En France

22 mai 2020 11:47; Act: 22.05.2020 12:32 Print

Le cri de détresse d'un brûlé, confiné sans visite

Un grand brûlé s'est filmé, avec ses bandages et sa trachéotomie, pour dénoncer le confinement qui perdure en milieu hospitalier, le privant des visites de ses proches.

Sur ce sujet
Une faute?

Il y a quelques jours, Géraud Bournet a pris sa tablette et s'est filmé tel quel, assumant ses bandages et sa trachéotomie, pour dénoncer le confinement qui perdure en milieu hospitalier, le privant des visites de ses proches. «Moi, ce dont j'ai besoin c'est de prendre mes enfants dans les bras. Ça peut paraître cavalier en période de Covid-19 mais pour guérir, l'être humain a besoin de contact humain», explique-t-il à l'AFP par téléphone depuis le jardin du Centre médical de l'Argentière, à Aveize, dans le Rhône.

Depuis presque trois mois, il n'a vu ni ses enfants, ni sa compagne, ni ses parents. Et après plus de six mois en réanimation à Lyon, dont trois mois dans le coma, il a été transféré ici mi-mars sans pouvoir être accompagné par un proche. «Quand on est faible, être posé comme ça dans un lit de centre de soins où on ne connaît personne, j'avais l'impression d'être jeté». Depuis dix jours les Français sont déconfinés, pas les personnes hospitalisées.

Les visites restent majoritairement interdites sauf en maternité, pour les patients mineurs ou en fin de vie. Pour les patients hospitalisés en longue durée, on compte quelques exceptions mais au compte-goutte et qui varient selon les établissements. Beaucoup de soins non essentiels n'ont également pas repris. Une situation qui «s'apparente de plus en plus à une forme de maltraitance, tant psychologique que physique» aux yeux de Géraud Bournet. Alors ce quadragénaire, ingénieur et illustrateur, a voulu prendre la parole et a publié il y a quelques jours une vidéo* sur YouTube.

Il se montre comme le grand brûlé qu'il est, le visage entouré de bandages, des lunettes qui paraissent très grandes sur son visage abîmé et émacié. Il ne cache pas sa trachéotomie, on perçoit le sifflement de la canule chaque fois qu'il reprend son souffle. Ses soins se résument au «kit minimal»: des pansements, kinésithérapeute, ergothérapeute et psychomotricité. Pour son bouchon d'oreille, le retrait de la trachéotomie, la pédicure dont il a besoin ou l'ophtalmologue, il attendra.

Tout ceci n'est certes pas vital mais pour un patient comme lui, qui réapprend à marcher et tout simplement à vivre après avoir voulu mourir en s'immolant, «4 à 5 semaines d'inconfort» supplémentaires, c'est long et difficile à supporter. Sans parler des activités qui sont à l'arrêt dans ce centre de rééducation, la petite boutique, le web-café, tout est fermé. Ils ne peuvent se réunir qu'à quelques patients dans le jardin et à bonne distance. On lui parle d'une reprise des visites au mieux début juin.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Helmut le 22.05.2020 12:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le mec il rejoue volontairement les dernières heures de la vie de Jeanne d’Arc et après il vient pleurer parce qu’il ne peut voire personne...va comprendre !

  • Jacques le 22.05.2020 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors, il a essayé de se suicider sans vraiment songer à ses enfants, femme etc.., et là ils lui manquent tous? S'il était mort il aurait également manqué à sa famille, donc il faut s'y faire pour l'instant.

  • Mimi le 22.05.2020 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avez-vous pensé à votre femme et à vos enfants en vous immolant ?Imaginez le souvenir qu’ils doivent garder de vous pour le restant de leurs jours !Alors que tant de personnes qui sont mortes de maladie auraient tellement voulu vivre !Je vous trouve vraiment gonflé de vous plaindre !

Les derniers commentaires

  • Don't judge le 23.05.2020 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut pas juger. On ne sait pas ce qu'il a vécu. On ne sait pas ce qu'il ressent. Essayons de ne pas nous juger les uns les autres. Aimons nous et aidons nous. Paix, Amour et Humilité

  • Noway le 23.05.2020 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il a voulu s’immoler. Il faut lui interdir de voir ses enfants. Ce monsieur est dangereux et à besoin de soin psychiatrique avant toute chose.

  • @Joker le 23.05.2020 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a bien plus lâche que prendre 'sa propre vie'! Ça s'apprend au court de la vie.

  • OSBLC le 23.05.2020 07:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non... Le virus fait juste apparaître la vraie nature de ces "personnes"...

  • yacyam le 22.05.2020 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis triste pour cet homme seul avec lui-même et en grande souffrance et triste de lire des commentaires si durs sans concession. Est ce que ce virus vous a enlevé toute humanité et empathie ?

    • Dan57100 le 23.05.2020 14:01 Report dénoncer ce commentaire

      @yacyan: vous devriez comprendre que ce monsieur est dans une chambre grand brulé, pas dans une chambre classique. c'est la toute la différence ! les brulures sont des portes ouvertes a tous germes, microbes etc.... c'est pour cette raison que les chambre gd brulés sont aseptisées, surpressées et contrôlées d'accès pour éviter toutes complications de guérison est apport de germes extérieurs. Certe c'est une situation très compliquée, mais en attendant il a survécu. Imaginez juste que le virus fasse sont apparition dans ce genre de service, il ne serait surement pas là pour se plaindre