellement 277 285 contaminations au coronavirus chez les enfants de 5 à 17 ans depuis mars, pour 51 décès, selon l'étude la plus complète des cas menée par les autorités sanitaires américaines, à l'heure où les écoles réfléchissent à faire revenir les élèves en salles de classes. Entre le 1er mars et le 19 septembre, le taux de létalité - proportion de cas confirmés qui sont décédés - calculé pour les enfants en âge d'être scolarisés aux États-Unis, selon cette étude des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) parue lundi, est donc de 0,018%.

Comme le nombre de cas confirmés, pour les enfants comme pour les adultes, est sans doute sous-estimé de plusieurs ordres de grandeur puisque de nombreux cas sans gravité n'ont jamais fait l'objet de test, les nouveaux chiffres confirment que la létalité réelle du coronavirus est extrêmement faible dans cette tranche d'âge, par rapport aux adultes et surtout aux plus âgés. Dans une autre analyse publiée sur son site le 10 septembre, les CDC estimaient que, dans le scénario le plus probable, les taux de létalité par tranche d'âge (nombre de morts sur le nombre réel d'infections) étaient de 0,003% (0-19 ans), 0,02% (20-49 ans), 0,5% (50-69 ans) et 5,4% (70 ans et plus).

Différence entre les plus ou moins de 11 ans

Parmi les enfants, une différence notable existe entre les plus ou moins de 11 ans, selon l'étude des CDC: l'incidence était double chez les 12-17 ans que chez les 5-11 ans. Et l'analyse confirme que les minorités sont les plus frappées dans le pays: 42% des enfants contaminés étaient hispaniques, 32% blancs et 17% noirs. Sur 277 000 cas, 3 240 ont été hospitalisés, 404 admis en soins intensifs, et 51 sont morts.

Globalement, plusieurs études aux États-Unis et ailleurs ont mis en évidence que les enfants étaient moins vulnérables, bien que non complètement immunisés, que les adultes. Dans la revue Science, la semaine dernière, deux chercheurs au Royaume-Uni résumaient l'état des connaissances en écrivant que les hospitalisations d'enfants infectés étaient rares, et que seulement 1% des enfants hospitalisés décédaient, contre 27% pour l'ensemble des âges en moyenne.

Le débat scientifique se poursuit pour comprendre si les jeunes sont contaminés moins ou autant que les adultes. La semaine dernière, une analyse ayant compilé 32 études sur le sujet et publiée par la revue Jama Pediatrics, concluait que les enfants et adolescents de moins de 20 ans étaient en réalité 44% moins susceptibles d'être infectés. La même analyse n'a pas pu conclure si les enfants étaient en revanche plus ou moins vecteurs que les adultes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonB le 28.09.2020 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    La létalité du covid est devenue très faible chez tout le monde. En fait c'est très facile à comprendre, et il n'y a même pas besoin pour cela que le virus ait muté. Depuis des mois on sait qu'il y a une prédisposition génétique (liée à l'interferon) a développer une forme grave. Et la plupart des personnes susceptibles de développer une forme grave l'ont eue et sont malheureusement décédées au printemps. Ce n'est pas plus compliqué. Aujourd'hui il ne reste plus qu'un gros rhume pour 99.9% de la population.

  • Madiou le 29.09.2020 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @TontonB, si seulement vos raccourcis sont vrais! Vous voulez jouer à la roulette russe? Enlevez votre masque, allez faire un tour à l’hôpital en salle de réanimation et revenez partager votre expérience dans 14 jours.

  • Ludo le 29.09.2020 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et parmis les très rares (et malheureux) décès d'enfants, presque tous avaient de très gros facteurs de comorbidité. Bref la varicelle tue plus que le Covid en Europe. Le professeur Toussaint a également cité des etudes qui montrent que les enfants ne sont pas des vecteurs de contagions (il n'est pas prouvé que des enfants peuvent infecter des adultes). Il est donc temps d'arrêter la panique pour nos jeunes et de se concentrer uniquement sur les personnes à risque.

Les derniers commentaires

  • IsmellBS le 29.09.2020 12:35 Report dénoncer ce commentaire

    @Tonton la letalité est surtout devenue faible car les hopitaux ont développé des méthodes pour aider plus efficacement les gens, notamment en les mettant moins vite sous respirateur ou encore en leur donnant certains stéroides pour soulager les sympthomes. Le virus n'est pas devenu gentil et les séquelles dont souffrent les gens sont réelles. Notamment 70% ont une inflammation du coeur des mois après leur "guérison" dont encore personne ne sait ce que cela fera à long terme. Votre déni de la science est dangereux

    • hophip le 29.09.2020 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      si il n'y avait que de la science....

  • Denise le 29.09.2020 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faux et mil fois faux comment pouvez vous vous laisser manipuler de cette manière.

  • luis le 29.09.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @tonton b vous êtes un grand scientifique de la façon dont vous clarifier la situation actuelle

  • Phi le 29.09.2020 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors laissez la liberté au jeunes jusquà 99ans

  • Madiou le 29.09.2020 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @TontonB, si seulement vos raccourcis sont vrais! Vous voulez jouer à la roulette russe? Enlevez votre masque, allez faire un tour à l’hôpital en salle de réanimation et revenez partager votre expérience dans 14 jours.

    • @Madiou le 29.09.2020 11:01 Report dénoncer ce commentaire

      les réanimations sont vides, pas beaucoup à voir et la plupart des patients en réa avaient plus que 80 ans donc?

    • Keaa le 29.09.2020 13:58 Report dénoncer ce commentaire

      archi-faux! regardez la situation à Bruxelles, Paris, Madrid etc. Ils sont des patients âgés de 60 ans, voire moins, en réa.

    • @Keaa le 29.09.2020 14:39 Report dénoncer ce commentaire

      oui il y a toujours des exceptions, j'ai bien écrit ' la plupart'! Une épidémie de grippe peut aussi entraîner des complications graves!