Coronavirus au Luxembourg

18 septembre 2020 13:29; Act: 18.09.2020 13:32 Print

Le monde de la nuit jongle avec les mesures sanitaires

LUXEMBOURG - Depuis le déconfinement, les boîtes de nuit cherchent des solutions pour rouvrir en respectant les nouvelles règles imposées par le Covid-19.

storybild

Les tables ont remplacé le dancefloor au M Club. (photo: L'essentiel/M Club)

Sur ce sujet
Une faute?

Fini les pistes de danse. Désormais, les clubs optent pour des «seated clubbing», autrement dit les clients sont assis à des tables espacées pour respecter la distanciation. Comme pour les restaurants, les clubs sont soumis à des règles sanitaires strictes, avec notamment dix personnes maximum par table et fermeture de l’établissement à minuit. Le Melusina, situé Rives du Clausen, a investi 80 000 euros pour rouvrir dans ces conditions le 6 août et «ça se passe plutôt bien, les gens s’amusent malgré la situation», raconte Dan Crovisier, le gérant.

Du côté de Hollerich, Le M club rouvre ses portes ce week-end selon le même dispositif. «On se retrouve dans une situation où on doit faire quelque chose pour que l’argent rentre», confie Edvin Huremovic, le gérant. Pour lui, la fermeture de la discothèque depuis six mois représente une perte de «300 à 400 000 euros». Avec cette nouvelle disposition, l’établissement pourra accueillir 300 personnes sur les 1 100 habituellement. Même son de cloche chez Marc Grandjean, gérant de la discothèque Apoteca. Passer au «seated clubbing» permet de «re-planifier et retravailler». Une nouvelle positive même si le club n’ouvrira pas ses portes avant le 1er octobre.

«On nous demande de nous réinventer, c’est un peu la solution de facilité»

Malgré la réouverture progressive de leur établissement, la solution du «clubbing assis» laisse les gérants mitigés. «On nous demande de nous réinventer, c’est un peu la solution de facilité», dénonce Marc Grandjean. Car la partie consommation représente bien moins que la partie club dans le chiffre d’affaires. «La nightlife représente 60% en temps normal», explique Christophe Diederich, associé chez Concept Partners qui possède le Hitch, allée Scheffer.

Aujourd’hui les gérants réclament une aide supplémentaire au gouvernement ou un changement en termes d’horaires. «Les clients restent chez nous jusqu’à minuit, puis après ils partent faire un after chez eux ou ils vont dans les pays voisins, comme la France, où les clubs sont ouverts jusqu'à 2h du matin», soupire Edvin Huremovic. De son côté, le ministère de l’Économie affirme «analyser le secteur régulièrement pour adapter les mesures».

(Noémie Koppe/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le rat dical le 18.09.2020 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Fermez moi vite ces centres de transmission COVID ! Chaque nouvelle transmission coûte une fortune à la collectivité.

  • Unicorn.lu le 18.09.2020 16:04 Report dénoncer ce commentaire

    Que les gens de la nuit ne sortent pas quand le soleil se lève, et que les gens du soleil se couchent quand la nuit apparaît, et on pourra paisiblement vivre les uns avec les autres.

  • Luxo le 19.09.2020 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    comment peut être contre le confinent et s'enfermer dans une boite de nuit?

Les derniers commentaires

  • Luxo le 19.09.2020 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    comment peut être contre le confinent et s'enfermer dans une boite de nuit?

  • Chanel No 5 le 19.09.2020 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Et les vieux qui vont au Cactus boire leur Rivaner, ça ne vous dérange pas ? C'est du pareil au même, à part pour les rides.

  • blabla le 18.09.2020 23:37 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'en ai marre d'être "enfermé" depuis des mois. Je vais dans des clubs où on peut s'amuser normalement

  • olivier le 18.09.2020 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela coûte cher, car toutes les gouvernements ont fermés les établissements. On Suède, il y a eu plus de morts mais moins de perte de chiffres d'affaires.

  • Le rat dical le 18.09.2020 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Fermez moi vite ces centres de transmission COVID ! Chaque nouvelle transmission coûte une fortune à la collectivité.