Déconfinement

21 mai 2020 18:40; Act: 22.05.2020 17:32 Print

Le retour de l'apéro en terrasse inquiète l'Italie

Avec la fin du confinement et un beau soleil de printemps, les Italiens reviennent inévitablement au spritz entre amis et en terrasse. Ce qui suscite les inquiétudes des autorités.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce n'est pas le moment pour la fête ou la movida!», a prévenu le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, mercredi soir devant les médias. «Pendant la phase actuelle, il est plus que jamais nécessaire de respecter les distances de sécurité, et de porter des masques quand cela s'impose».

Après une épidémie qui a fait plus de 32 000 morts, la péninsule se déconfine progressivement depuis le 4 mai. Les Italiens sortent prudemment de deux mois d'un strict enfermement, goûtant un peu de liberté retrouvée et avides de reprendre une vie sociale un tant soit peu ordinaire. Lundi, commerces, cafés et restaurants ont été autorisés à rouvrir, redonnant au pays un semblant de normalité.

Depuis lors, dans toute la péninsule, de Turin à Palerme en passant par Bari, de nombreux jeunes et fêtards ont réinvesti, verres à la main, les terrasses et les places du pays.

«Se cloîtrer de nouveau»

Les médias locaux reprennent en boucle des images diffusées sur les réseaux sociaux de ces rassemblements festifs nocturnes. «Phase 2 (du déconfinement) la vie nocturne reprend, des foules de jeunes sans masque pendant l'apéritif», observait jeudi le quotidien La Repubblica, faisant le catalogue de ces clichés et vidéos de portables dignes d'un printemps de fête.

À Padoue (Vénétie), des photos de dizaines de jeunes côte à côte, trinquant sans masque chirurgical sur le nez, ont suscité l'ire du président de la région. «Dans dix jours, on risque vraiment de voir les taux d'infection remonter. Si c'est le cas, je fermerai tous les bars, restaurants et les plages et il faudra se cloîtrer de nouveau», a tonné Luca Zaia.

«Personne ne veut bannir les spritz, mais je demande d'éviter les rassemblements et de porter des masques, au moins jusqu'au 2 juin», a-t-il souligné.

(L'essentiel/ATS)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ëmmeropItalienklappen le 22.05.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    il ne faut certainement pas aller à Padoue pour avoir un rassemblement de jeunes sans masques, je vous assure qu'au Luxembourg c'est exactement la même chose

  • Anonymous le 21.05.2020 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la faute des autorités!! les consignes sont clair. si les gens respectent pas ce n'est pas la faute des gouvernements

  • cocou le 22.05.2020 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @popa avec de tels propos et ce genre d'individus qui se pensent invincible et savent tout sur tout, on est pas prêt de sortir de cette crise

Les derniers commentaires

  • La Moselle Luxembourgeoise le 22.05.2020 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En roulant en voiture le long de.la Moselle dimanche dernier, le bord de Moselle était plein de monde et de groupes sans masques, et 1 personne sur 2 sans masque, si le Covid 19 ne s'éteind pas de lui-même, je vous souhaite à tous une excellente deuxième vague !!!!!!!!!

  • Diane D le 22.05.2020 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et faire exploser le nombre d’hospitalisations dans 15 jours, merci pour les soignants qui vont gérer la 2ème vague à cause d’égoïstes inconscients.

  • Diane D le 22.05.2020 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez un peu voir au parc Pescator des groupes de jeunes ( on dépasse la centaine très largement) qui boivent dès le début de l’après-midi jusqu’à très tard dans la nuit. Dites moi s’ils conservent les masques avec leur bouteille à la main et la cigarette au bec ! Quand à l’autoKino de Mamer où ils s’entassent à 7 ou 8 dans une voiture ( qu’on ne me dise pas qu’ils sont issus du même foyer ) en mangeant des chichis et des gaufres ( sans masques également). Ça me fait bien rire les critiques sur l’Italie...

  • cocou le 22.05.2020 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @popa avec de tels propos et ce genre d'individus qui se pensent invincible et savent tout sur tout, on est pas prêt de sortir de cette crise

  • ëmmeropItalienklappen le 22.05.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    il ne faut certainement pas aller à Padoue pour avoir un rassemblement de jeunes sans masques, je vous assure qu'au Luxembourg c'est exactement la même chose