Mesures anti-Covid renforcées

01 décembre 2021 11:42; Act: 01.12.2021 13:31 Print

Le CovidCheck ne suffit plus pour aller au Portugal

Le Portugal, pays au taux de couverture vaccinale le plus élevé d'Europe, a dû à son tour rétablir, mercredi, certaines mesures de contrôle de l'épidémie de Covid-19.

storybild

Le gouvernement portugais veut éviter le scénario catastrophique de l'hiver dernier. (photo: Editpress et AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Après avoir réussi à vacciner 85% de leur population dès le début du mois d'octobre, les autorités ont lancé un autre compte à rebours, afin d'administrer une dose de rappel à près d'un Portugais sur cinq, avant les fêtes de fin d'année. Mais sur le 1,8 million de personnes de plus de 65 ans, il en manquait environ 600 000, selon le bilan établi mardi soir par la direction générale de Santé.

Témoignant de la volonté du gouvernement socialiste d'Antonio Costa d'accélérer la campagne de vaccination en même temps que l'entrée en vigueur de nouvelles restrictions, le plus grand vaccinodrome du pays devait ouvrir ses portes, mercredi, à Lisbonne. Installée dans un vaste pavillon du principal centre d'expositions de la capitale portugaise, dont la capacité de vaccination sera ainsi quasiment doublée, cette infrastructure pourra administrer jusqu'à 6 000 doses de vaccin anti-Covid et 3 000 doses de vaccin contre la grippe chaque jour.

Un test négatif ou une preuve de rétablissement

Grâce à un taux de vaccination parmi les plus élevés au monde, le Portugal a connu une recrudescence de l'épidémie plus tardive et moins accentuée que dans d'autres pays. Le nombre de nouveaux cas quotidiens est tout de même en nette hausse depuis un mois. Cet indicateur, ainsi que le nombre de personnes hospitalisées, se rapproche du pic atteint l'été dernier suite à l'arrivée du variant Delta. Soucieux d'éviter le scénario catastrophe provoqué l'hiver dernier par le variant Alpha - d'autant que des élections législatives anticipées ont été convoquées pour le 30 janvier - le gouvernement a emboîté le pas à la plupart des pays européens et rétabli une série de mesures sanitaires.

À partir de mercredi, le port du masque est de nouveau obligatoire dans tous les espaces clos tandis que le passe sanitaire doit être présenté à l'entrée des restaurants, des hôtels et des salles de sport. En outre, un certificat de vaccination ne suffit plus pour se rendre au Portugal depuis l'étranger, les voyageurs devant désormais se munir d'un test négatif ou d'une preuve de leur rétablissement, après une infection au coronavirus.

Prolongement des vacances, télétravail obligatoire et fermeture des bars

Afin de freiner les contaminations après les rassemblements des fêtes de fin d'année, le Premier ministre Antonio Costa a également déjà annoncé des mesures plus sévères pour la première semaine de janvier: prolongement des vacances scolaires, télétravail obligatoire et fermeture des bars et des discothèques.

D'après le pneumologue Filipe Froes, en charge du cabinet de crise pour le Covid-19 de l'Ordre des médecins, ces mesures sont nécessaires en dépit du niveau de vaccination du pays, car «l'impact de cette maladie reste très supérieur aux autres». Et, ajoute-t-il, «avec la nouvelle menace du variant Omicron, certaines de ces mesures doivent probablement déjà être affinées».

Le Portugal a détecté lundi, ses premiers cas d'infection par le nouveau variant au sein d'une équipe de football de première division, dont un des joueurs avait récemment voyagé en Afrique du Sud, pays qui a signalé l'apparition d'Omicron.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nickname le 01.12.2021 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bel exemple, maintenant que tous sont vaccinés, le portugal ferme bars etc.. et demande un test également pour les vaccinés.

  • Ciné Marre le 01.12.2021 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Bettel, vous avez cité le Portugal en exemple dans votre du lundi,et bien lisez bien cet article.

  • carlo b le 01.12.2021 15:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Italie, Portugal, pays vaccinés presque à cent pour cent et obliger de prendre des mesures, et vous croyez encore aux effets miracle de ce vaccin???? Pauvre peuple

Les derniers commentaires

  • Rose le 02.12.2021 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grand étonnement pour les personnes vaccinées. Je vais faire ma 3ème dose, pourquoi on doit faire des tests ? À quoi sa sert de ce vacciner ! Logiquement, c’est plutôt à ceux qui sont contre le vaccin qui devrait être contrôlé.

  • A y penser ... le 01.12.2021 23:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un jour, grande partie du peuple va se réveiller et s’apercevoir qu’on nous a menti sur le vaccin, et que vaccin ou non vaccin, restrictions ou pas il faudra vivre avec en étant immunisés par le Covid.

  • Diego le 01.12.2021 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est quoi le problème avec la vaccination ? Je ne comprends toujours pas les antivax..vous pensez que vous allez mourir si vous êtes vaccinés ?

  • Couverture totale? le 01.12.2021 20:11 Report dénoncer ce commentaire

    pour avoir une couverture totale il faudra vacciner tous les petits enfants et nouveau-nés. La société est-elle prête pour prendre ce risque pour un si faible bénéfice comme le prouvent les faits?

  • Le_Thionvillois le 01.12.2021 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça devient n'importe quoi. Je ne ferai jamais de test pour aller au Portugal ou j'achèterai un faux test. Le monde devient fou avec ce virus.