Enseignement au Luxembourg

29 avril 2020 16:18; Act: 29.04.2020 18:35 Print

La rentrée des écoles inquiète toujours

LUXEMBOURG - Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale, a donné mercredi des précisions sur la rentrée scolaire qui se prépare. Il a expliqué avoir consulté les communes.

storybild

La rentrée des classes est censée intervenir en mai, par demi-classes et de manière progressive en fonction des niveaux. (photo: Editpress/Archives / Anne Lommel)

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la rentrée post-confinement se prépare, Claude Meisch (DP) a démenti avoir pris les mesures sans avoir consulté les partenaires concernés. Interrogé par des membres de la commission de l’Éducation nationale, le ministre «a expliqué qu’il avait travaillé en collaboration avec les communes, via le Syvicol», rapporte Gilles Baum (DP), président de ladite commission.

Tout en «reconnaissant que le retour en classe constitue un défi pour les communes», Claude Meisch «s’est montré rassurant», selon son camarade de parti. «Tout n’est pas encore réglé, mais il reste du temps pour le faire», indique Gilles Baum, qui évoque la possibilité par exemple de faire la classe dans des salles communales plus grandes, actuellement inutilisées, afin de permettre la distanciation sociale.

Un débat public à venir

Le ministre était notamment interrogé par Fernand Kartheiser, qui avait demandé à faire venir Claude Meisch à la réunion. «Le ministre voulait bien dialoguer, mais je n’ai pas le sentiment qu’il voulait remettre en cause ses décisions, indique le député ADR à L’essentiel. C’était plutôt un dialogue de sourd». Fernand Kartheiser dénonce «beaucoup d’improvisation» et plaide pour une reprise facultative pour ce semestre, car rentrer en classe à cette époque «revient à prendre des risques sanitaires pour finalement pas grand-chose». Il estime que les soucis logistiques ne sont pas résolus, sachant que «déplacer les élèves en d'autres lieux pose des questions de responsabilité en cas d’accident».

Le débat sur la rentrée n’est pas terminé. Une pétition réclamant un report de la rentrée a obtenu 4 500 signatures, permettant la tenue d’un débat public. La commission des pétitions examine jeudi, en urgence, les possibilités pour organiser ce débat le plus vite possible.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • susie le 29.04.2020 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    le plus important que tout le monde retourne au travail pour blanchir l'argent sale et payer les dividendes aux actionnaires au mépris de tous les travailleurs et leurs enfants qui ne compte absolument pas

  • MINISTRE INCONSCIENT le 29.04.2020 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    Je préfères un enfant qui a loupé un trimestre à un enfant que le système aura rendu orphelin parce qu'il a contaminé ses parents (sa famille) ! Donc, non, mes enfants resteront à la maison. Que Meisch pense aux répercussions ! Si mon enfant est infecté et s'expose à des séquelles à vie, parce que forcé de retourner en classe, Meisch me viendra-t'il en aide, je ne pense pas ... Je me ferai justice, c'est clair !

  • @ antipopulisme le 29.04.2020 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous ne devez pas avoir d'enfants pour ecrire cela!! arrêtez de parler argent quand on parle santé,c'est a vomir à la fin!

Les derniers commentaires

  • sam le 01.05.2020 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait alors faire comme en France les parents décident de laisser reprendre l’école à leurs enfants le 25/05 que ce ne sois pas obligé comme ça chacun endossera sa responsabilité (politiciens et les parents )

  • TontonB le 01.05.2020 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut pratiquer la désobéissance civique au nom de la santé de tous. Parents, gardez vos enfants à la maison. Enseignants, restez chez vous, même sans prévenir. Il faut faire barrage au génocide organisé de notre population. Ce gouvernement me fait honte maintenant.

  • Remo le 01.05.2020 01:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les enfant ne devra pas entree en classe cest tres dangereux mes enfant reste a la maison la santé cest plus important de l'ecole les enfant ca va etre enfecte apres va etre enfecte le parent les ensegnant e les personne tres vulnerable cette virus e les tres mortel il fou pas regoleé pas d'ecole avant septembre svp.

  • plaje le 30.04.2020 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    La précaution maximale, c'est ni école ni travail et la rente à domicile si l'Etat nous l'offre ! Mais voir lors d'un journal télévisé étranger un père effrayé par la reprise de l'école alors qu'il transporte son fils sur le porte-bagage de son scooter, c'est n'importe quoi ! Le risque qu'il court et impose à son fils est très largement au-dessus de celui qui nous menace avec le Covid-19 et la rentrée scolaire. Restons rationnels et unis pour être forts.

  • Parents pas contents... hè ça rime! le 30.04.2020 04:47 Report dénoncer ce commentaire

    Reprise en septembre pas avant. Sauf si on a les moyens sérieux pour un vaccin, un traitement ou une protection efficace et sûre. Pour le moment on a aucun des 3. La santé de mon enfant, la mienne, de ma famille, de mon entourage, de mes voisins, du personnel soignant, des collègues, usw... bref toute vie vaut plus que l'économie. C'est à la valeur qui est accordée à la vie que l'on voit le degré de civilisation et d'humanité...