Coronavirus

06 avril 2020 10:50; Act: 06.04.2020 12:02 Print

«La reine est ce dont on a tous besoin aujourd'hui»

Le charisme et le leadership de la reine dans son allocution de dimanche font rêver les internautes, particulièrement outre-Atlantique.

Sur ce sujet
Une faute?

La parole de la reine d'Angleterre est extrêmement rare, et les internautes ont su la savourer. Sur Twitter, les réactions admiratives et émues ont fusé, depuis le Royaume-Uni mais surtout depuis les États-Unis, où le leadership et le charisme de la monarque en font rêver plus d'un. Certains – anonymes comme célébrités – rêveraient même de la voir diriger leur pays à la place de Donald Trump ou de Boris Johnson.

«Quel beau discours, inspirant, compatissant, apaisant et bien nécessaire, prononcé par la reine aujourd'hui. Depuis l'autre côté de l'océan, je la remercie pour cela. Longue vie à la Reine».

«La reine est ce dont nous avons tous besoin aujourd'hui»

«Le discours de la reine est d'une qualité déchirante. Il contraste fortement avec les saletés prononcées dans la salle de presse de la Maison-Blanche et nous rappelle tristement notre manque de leadership».

«Le discours de la reine était incroyablement émouvant ce matin, ici à Los Angeles. Les remerciements qu'elle a adressés et l'unité dont elle a parlé n'ont fait que mettre en évidence la déliquescence absolue du leadership ici en Amérique».

«Je n'ai jamais été un grand fan de la famille royale, mais il est frappant de voir comment la reine ne jette pas la pierre, n'attaque pas les journalistes, ne critique pas les fonctionnaires qui ne sont pas gentils avec elle, et ne se vante pas de son taux d'audience».

«Remarquable discours. Nous nous nous retrouvons ici sans leader soutenant la comparaison».

«Que quelqu'un dise au président des États-Unis que c'est comme ça qu'on fait un discours».

«En 3 minutes, elle a transmis plus de calme et d'espoir que toutes les absurdités que Trump et Boris ont dites en 3 mois. Quelle classe!»

«Nous nous retrouverons»

La reine Elisabeth II a encouragé dimanche les Britanniques à faire front avec «détermination» contre la pandémie meurtrière de coronavirus, assurant qu'ils finiraient par vaincre, dans une intervention télévisée historique qui témoigne de la gravité de la crise. S'adressant directement à la population depuis le château de Windsor, à l'ouest de Londres, la souveraine a fait allusion à la Seconde Guerre mondiale pour les inciter à faire preuve de résilience face à la maladie, qui a déjà tué près de 5 000 personnes dans le pays.

«J'espère que dans les années à venir, tout le monde pourra être fier de la manière dont nous avons relevé ce défi», a-t-elle déclaré dans cette allocution enregistrée, d'un peu plus de quatre minutes. «Et ceux qui nous succéderont diront que les Britanniques de cette génération étaient aussi forts que les autres», et que «les qualités d'autodiscipline, de détermination bienveillante et de camaraderie caractérisent toujours ce pays», a-t-elle ajouté, dans un discours «profondément personnel» selon ses services.

«Des jours meilleurs»

La souveraine, qui a servi comme mécanicienne durant la guerre, a laissé entrevoir une lumière au bout du tunnel. «Nous vaincrons - et cette victoire sera celle de chacun d'entre nous», a-t-elle assuré. «Alors que nous pourrions avoir à endurer plus encore, nous devrions trouver du réconfort dans le fait que des jours meilleurs viendront: nous retrouverons nos amis; nous retrouverons nos familles; nous nous retrouverons de nouveau.»

En raison de l'épidémie, Elisabeth II s'est retirée avec son époux, le prince Philip, au château de Windsor. Âgés respectivement de 93 et 98 ans, ils font partie de la population à risque face au coronavirus. Elisabeth II a également remercié le personnel soignant, en première ligne dans la lutte contre la maladie dont a également souffert son fils aîné, le prince héritier Charles. Elle a reconnu la «douleur» et les «difficultés financières» auxquelles sont confrontées de nombreuses familles en cette «période perturbée». Elle a salué également les Britanniques qui restent chez eux pour éviter la propagation du virus, conformément aux consignes officielles.

Cette allocution télévisée est la quatrième d'Elisabeth II en période de crise depuis le début de son règne il y a 68 ans, même si elle adresse chaque année ses vœux à la nation à Noël. Les trois précédentes allocutions d'Elisabeth II en temps de crise ou de deuil ont eu lieu en 1991 lors de la première guerre du Golfe, en 1997 à la veille des funérailles de la princesse Diana, et en 2002 après le décès de sa mère. Une cinquième allocution, en 2012, avait marqué le 60e anniversaire de son règne.

(L'essentiel/afp)