Traitement/Coronavirus

23 mars 2020 08:23; Act: 23.03.2020 09:55 Print

Le Luxembourg dans un essai clinique européen

LUXEMBOURG/EUROPE - Un essai clinique, pour tester des traitements expérimentaux contre le coronavirus, a été lancé. Des patients au Luxembourg sont concernés.

storybild

3 200 patients européens sont concernés, incluant la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins sept pays européens, dont le Luxembourg, ont lancé dimanche, un essai clinique pour tester quatre traitements expérimentaux contre le coronavirus. Le ministère de la Santé français a annoncé que cette expérience va concerner en tout 3 200 patients. «Il est prévu d'inclure 3 200 patients européens dont la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Espagne, et peut être d'autres pays dont au moins 800 en France, hospitalisés pour une infection Covid-19 dans un service de médecine ou directement en réanimation», précise l'Institut français de la recherche médicale.

Les quatre traitements testés à grande échelle porteront sur plusieurs molécules, dont l'hyroxychloroquine, qui suscite des réserves parmi certains spécialistes mais défendue notamment par le Pr Didier Raoult, directeur de l'IHU Méditerranée infection à Marseille. L'essai européen doit se faire sur des malades traités en milieu hospitalier et sous surveillance. L'efficacité des molécules sur le virus et l'évolution clinique seront analysées. On ignore pour l'heure combien de Luxembourgeois sont concernés et dans quelles conditions.

Malgré le scepticisme initial de certains médecins, le ministère de la Santé luxembourgeois avait confié, il y a quelques jours, s'intéresser désormais à la chloroquine, qui pourrait soigner le coronavirus.

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Liliane le 23.03.2020 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Il va falloir arrêter la guéguère des laboratoires et Enfin écouter et appliquer les remèdes du Pr Raoult imminent professeur en infectiologie . Assez perdu de temps dans des bavardages et de son conflits d'intérêt !!!

  • Clopinette le 23.03.2020 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin... Il faut dépister massivement et traiter, le Prof. Raoult a raison. Il faut se couvrir avec un masque jusqu'au nez pour protéger les autres et soi-même.

  • Thomas le 23.03.2020 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Espérons cette fois-ci que le pognon passera pas avant la santé, vue que l'hyroxychloroquine ne coûte que 2€ environ pour soigner un malade... Les labos se frottent les moins dans ce genre de circonstance. Espérons qu'ils choisissent pas encore la rentabilité...

Les derniers commentaires

  • Mago le 23.03.2020 23:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’après ce que j’ai lu, il en a déjà parlé en Janvier!!! Si le médicament est efficace, il faudra que la presse fasse leurs enquêtes afin de savoir qui est le responsable pour ce retard dans les essais du medicament!

    • Xettoise le 24.03.2020 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      @ Thomas voir ma réponse à Liliane.

    • LEONIDAS le 24.03.2020 17:35 Report dénoncer ce commentaire

      Fermeture total des frontières ! Maintenant !

  • Mago le 23.03.2020 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est inadmissible que les tests ne commencent que maintenant! D’après ce que j’ai lu, le professeur Raoult est mondialement reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes. Il en a déjà parlé de ce médicament en janvier. Et il n’y a que maintenant, grâce à internet que les pays ont pris la peine de le tester, donc avec presque 2 mois de retard? Je trouve que si le médicament est vraiement efficace, certaines personnes devront répondre de leurs décisions quand tout ceci sera terminé! A voir qui est responsable de tout ce temps perdu!

  • Paul le 23.03.2020 23:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Programme européen VS Royaume-Uni... j'ai loupé quelque chose ou c'est comme bon ça les arrange ?!?

  • Allo le 23.03.2020 19:32 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut informer les patients des avantages et des risques liés à ce médicament et il faut surtout avoir leur accord!

    • Cathare le 23.03.2020 23:33 Report dénoncer ce commentaire

      on le prescrit depuis 50 ans meme en protection quand tu vas en voyage en Afrique C'est comme la bofferding, si tu depasses la dose tu peux en mourir bravo au docteur Raoult

    • Chris le 24.03.2020 12:59 Report dénoncer ce commentaire

      @ Cathare oui, BRAVO Dr Raoult, qui a suffisamment de courage pour s'imposer face à toutes les entraves qu'il subit depuis un moment. il faudrait plus de personnes comme lui

  • luis le 23.03.2020 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ont a réussi à trouver le bonson de iggs physique quantique.on est aller très loin dans.l,univers quantique alors donné moi une raison pourquoi les scientifiques ne trouve pas le problème du corona virus. la raison ,l argent.